Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Démocratie - Gouvernants illégitimes - Analyses & Opinions

Robert Kennedy Jr s'attaque à la dictature socio sanitaire
à Berlin à la manif COVID du 29 août 2020

Discours en vidéo avec sous-titres en français ci-dessous

Discours historique de Robert Kennedy Jr. à Berlin le 29 août 2020 lors de la marche contre les atteintes aux libertés fondamentales imposées à l’occasion de la crise sanitaire.  Il dénonce la mise en place d’une politique de la peur, de la terreur, facilitée par Bill Gates et les professionnels de santé laquais de l'industrie pharmaceutique mondiale.

Des opposants au port du masque et aux mesures de lutte contre le Covid-19 se sont rassemblés
à Berlin la capitale de l'Allemagne

 
 

Des milliers d’opposants au port du masque et aux mesures de restrictions contre la pandémie de Covid-19 ont défilé à nouveau à Berlin en Allemagne.

Intitulé « fête de la liberté et de la paix », l'événement rassemblait des libres penseurs, des défenseurs de la démocratie, des militants des droits et libertés, des sceptiques de l'innocuité des vaccins, des membres provenant de tous les partis politiques, des gens épris de liberté qui demandent que les élites autoproclamées cessent de leur mentir.  Ce n'est pas la première manifestation publique tenue sur ce sujet en Allemagne depuis l'application de mesures sanitaires dictatoriales.

« Défendre nos libertés »

Une foule très mélangée, de toutes classes d’âge, y compris des familles avec enfants, se rassemblait  autour de l’emblématique porte de Brandebourg, point de départ de la manifestation qui débutait vers 9h GMT.

« Je ne suis pas un sympathisant d’extrême droite, je suis ici pour défendre nos libertés fondamentales », tient à préciser Stefan, Berlinois de 43 ans, crâne rasé, portant un T-shirt gris avec écrit en majuscules blanches : « penser, ça aide ! ».

« On est là pour dire : il faut faire attention ! Crise du coronavirus ou non, il faut défendre nos libertés », indique à l’AFP Christina Holz, une étudiante de 22 ans, qui porte un T-shirt réclamant la libération de Julien Assange, fondateur de Wikileaks détenu au Royaume-Uni.

Distanciation

La municipalité de la capitale allemande a d’abord interdit la manifestation pour « raison de santé publique » : l’impossibilité à ses yeux de faire respecter les distances d’au moins 1,5 mètre entre manifestants.

Mais le tribunal administratif, saisi en référé par les organisateurs, leur a finalement donné raison.  Ces derniers ont veillé à ce qu’une distance minimale soit bien respectée entre manifestants.  Le port du masque n'était pas obligatoire.

« Dictature »

L’initiateur de la manifestation, Michael Ballweg, un entrepreneur en informatique sans étiquette politique à la tête du mouvement « Penseurs non-conformistes-711 » apparu à Stuttgart, a décrit la tentative d’interdiction comme une « attaque contre la constitution » allemande défendant le droit d’expression.

Michael Ballweg

Ses partisans s’insurgent contre la « dictature » des mesures autour du nouveau coronavirus ressenties comme une entrave à leur liberté.   Ils exigent la chute du gouvernement d’Angela Merkel et de nouvelles élections en octobre 2020, soit un an avant la date prévue.

Un invité de taille était présent au rassemblement et a fait un discours qui menait droit au but et dénonçait la tentative d'imposer une dictature au niveau mondial par les dirigeants non élus.es  et des politiciens.nen mondialistes tels que Merkel, Macron, Trudeau, Clinton, Obama et autres conspirationnistes comme le président de l'Organisation mondiale de la santé.

La voix éraillée de Robert Kennedy Jr découle d'une maladie des cordes vocales comme son médecin l'a expliqué en conférence de presse.

Robert Kennedy Jr à Berlin à la manif COVID du 29 août 2020
 Sous-titres français

"Les gouvernements aiment les pandémies pour la même raison qu’ils aiment la guerre.  Parce qu'elles leur donnent la possibilité d’imposer des contrôles à la population que la population n’accepterait jamais autrement. Pour créer des institutions et des mécanismes pour orchestrer et imposer l’obéissance "

                                              Robert F. Kennedy Jr.

“La seule chose dont un gouvernement a besoin pour transformer les gens en esclaves est la peur, et si vous pouvez trouver quelque chose pour les effrayer, vous pouvez leur faire faire tout ce que vous voulez…”   C’est ce qu’a affirmé Robert Kennedy Jr lors de son intervention en soutien à la manifestation “pour la liberté et la paix”

 
 

Choix de photos, collection de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Mise à jour le 30 août 2020

Source: Réseau RT pour l'agence de presse Rossia Segodnia une société d'État fédérale de Russie; La vie Hospitalière; Le libre penseur; Covidinfo.net.  Dawn today's paper.

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

Dictature mondiale: Soros et Koch, deux milliardaires alliés

La grande conspiration mondiale existe-elle vraiment
Par Yanis Varoufakis ?

Ceux qui nous gouvernent illégitimement

Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Démocratie - Gouvernants - Analyses - Haut de page - Haut de page