Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Fiche: Économie & Finance - Portail RONA

Naissance et mort d'une entreprise québécoise
Les Marchands en Quincaillerie ltée 6 octobre 1939
RONA 3 février 2016

Il était une fois…

En 1939, une demi-douzaine de marchands ont fondé Les Marchands en Quincaillerie ltée afin de contourner un monopole qui menaçait leur approvisionnement.  Leur mission d'alors demeure toujours d'actualité : regrouper les commandes afin d'obtenir de meilleurs prix.

Les logos au fil du temps

 
 
 

La Société aura connu de nombreux changements au fil des années et adopté différentes variations de sa raison sociale mais une constante demeure : De Les Marchands en quincaillerie à RO-NA et à RONA l'entreprise a toujours été animée par la passion du commerce de détail et la volonté de bien desservir les consommateurs, ce qui lui a permis d'être un chef de file incontournable dans la distribution et le commerce de détail d'articles de quincaillerie, de construction et de rénovation résidentielle au Canada.  Le fait que Robert Dutton y consacra 35 ans de sa vie n'est certainement pas anodin dans ces résultats.

RONA était une entreprise québécoise qui jouissait d'un immense capital de sympathie, un héritage qui non seulement vient des fondateurs mais des 24 000 employés.es (chiffre de 2014) qui pendant longtemps ont distribué des produits aussi faits au Québec.  En 2019, l'acheteur états-unien malmène la chaîne, la met à risque et plus d’une vingtaine de magasins corporatifs RONA ont fermé leurs portes.  De plus en plus de quincailleries affiliées à RONA ont quitté le nouveau propriétaire la multinationale Lowe’s, au bénéfice d’autres groupes totalement québécois.

Ci-dessous un aperçu d'une histoire d'affaire québécoise mise à mal par des prédateurs boursiers, un conseil d'administration cupide, des politiciens à l'idéologie non interventionniste et de hauts fonctionnaires magouilleurs qui comme Michael Sabia ne travaillent pas toujours dans le sens du soutien aux entrepreneurs québécois et à la répartition de la richesse découlant des investissements de tout un chacun soit dans un fonds de placement ou fonds de retraite.

- JosPublic

 

 

Fondation de Les Marchands en quincaillerie ltée.   1939

Roland Dansereau et Napoléon Piotte unissent leurs efforts pour fonder Les Marchands en quincaillerie ltée.

Les deux hommes désiraient former un groupe capable de contourner les monopoles qui menaçaient leur capacité d'accès.  En 1962, Piotte et dix autres marchands rachèteront les parts de Dansereau et formeront un réseau de magasins affiliés, franchisés ou corporatifs, qu'ils renommeront RONA.

Quincaillerie Blanchard à Drummondville

 

 6 octobre 1939

Un groupe de quincailleries fonde Les Marchands en Quincaillerie ltée afin de contourner un monopole qui menaçait leur approvisionnement. Leur mission est de regrouper les commandes afin d'obtenir de meilleurs prix. Quelques années plus tard, Rolland Dansereau et Napoléon Piotte accèdent aux commandes de l'entreprise qui deviendra le Groupe RONA inc.

1960

Incorporation de Quincaillerie Ro-Na inc. Le nom « Ro-Na » provient de l'union de la première syllabe des prénoms de Rolland Dansereau, président de l'époque, et de Napoléon Piotte, alors agent aux relations extérieures.

1962

Les Marchands en Quincaillerie ltée sont rachetés par un groupe de quincaillers sous l'initiative de Napoléon Piotte. Cette transaction marque la plus grande étape de l'histoire des entreprises parce qu'elle signifie le début de la formule coopérative et du groupement actuel.

1968

Décès de Napoléon Piotte et nomination de Charles Morency, un quincaillier de Québec, à la présidence des deux entreprises.

1970

Dissolution de la firme Quincaillerie Ro-Na ltée et changement de nom Les Marchands en Quincaillerie ltée à Marchands Ro-Na inc.

1974

Emménagement dans les nouveaux locaux à Boucherville au Québec.

1983

Ro-Na commercialise des produits de décoration intérieure par l'intermédiaire de quelques boutiques Ambiance.

1988

Ro-Nat fusionne avec Dismat, un autre groupement œuvrant surtout dans les matériaux de construction. Cette transaction concrétise l'ascension de l'entreprise et, dès lors, le nom Ro-Na Dismat est lancé.

1990

L'ère des grandes surfaces: Le Groupe Ro-Na Dismat décide d'augmenter considérablement son pouvoir d'achat. Déjà associé à Home Hardware Stores ltd, regroupant plus de 1 000 marchands au Canada, il s'allie à Hardware Wholesalers inc. de Fort Wayne (Indiana) qui regroupe plus de 3 000 détaillants aux États-Unis.

1994

Marque l'arrivée des grandes surfaces pour Ro-Na Dismat avec l'apparition des magasins RONA L'entrepôt.

1997

1997, RONA a établi sa réputation de pionnière des activités de récupération en créant, au Québec, le premier programme de récupération et de recyclage de peinture au Canada.

