Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Santé - Fiche: Grippe A (H1N1) - Regard sur la grippe

Le magazine Vogue s'empare de la grippe H1N1

On se demandait combien de temps allait mettre le monde de la mode pour s'emparer de la psychose médiatique entourant le fameux virus H1N1. Le Vogue Italie du mois de novembre nous en donne la

Entre risque de pandémie avéré, médias tournant en boucle sur le sujet et sommes astronomiques investies par les différents laboratoires pharmaceutiques, le mois de juin dernier fut le théâtre d'une belle pagaille, où chacun crut que sa dernière heure était arrivée. Depuis, plus rien. Ou presque. Juste une piqûre de rappel, sous la forme d'un spot publicitaire nous conseillant de bien nous laver les mains...

Un tel chaud/froid médiatique ne pouvait laisser de marbre ceux dont le travail s'inspire de l'air du temps. Balayant d'un revers de main les do and don't en matière de politiquement correct, le photographe Steven Meisel s'est ainsi emparé du sujet, photographiant - pour le Vogue Italie - la sublime Rianne ten Haken dans un décor aseptisé, peuplé de combinaisons antivirales...

 réponse, en laissant Steven Meisel exorciser ses peurs au travers d'un éditorial pour le moins suggestif.

En prenant le contre-pied de la psychose, Meisel risque d'en déranger plus d'un. Pourtant, il est parfois bon que la mode se fasse un peu moins superficielle et s'empare de l'actualité...

Et si cette série photo n'apporte aucune solution et peut sembler choquante (sachant que l'épidémie a déjà fait de nombreuses victimes), elle sonne pourtant terriblement juste. Elle exorcise en effet à merveille les images cauchemardesques qu'ont fait naître dans nos esprits les discours alarmistes du début de l'été.

Dans le même temps, les poses désinvoltes prises par cette mannequin overlookée fumant langoureusement nous suggèrent de refuser de nous laisser cannibaliser par l'irrationnel, en adoptant une attitude décomplexée face aux angoisses excessives véhiculées dernièrement par la presse.

Il faut dire qu'entre crise économique, alerte à la pandémie et menaces nucléaires iraniennes, nous aurions tôt fait de nous réfugier dans un caisson à oxygène, pour n'en sortir qu'une fois le moral de la planète revenu au beau fixe.

Par le biais de son éditorial, Steven Meisel nous conseille donc plutôt de garder le pouvoir, en osant être plus élégantes que jamais et en défiant le monde à coups de make up impeccable et de souliers a talons hauts. Et tant pis si cela fait grincer des dents...

 

  Pour faire parvenir ce texte à d'autres :  

Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Santé - Fiche: Grippe A (H1N1)Regard sur la grippe - Haut de page