Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Société - Guerre - Analyses & Opinions

Tous les textes de Michel COLLON sur cette partie du site

Michel COLLON

est un journaliste indépendant,
écrivain et historien belge

site internet: Investig'Action

06

 

Monsieur Barack Obama, un petit oubli à propos d'Israël. Il faudra refaire l'éducation de vos deux filles

En 2009, le président US fraîchement élu des États-Unis-d'Amérique, soutenait l'agression israélienne. Il affirmait qu'il ferait tout le nécessaire s'il devait protéger des roquettes la maison où logent ses deux filles. Nous posions alors la question de savoir si « Mister Change » allait répéter les mêmes mensonges que ses prédécesseurs. Presque quatre ans plus tard, Israël bombarde à nouveau Gaza et Obama a répondu à notre question

05

Syrie: témoignage de guerre. "Prouve-nous que tu es chrétien, sinon...!"

Habitants de la ville d'Homs en Syrie ( 01 ), Jérôme, français, et sa femme Sahar, syrienne, chrétienne, étaient en vacances en France lorsque leur ville est devenue un enfer. Pendant des semaines, ils ont été constamment au téléphone ou sur Facebook pour tenter d’obtenir des nouvelles de leurs voisins, parents et amis… Jérôme m’a confié ses impressions par courriel, tout est présenté avec l'émotion qui l'habitait et dans l'ordre de réception des courriels. Il explique à quel point les médias occidentaux déforment une réalité complexe. Instructif.

04

Agence de presse et chaîne de télévision Al Jazeera (قناة الجزيرة الفضائية) . Un journaliste en poste à Bruxelles a été tabassé, licencié et menacé

Un responsable de la chaîne de télévision satellitaire arabophone Al Jazeera en poste à Bruxelles a tabassé, licencié et menacé un journaliste qui a voulu déjouer une manipulation médiatique fabriquée par la direction de la station à propos du conflit en Syrie.

03

L'occident soutient, arme et excuse des gens qui sont des terroristes et des racistes

Alors qu’il s’apprête à sortir un nouveau livre, Michel Collon, le 12 septembre 2011, a répondu aux questions de Chérif Abdedaïm pour le journal La Nouvelle République d'Algérie