Retour à : Plan du site MétéoPolitique - Environnement - Eau - Privatisation - Archives Eau Secours! - Presse 2008

Hélène Pedneault 1952-2008: une femme de causes

Hélène Pedneault vient de livrer sa dernière bataille. Auteure engagée, souverainiste de longue date et surtout féministe convaincue, voilà qui décrivait bien la pasionaria qui s'est éteinte ce matin, des suites d'un cancer, à l'âge de 56 ans.

Cyberpresse
Lundi, 1 décembre 2008
Nathaëlle Morissette

 

Née à Jonquière en 1952, Hélène Pedneault a milité sur tous les fronts.

Amoureuse de la langue française, elle a amorcé sa carrière en journalisme à Saguenay.  Elle a ensuite prêté sa plume à de nombreuses causes en plus d'écrire des chansons pour des artistes comme Marie-Claire et Richard Séguin.  Elle a même porté le chapeau d'impresario pour ce duo de chanteurs et s'est également occupée de la carrière de Renée Claude.

Dans les années 80, elle signait des Chroniques délinquantes dans le magazine féministe La vie en rose. «Elle est devenue notre journaliste la plus épatante», mentionne la rédactrice en chef de l'époque, Francine Pelletier.  Parmi ses oeuvres les plus célèbres, figure une biographie de Clémence Desrochers intitulée Notre Clémence.  Jusqu'à récemment, Hélène Pedneault planchait sur la réédition de ce livre.

Reconnue comme étant une grande féministe, elle a écrit en 1995 les paroles de la chanson Du pain et des roses, thème de la Marche des femmes.  «Une chanson que toutes les femmes connaissaient par coeur», se rappelle avec plaisir la porte-parole de Québec Solidaire, Françoise David, qui était alors présidente de la Fédération des femmes du Québec.  Et en 2000, c'est à elle que l'on doit le manifeste de la Marche des femmes.

Par ailleurs, cette battante avait également à coeur la cause de l'environnement.  À preuve, Mme Pedneault est l'une des cofondatrices de la coalition québécoise pour une gestion responsable de l'eau - Eau Secours!.  Elle siégeait aussi au Conseil de la souveraineté du Québec.

Puis, cette grande communicatrice a également laissé sa trace à la télévision et à la radio.  Elle a participé à des émissions comme Christiane Charrette, Indicatif présent et Pensée libre.

La voix étranglée par les larmes, la chanteuse Marie-Claire Séguin compare littéralement Hélène Pedneault «à un feu»«Elle était tout sauf tiède, souligne-t-elle. C'était une rassembleuse incroyable. Tu ne pouvais que te réveiller à son contact.»

Clémence Desrochers, qui l'a côtoyée pendant 40 ans, rappelle également que sa grande complice n'en faisait qu'à sa tête.  «Il n'y avait jamais moyen de gagner avec elle, dit-elle en riant. On essayait toujours de la convaincre d'arrêter de fumer mais on n'y arrivait pas.»  Elle raconte également le plaisir qu'elle avait de correspondre avec Hélène Pedneault, notamment par télécopieur.

«Elle me donnait tous les détails concernant le comportement de ses chats!»  «C'était une empêcheuse de tourner en rond, mentionne pour sa part, l'auteur Dany Laferrière, qui a participé avec elle à l'émission Libre échange, à Radio-Canada. Et ça manque dans le paysage.»

Pour sa part, Francine Pelletier, ne peut passer sous silence le tempérament bouillant et l'impatience de sa grande amie qu'elle aura accompagnée jusqu'à son dernier souffle.  «Il n'y avait pas plus haïssable et plus aimée à la fois que cette femme.»

 

Retour à: Plan du site MétéoPolitique - Environnement - Eau - Privatisation - Archives Eau Secours! - Haut de page