Julien GAGNON

02

 
 
 
 
 

Les jeunes libéraux veulent civiliser le comportement des élus

15 août 2010 - Nous devons redonner à la population l’envie d’investir la sphère publique en réformant le régime de financement des partis politiques, et en demandant à nos élus et aux fonctionnaires d’État une transparence accrue dans leurs interactions avec le public, nous sommes d’avis qu’un tel objectif peut être atteint. Alexis de Tocqueville, figure de proue de la philosophie libérale telle qu’on la connaît , arguait que “dans les démocraties, chaque génération est un peuple nouveau”. À l’image des générations qui se succèdent, l’avenir de la démocratie ne suit pas un cours linéaire. Il importe de la redessiner à notre image, en questionnant les relations humaines qui la sous-tendent. Il s’agit de notre responsabilité et de notre privilège. Réunis en Congrès, les jeunes libéraux ont voté des résolutions allant en ce sens

01

 
 

Les jeunes libéraux veulent se hisser des «bas-fonds de la partisanerie crasse»

17 juin 2010 - L'aile des jeunes du Parti Libéral du Québec disent en avoir assez de la façon dont se comporte la classe politique et le groupe lance une tournée provinciale sur le sujet de l'éthique en politique «En ce moment, on voit que les politiciens, particulièrement à l'Assemblée nationale, ça mène à des bas-fonds de partisanerie crasse qui déplaisent à la population», estime le président de l'aile jeunesse du Parti libéral du Québec (PLQ), Julien Gagnon