Gil COURTEMANCHE
Écrivain, chroniqueur

02

La carte partisane

Soucieux de redorer son blason de plus en plus sombre, le premier ministre a décidé de suspendre les pouvoirs du Directeur Général des Élections (DGE) et de se transformer en héraut des régions. Grand bien lui fasse, mais personne n'est dupe. Ceci n'est qu'un autre triste épisode dans le grenouillage partisan qui depuis des années pourrit les discussions sur la carte électorale, le financement des partis et la réforme du mode de scrutin. On sait que, dans les trois cas précités, l'objectif poursuivi ressemble à s'y méprendre au statu quo.

01

Le Grand Cirque ordinaire

Le gouvernement de Jean Charest a détruit: le contrat social sur lequel repose la vie démocratique. On a vu dans d'autres pays et aussi ici depuis quelque temps les conséquences de cette situation. La première est la désaffection politique, la deuxième, le retrait par l'absentéisme du processus électoral et, finalement, une sorte de sentiment qui laisse penser que, si les règles ne s'appliquent pas aux politiques, elles ne sauraient conduire la vie des simples citoyens