Retour : Plan du site - MétéoPolitique - Finance - Privatisation - Hydroélectricité - Citoyens.nes - Trois-Pistoles

Manifeste Bleu
Pour la rivière des Trois-Pistoles

Les Ami(e)s de la rivière des Trois-Pistoles
16 avril 2002

Parce que la Municipalité Notre-Dame-des-Neiges a agi en gestionnaire négligeant et irresponsable en signant un protocole d'entente et un bail de 50 ans avec le promoteur GRADE Trois-Pistoles, sans aucun échange de documentation et qu'après de multiples tentatives, ce conseil municipal a toujours refusé d'entendre et de discuter avec ses citoyens sur les enjeux réels de ce projet de barrage hydroélectrique sur des terrains municipaux, ouverts au grand public, donc d'utilité publique ; 

Parce que la MRC des Basques, étant responsable de la planification et de l'aménagement du territoire a refusé par résolution de tenir des audiences publiques sur l'acceptabilité sociale de ce projet ; a refusé par résolution de demander au ministre de l'Environnement du Québec de tenir des audiences du BAPE et a refusé par résolution de décréter un moratoire sur ce projet de barrage hydroélectrique tant que des audiences du BAPE n'auront pas eu lieu ; 

Parce que la direction des évaluations environnementales du Ministère de l'Environnement du Québec a utilisé des données fournies par le promoteur GRADE Trois-Pistoles (superficie du réservoir : 20,000 m2) pour rendre son verdict de non-assujettissement à la procédure d'évaluation environnementale (BAPE) selon l'article 31.1 de la Loi sur la qualité de l'environnement ; 

Parce que la direction régionale du Ministère de l'Environnement, lors de son analyse du projet en vertu de l'article 22 de la Loi sur la qualité de l'environnement du Québec n'a pas constaté, avec les plans et devis préliminaires du Groupe Conseil GENIVAR (superficie du réservoir : 48,600 m2) en main que ce n'est pas une centrale au "fil de l'eau", que le réservoir créé sera en réalité beaucoup plus grand que la norme d'assujettissement (50,000 m2) et que le barrage est beaucoup plus haut que le niveau réel des crues moyennes de deux ans ; 

Parce que la Commission de protection du territoire agricole du Québec, malgré de nombreux faits nouveaux tels que le dépôt d'une étude gouvernementale sur les dangers de formation d'embâcles près des ouvrages en milieu hydrique, malgré une déclaration de vices de procédures et de vices de fond lors de la première audience de la Commission, malgré la présentation de faits mettant en doute la validité de la demande en tant que telle et de la validité du bail et du protocole d'entente signé entre la Municipalité Notre-Dame-des-Neiges et GRADE Trois-Pistoles a refusé d'entendre la demande de revision des Ami(e)s de la rivière des Trois-Pistoles en déclarant que ces derniers n'avaient plus la qualité de personnes intéressées dans ce dossier ; 

Parce que les Ami(e)s de la rivière des Trois-Pistoles, dans leur lutte contre ce projet de barrage ont reçus les appuis de 1,502 signataires de deux pétitions, du Parc Marin du Saguenay, du Conseil régional de l'environnement, du Conseil régional de la culture, de la ZIP de l'Estuaire, des jeunes du Parti Québécois, de la Coalition Urgence Rurale, de la Coalition Eau Secours, de la Société d'aménagement de la rivière Madawaska et du lac Témiscouata, de la Fédération québécoise du canot et du kayak, d'aventure Écotourisme Québec, de Union québécoise de la conservation pour la nature et de l'Association péquiste du Comté de Rivière-du-Loup pour que ce projet soit assujetti à des audiences publiques ; 

Parce que les terrains municipaux longeant les rives de la rivière des Trois-Pistoles, désigné au plan d'aménagement révisé de la MRC des Basques comme possédant des éléments esthétiques, historiques, écologiques et uniques de la région des Basques, offrent un immense potentiel de développement économique, récréo-touristique, culturel et social dont la région des Basques, l'une des régions les plus pauvres du Québec, ne peut se passer d'aucune façon ; 

Parce que le rapport Brundland de la Commission mondiale sur l'environnement et le développement donne au développement durable une définition avec laquelle les signataires de ce manifeste bleu sont tous en accord : "Le développement durable en est un qui répond aux besoins du présent sans compromettre les possibilités pour les générations à venir de satisfaire les leurs." 

Déclaration 

Chacun des signataires du "Manifeste bleu pour la rivière des Trois-Pistoles" prend l'engagement personnel dans sa vie quotidienne, dans sa famille, dans son milieu de travail, dans sa communauté, dans sa région et dans son pays de défendre l'intégrité de ce territoire municipal de la rivière des Trois-Pistoles et de s'assurer qu'il sera développé ultérieurement dans un esprit de démocratie et de développement durable. Ce bien collectif important qui appartient aux citoyens de la Municipalité Notre-Dame-des-Neiges doit servir avant tout à son émancipation sociale, économique et à la création réelle d'emplois au lieu de remplir les poches d'un promoteur privé en amputant notre rivière de 3 de ses 4 chutes, en créant un vaste réservoir en amont du barrage et en abaissant de deux mètres le plan d'eau situé au bas des 3 chutes affectées. 

Nom

Prénom

Adresse

Signature

       
       
       
       
       
       
       
       
       
       

Retour : Plan site - MétéoPolitique - Privatisation - Hydroélectricité - Citoyens - Trois-Pistoles - Haut de page