Comptable de formation, il est titulaire de nombreux diplômes dont un Baccalauréat en Administration des Affaires de l'école École des hautes études commerciales de Montréal et d'un doctorat en comptabilité de la City University de Londres.  Il est également diplômé de l'UQÀM (Baccalauréat en études littéraires) et de l'Université de Sherbrooke (Maîtrise en études françaises).

01

Québec: Les coûts en santé nous rendent-ils malades?

Depuis quelques décennies, on tente de nous faire croire que le vieillissement de la population va générer des coûts tellement élevés que le système de santé va exploser.  Pour l’instant, nous ne voyons pas tellement les traces de ce phénomène et cela pour plusieurs raisons. De plus, on tente de nous faire accroire que les québécois consomment trop de soins de santé.  Ils passeraient leur temps dans les salles d’attente des urgences, bloquant ainsi le système.  Évidemment, nous savons tous que ces lieux de haut confort ne peuvent qu’avoir un pouvoir d’attraction inouï pour tous ces « BS » en mal de rencontres pour meubler leur vie oisive entre deux chèques. Moi qui croyais que tous les « BS » passaient l’hiver en Floride.  C’est dire comment on peut se tromper dans la vie!

01

Lucienne ROBILLARD
Commissaire et ex-ministre

 

Privatisation du rôle de l'État du Québec: le Québec sur le Ro-Billard

Dans l’argot français, passer sur le billard signifie subir une opération chirurgicale. Le « billard » devient donc synonyme ici de table d’opération.  Le rapport Robillard, sorti au début de l’été 2015, veut vraiment faire subir à l’État québécois la grande opération.  Cette grande opération touche la plupart des secteurs dans lesquels l’État est investi.  Nous allons donc, dans une série de textes, passer en revue les secteurs névralgiques de la société québécoise, en nous référant au rapport Robillard comme contrepoint à notre argumentation qui, espérons-le, fera preuve de plus d’honnêteté intellectuelle.