Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Santé - Fiche: Grippe A (H1N1) - Regard sur la grippe

Ontario - Décès A (H1N1) ?
De quoi est mort le jeune hockeyeur Evan Frustaglio ?

Société Radio-Canada Information
Relations avec l'auditoire
Réponse de la Société suite à une demande d'éclaircissement à propos du traitement de la nouvelle par Radio-Canada

Après la panique causée par le ministre M Yves Bolduc, voilà que ce décès médiatisé à outrance sans que personne ne sache si oui ou non c'est un cas de grippe A (H1N1). Est-ce les médias ou l'appareil de Santé publique qui est en faute? 

Montréal, le 3 novembre 2009  

Monsieur Jo Public 

Nous avons bien reçu vos commentaires concernant l'information que nous avons diffusée sur la mort du jeune joueur de hockey à Toronto.

 Vendredi, dans le cadre de l'émission 24 heures en 60 minutes, le Dr Alain Poirier, directeur national de la santé publique du Québec, laissait entendre que le jeune ne serait pas décédé des suites de la grippe H1N1 mais plutôt d'une méningite. Le lendemain, le bureau de la santé publique de Toronto confirmait que le jeune était bien mort des suites de la grippe H1N1. Cette information a de nouveau été confirmée, lundi 2 novembre, par le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, sur la base d'information provenant du coroner.  

Le fait que le jeune soit décédé si rapidement a amené le Dr Poirier à émettre l'hypothèse de la méningite. Cependant la famille ayant refusé qu'il y ait une autopsie, la seule certitude à l'heure actuelle est que le jeune a bel et bien contracté le virus H1N1. Les autorités publiques ontariennes maintiennent qu'il est décédé des suites du virus. 

En aucun cas, Radio-Canada ne tente de cacher d'information sur ce décès. Les commentaires du Dr Poirier ont été contredits par les autorités de la santé publique ontarienne. Sans autopsie, il est impossible de s'avancer davantage sur les causes du décès. Radio-Canada se doit de transmettre les informations reconnues par les autorités médicales impliquées dans ce dossier.  

Nous savons à quel point la mort rapide du jeune hockeyeur a bouleversé la population et créé un sentiment d'inquiétude profond. Nous considérons qu'il est de notre responsabilité de transmettre les informations les plus justes possibles sur ce cas. Ces informations doivent pouvoir être vérifiées. A l'heure actuelle, rien ne nous permet de remette en question les explications des autorités ontariennes. 

Je vous remercie de nous avoir écrit et vous prie d'accepter mes salutations les meilleures, 

Martine Lanctôt
Directrice, traitement des plaintes et affaires générales
Information - Services français

Télévision LCN/TVA Internet
Publié le 31 octobre 2009

Les autorités de la santé ont fait le point concernant les causes de la mort de Evan Frustaglio, ce jeune hockeyeur ontarien décédé la semaine dernière.

L'adolescent de 13 ans avait d'abord été diagnostiqué du virus de la grippe A (H1N1). Puis, on avait laissé entendre qu'il pouvait avoir été atteint de la méningite.

Comme il y avait bien de l'ambiguïté, le directeur national de la santé publique est revenu sur ce cas. Il nous a informés que les parents ne souhaitaient pas demander une autopsie.

Nous n'aurons donc pas de confirmation à savoir si la grippe A (H1N1) qui est à l'origine de son décès.
 

Une jeune fille succombe au H1N1

La grippe A (H1N1) a fait une nouvelle victime parmi les jeunes, en Ontario. Il s'agit d'une fille 12 ans, Sarah Hergott, de la région de Bloomingdale, au nord-est de Kitchener.

Sarah Hergott est morte jeudi, à son domicile, quelques jours après avoir été diagnostiquée comme porteuse du virus.

Plusieurs mois avant de contracter la grippe A (H1N1), Sarah Hergott a dû combattre à de nombreuses reprises la pneumonie, qui l'a laissée dans un état fragile.

Cette mort est survenue trois jours après celle du jeune hockeyeur torontois de 13 ans, Evan Frustaglio. Ce dernier est mort de la grippe A (H1N1) lundi dernier, au lendemain d'une visite dans une clinique sans rendez-vous où il s'était rendu pour se plaindre de douleurs au cou et de maux de gorge.

L'adolescent a été retourné à la maison, alors que sa fièvre semblait diminuer. Par la suite, il a tout de même été pris de vomissements et s'est effondré après avoir pris un bain. Il a été transporté à l'hôpital, où il est mort.

La cause du décès d'Evan Frustaglio a été confirmée une première fois cette semaine par le Bureau de santé publique de Toronto, puis reconfirmée samedi après les allégations du Dr Alain Poirier, de la santé publique du Québec. Dans une entrevue à l'émission 24/60 diffusée sur RDI, vendredi, ce dernier a évoqué la possibilité que le jeune hockeyeur soit mort de la méningite.

 

  Pour faire parvenir ce texte à d'autres :  

Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Santé - Fiche: Grippe A (H1N1)Regard sur la grippe - Haut de page