Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Démocratie - Fiche Régime démocratique

Éditoriaux à propos du régime démocratique
canadien et québécois par
JosPublic

 

Le bordel dans la gestion de la Justice au Québec et les élus.es qui refusent d'intervenir

Pour que la population perçoive une bonne gestion de la Justice, elle doit constater que les responsables de l'activité ont un haut sens du rôle de l'État et un sens de l'éthique qui transparaît dans les gestes quotidiens.  Au Québec cette attente est trahie depuis 2003.  Le déficit démocratique s'aggrave malgré quatre élections et le passage de trois partis politiques au pouvoir jusqu'à aujourd'hui.  Voici quelques faits qui constituent des éléments d'une analyse qui devrait être faite pour trouver des solutions pérennes dès lors implantées par le gouvernement en place ou par le prochain.  Il n'y aura pas de conclusion détaillée de ma part.  J'ai fait mes recherches, je les partage, maintenant qui prendra la balle au bond et nettoiera les écuries judiciaires ?   - JosPublic

03

Marois au Congo et les députés.es cumulards bien au chaud

Des beaux gestes! Certes, il y en a. Beaucoup méritent cependant d'être appréciés dans leur contexte. Lors du 14e Sommet de la francophonie tenu en République démocratique du Congo (RDC), la Première ministre du Québec a eu raison de profiter de l'occasion pour souligner et encourager le travail de certains congolais et congolaises qui souhaitent vivre dignement leurs rêves démocratiques dans un système attentif à leurs besoins.

02

J'ai acheté un parti politique d'une petite vieille qui s'en servait à peine

À défaut d'être des citoyens et citoyennes politisés, sommes-nous au moins des consommateurs avertis. Que ce soit lors de nos achats de consommation courante ou l'adhésion à des slogans en lieu d'idées, notre comportement ne brille pas par excès de jugement. Examinons un cas...

01

 

La Saga du fraudeur, du lanceur d'alerte et du journaliste intègre Polygone, MaChouette et Daniel Leblanc

À l'automne 2010, la saga de la firme de communication, le Groupe Polygone, s’est terminée devant la Cour Suprême du Canada et a offert une leçon de sémantique sur le mot "turpitude". Nous avons assisté à la corrida judiciaire d’une compagnie frauduleuse qui a tenté, pour sauver ses fesses et le montant de sa fraude, de s’en prendre aux messagers, risquant ainsi de faire perdre l’emploi et la carrière d’un « lanceur d'alerte » et de faire perdre à la démocratie un de ses outils d'accès à l'information: la protection des sources d’information des journalistes

Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Démocratie - Régime démocratique - Haut de page