1998

La Société rajeunit ses bannières et élimine les enseignes Le Quincailleur et Dismat. Dans le même élan, deux nouvelles bannières font leur apparition : RONA L'express et RONA L'express Matériaux. Le Groupe Ro-Na Dismat inc. change de nom, devenant RONA inc. La bannière RONA Le Rénovateur Régional est introduite sur le marché. Le concept allie les avantages des grandes surfaces à la personnalité des commerces plus traditionnels.

1999

RONA se dote d'un tout nouveau centre de distribution ultramoderne, adjacent à son nouveau siège social de Boucherville au Québec. Cet emplacement de plus de 650 000 pieds carrés lui permet de doubler sa capacité d'entreposage et de réaliser d'importantes économies.

2000

Marque une ascension fulgurante de RONA sur le marché. Sa stratégie de croissance porte alors sur le développement interne, les acquisitions, la construction de nouveaux magasins et le recrutement de nouveaux marchands propriétaires arborant sa bannière. Bien implantée au Québec, elle se tourne vers l'Ontario et l'Ouest du Canada pour développer son réseau.

2000 à 2005

RONA est en mode acquisition. Elle acquiert les 66 magasins de Cashway Building Centres, troisième joueur en importance en Ontario. Elle poursuit avec l'acquisition de 51 magasins de Revy Home Centers, Lansing Buildall et Revelstoke, implantés de l'Ontario jusqu'en Colombie-Britannique. Elle acquiert également Réno-Dépôt/The Building Box : 20 magasins à grande surface situés au Québec et en Ontario ainsi que 16 magasins Totem Building Supplies en Alberta.

novembre 2002

RONA (TSX : RON) pose un autre jalon important en s'inscrivant en bourse à Toronto, clôturant un appel public à l'épargne de 150,1 millions de dollars en actions ordinaires.

février 2006

RONA acquiert 51 % des parts de Matériaux Coupal (neuf magasins) en plus des bannières Curtis Lumber (six magasins) et Mountain Building Centers (trois magasins) en Colombie-Britannique. La même année, RONA se tourne vers Terre-Neuve et le Labrador et y acquiert huit magasins Chester Dawe. Le centre de distribution de Boucherville s’agrandit et occupe une surface de 926 000 pieds carrés

2007

L'entreprise ajoute trois magasins de Dick's Lumber spécialistes en bois d'œuvre, matériaux de construction et en quincaillerie dans la région de Vancouver. Afin de minimiser la nature cyclique des ventes.

2008

Acquisition de Noble Trade inc., l'un des plus importants grossistes de produits de plomberie et de chauffage en Ontario qui dessert une clientèle commerciale et professionnelle. Durant l'année, trois magasins Best-MAR, spécialiste en plomberie, chauffage et climatisation dans la région d'Ottawa/Gatineau, sont ajoutés à la liste des acquisitions

juin 2010

RONA complète l'acquisition des magasins Pierceys, situés dans la région d'Halifax. Cette transaction contribue au développement de RONA en Atlantique. RONA annonce l'ajout d'un grossiste spécialisé, TruServ Canada à son portefeuille de marques. Cette nouvelle entreprise permet à RONA de mieux desservir son vaste réseau de marchands indépendants qui opèrent sous d'autres bannières à travers le Canada.

2012

Le plan d'affaires 2012 de RONA reconnait la nécessité d'adapter l'offre de RONA à de nouvelles attentes et aux changements dans les habitudes des consommateurs. Sept ans après leur acquisition, la Société débute la transformation et l'intégration des 19 magasins Totem en Alberta en magasins de proximité RONA.

2012

RONA est devenue le premier détaillant national à récupérer la peinture partout au pays en offrant le service dans tous ses magasins corporatifs, franchisés et affiliés. RONA met à la disposition de ses clients plus de 2 000 produits écoresponsables, dont ceux de sa marque privée RONA ÉCO, qui sont soumis à une analyse des étapes du cycle de vie d'un produit. RONA a été l'instigatrice de cette méthodologie en 2007, en collaboration avec la Chaire internationale sur le cycle de vie de l'École Polytechnique de Montréal. Depuis 2011, RONA fait partie de la liste de Maclean's/Sustainalytics qui reconnait les 50 entreprises les plus socialement responsables au Canada.  En 2013, RONA s'est encore démarquée en favorisant les fournisseurs de produits forestiers qui démontrent une gestion responsable.

8 juillet 2012

La chaîne américaine Lowe’s dépose une offre d’achat non sollicitée de 1,76 milliard $ pour l’achat de la chaîne RONA.

26 juillet 2012 

Le conseil d’administration rejette l’offre de Lowe’s, arguant qu’elle n’est pas «dans le meilleur intérêt de RONA».

31 juillet 2012

 La Caisse de dépôt et placement acquiert 2,4 millions d’actions de RONA, pour porter sa participation à plus de 14 pour cent de l’entreprise.

août 2012

Investissement Québec entreprend l’achat massif d’actions de RONA et le conseil d’administration de RONA rejette une offre d’achat Lowe's un géant états-unien de la rénovation.

