Retour au :  Plan site - MétéoPolitique Environnement - pétrole - Regard: Québec/Canada

Naissance de la Coalition Saint-Laurent

Groupes environnementaux, associations et citoyens joignent leurs voix pour demander un moratoire sur l'exploration et l'exploitation gazière et pétrolière dans le golfe du Saint-Laurent

La Coalition Saint-Laurent invite la population à se joindre au mouvement en se rendant sur le site www.coalitionsaintlaurent.ca

Îles-de-la-Madeleine
le 4 novembre 2010

 

Le lancement de la Coalition Saint-Laurent
Sur les ondes de la radio des Îles CFIM avec la présidente d'Attention Frag'Îles, Danielle Giroux, aussi Marilyn Clark et Louis Vigneau

Attention FragÎles, la Fondation David Suzuki, Nature Québec et la SNAP Québec annonçaient aujourd'hui la création de la Coalition Saint-Laurent. Celle-ci réunit organisations, associations et individus qui demandent aux gouvernements fédéral et provinciaux d'adopter sans délai un moratoire sur l'exploration et l'exploitation gazière et pétrolière pour l'ensemble du golfe du Saint-Laurent.

Selon les membres de la Coalition Saint-Laurent, un moratoire pour le golfe du Saint-Laurent s'avère essentiel et ce, afin de permettre la mise en place d'une gestion intégrée des ressources du golfe et une évaluation des risques environnementaux, sociaux et économiques des forages en milieu marin et, ultimement, de consulter l'ensemble des populations côtières concernées. « Avant d'ouvrir la porte à ce type d'industrie, il faut, collectivement, se demander si nous sommes prêts à explorer et exploiter le gaz et le pétrole dans le golfe du Saint-Laurent et à en assumer les impacts », affirme Danielle Giroux, présidente d'Attention FragÎles et porte-parole de la Coalition Saint-Laurent.

La décision d'une province de s'engager dans la voie de l'exploration et de l'exploitation du gaz et du pétrole aura des impacts sur l'ensemble des activités socio-économiques des cinq provinces de la région, notamment les pêcheries et le tourisme qui dépendent d'écosystèmes en santé. Ainsi, la Coalition se veut interprovinciale et inclusive. Le golfe du Saint-Laurent constitue un habitat important pour de nombreuses espèces incluant entre autres le rorqual bleu, la tortue luth, le sébaste et la morue franche. Il s'agit également d'une zone côtière habitée qui vit essentiellement du tourisme et des pêcheries.

« Nous invitons tout groupe, alliance, association, municipalité ou citoyen qui se sent interpellé par la santé du golfe et de ses communautés côtières à se joindre à la Coalition Saint-Laurent et à signifier sa volonté aux instances gouvernementales concernées afin qu'elles décrètent sans délai un moratoire sur l'exploration et l'exploitation gazière et pétrolière dans l'ensemble du golfe du Saint-Laurent », ajoute Mme Giroux.

Rappelons que le gouvernement du Québec a annoncé il y a un mois sa décision de soustraire l'estuaire du Saint-Laurent à l'exploration et à l'exploitation pétrolière et gazière à la suite de l'évaluation environnementale stratégique (EES) démontrant les impacts négatifs de l'exploitation des hydrocarbures sur les communautés et les écosystèmes de la région. La deuxième partie de l'EES sera complétée versla fin 2012 pour la partie du golfe du Saint-Laurent, date à laquelle le moratoire québécois présentement en place pourrait être levé. L'estuaire et le golfe du Saint-Laurent étant des écosystèmes intimement liés, il est raisonnable de penser que les mesures applicables pour l'estuaire le seront également pour le golfe.
 

Retour au : Plan site -  MétéoPolitique Environnement - Pétrole - Regard: Québec/Canada - Haut de page