9 novembre 2012

Le PDG de RONA, Robert Dutton, est poussé à la démission par le conseil d’administration. L'entreprise annonce son départ. Il était alors président et chef de la direction de la Société, il en était a sa 35ième année de service (congédiement déguisé par Michael Sabia et un fonds de retraite de l'Ontario sous le regard amorphe du Parti Libéral du Québec).

21 janvier 2013

RONA annonce plusieurs changements au sein de son conseil d'administration, notamment la nomination de Robert Chevrier au poste de président exécutif du conseil.

4 février 2013

Robert Dutton ex-PDG de RONA se vide de le cœur

24 février 2013

Ça rénove chez votre quincaillier RONA, mais sans le dédié Robert Dutton

19 mars 2013

Le conseil d'administration – qui inclut huit nouveaux membres – annonce la nomination de Robert Sawyer ex-dirigeant de Métro et reconnu comme liquidateur d'entreprise. Il devient président et chef de la direction de la Société. Sous sa gouverne, une série de mesures de restructuration et de réorganisation visant à accélérer le virage en cours et à améliorer la rentabilité de la Société sont mises en œuvre.

octobre 2013

La Société annonce la conclusion de la vente des actifs de la Division du marché commercial et professionnel, spécialisée en plomberie et en système de chauffage, de ventilation et de conditionnement d'air.

novembre 2013

RONA acquiert les 49 % restants d'actions de Groupe Coupal inc., faisant notamment affaires sous le nom de Matériaux Coupal, une bannière spécialisée dans la vente de bois d'œuvre et matériaux de construction pour les entrepreneurs.

janvier 2014

RONA dévoile le nouveau concept de la bannière Réno-Dépôt qui a été redéfinie pour mieux répondre aux besoins de ses principaux clients : les entrepreneurs professionnels et les bricoleurs experts. La transformation des 16 magasins Réno-Dépôt au Québec se fait en mode accéléré entre janvier et juin et reçoit un accueil favorable de la part des consommateurs.

juillet 2014

RONA annonce la conclusion d’une entente de licence maîtresse à long terme de la marque Ace Quincaillerie au Canada, souhaitant consolider son réseau de marchands affiliés au pays.

6 octobre 2014

RONA célèbre son 75e anniversaire et se positionne toujours parmi les plus importants distributeurs et détaillants d’articles de quincaillerie, de construction et de rénovation résidentielle au Canada.

17 novembre 2014

Le conseil d’administration d’Investissement Québec prend la décision de vendre ses 11,1 millions d’actions de RONA.

26 novembre 2014

Dans un échange de courriels privés entre le vice-président d’Investissement Québec et le chef de cabinet de Jacques Daoust, alors ministre de l’Économie, le gouvernement du Québec donne son accord à la vente des actions.

15 décembre 2014

Le conseil d’administration d’Investissement Québec est informé que le cabinet du ministre Daoust a donné son accord à la vente de la totalité des actions de RONA.

3 février 2016

Lowe’s annonce l’achat de RONA pour 3,2 milliards $ CAN. La Caisse de dépôt annonce du même coup qu’elle appuie la vente et déposera ses actions.

9 février 2016

Le fils du cofondateur de RONA, toujours à l'oeuvre dans une RONA du quartier Rosemont à Montréal

9 février 2016

Les propriétaires et administrateurs de RONA inc. avant la vente à Lowe's.

10 février 2016

La vente de RONA: une trahison québécoise ?

20 août 2016

Jacques Daoust, député et ministre du gouvernement du Dr Couillard a menti, il est intervenu pour faire vendre les actions de RONA.

5 novembre 2018

La petite et grande histoire de la vente de RONA en 2016.

12 novembre 2018

Les vrais prédateurs de RONA.

15 novembre 2018

Dans un livre-choc, l’ex-PDG de RONA, Robert Dutton, se vide le cœur pour le Québec inc.

 8 octobre 2019

RONA passe au «cash».  Dr Philippe Couillard, Jacques Daoust, Dominique Anglade et Michael Sabia avaient tort sur toute la ligne.

11 octobre 2019

Difficultés de Lowe's au Canada : et si ce n’était pas Rona, le problème ?

Les deux départs des derniers jours à la haute direction de Lowe’s Canada, dont celui du président Sylvain Prud’homme, soulèvent bien des questions sur l’état de santé de son réseau de 600 quincailleries. Qu’est-ce qui cloche au juste ? 

 23 octobre 2019

Licenciements chez Lowe's Canada : Québec décoche des flèches à l'entreprise

Les façons de faire de Lowe's au Québec préoccupent le gouvernement Legault, qui reproche au géant américain de la rénovation de manquer de transparence depuis qu'il a mis la main sur le quincaillier Rona en 2016. Une semaine après avoir nié vouloir délocaliser 200 emplois en technologies de l'information de son siège social canadien de Boucherville vers l'Inde, le détaillant a décidé d'éliminer environ 60 postes en comptabilité.

 

Source:  RONA Inc. et divers médias

Choix de photos, collection de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Mise à jour le 24 octobre 2019

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

  Les vrais prédateurs de RONA

 La vente de RONA: une trahison québécoise ?

  Fiche : Économie et finance

Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Fiche: Économie & Finance - Portail RONA - Haut de page