Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Société - Communication - Regard sur l'information - Sondage

La « boulechite » CROP Lessard La Presse
Vivement une loi pour encadrer la publication des sondages

On se doutait bien que les mouvements sociaux en cours au Québec ne feraient pas l’affaire de l’Empire Desmarais ( 01 ), mais de là à ce qu’il commande en catastrophe un sondage bidon ( 02 ) pour tenter de nous faire croire au soutien massif de la population pour la loi spéciale du gouvernement Charest, il y a une marge que la décence la plus élémentaire lui commandait de ne pas franchir.

 Par Richard Le Hir
Source:Tribune libre de Vigile

 

Choix de photos, mise en page et références : JosPublic
Publication : 21 mai 2012

  Sondage

 
 

Avant d’être la propriété de l’Empire Desmarais, La Presse est une institution, un bien culturel qui appartient à tous les Québécois sinon sur le plan juridique, du moins sur le plan moral, en raison de la place qu’elle occupe dans notre histoire, tout comme Le Devoir ou Le Soleil. Ce n’est pas le cas du Journal de Montréal parce que son histoire est trop récente

Ce n’est donc pas une « bizness » comme une autre, et son propriétaire a, tant à son endroit qu’à l’endroit de toute la collectivité québécoise, une responsabilité de fiduciaire et l’obligation de respecter autant l’institution que son lectorat.

Il commence à être temps que l’on comprenne au Québec que le droit de propriété n’est pas un droit absolu. Toute propriété emporte des responsabilités qui varient selon la nature du bien et l’usage auquel il est réservé.

Or, lorsque La Presse fait sa première page
( 03 ) avec un sondage sur un sujet grave d’intérêt public qui ne répond pas à sa face même aux exigences méthodologiques les plus élémentaires, elle manque à son obligation de fiduciaire et fait primer les intérêts de son propriétaire sur ceux de l’institution et de son lectorat.

Il est de notoriété publique que les affaires de l’Empire Desmarais ne sont pas dans l’état le plus reluisant possible, quels que soient les efforts de ses dirigeants pour donner le change. En affaires, et surtout dans les affaires de cette envergure, il n’y a qu’une seule mesure qui compte : le cours du titre.

Le sondage CROP-La Presse sur la gestion de la crise étudiante par le gouvernement a soulevé les passions.
Des internautes ont soulevé des questions quant à sa méthodologie

Or à la clôture des marchés boursiers hier, le titre Power se négociait à 23,55 $, en baisse de 2,08 % sur la veille ( 04 ) , et de pas loin de 50 % ( ! ) sur son sommet d’il y a trois ans. Le reste, c’est de la frime.

On sait également que l’Empire Desmarais vient de perdre un allié important avec la défaite de Nicolas Sarkozy aux présidentielles françaises, et l’on sait aussi que des enquêtes risquent d’être ouvertes très prochainement sur les affaires de l’Empire en France. Je reviendrai d’ailleurs sur ce sujet dans les jours qui viennent.

Il est donc très facile de comprendre que la dernière chose dont ait besoin l’Empire Desmarais ces jours-ci, c’est d’une instabilité politique au Québec qui pourrait finir par porter au pouvoir un gouvernement qui ne serait pas dans sa manche comme le gouvernement Charest.

Un gouvernement qui déclencherait des enquêtes sur la Caisse de dépôt, sur Hydro-Québec, sur l’attribution du contrat de gestion à long terme des installations du CHUM, sur les conditions d’octroi de permis d’exploration pour le gaz de schiste, etc. Bref, un gouvernement qui serait plus soucieux de l’intérêt collectif et du bien commun que des intérêts de l’Empire Desmarais.

Le sondage que publie La Presse aujourd’hui doit être examiné dans le contexte de tout ce que ses concurrents publient aujourd’hui sur le sujet. La vérité, c’est que la loi spéciale du gouvernement Charest est accueillie par un concert d’indignation généralisée d’une ampleur dont je n’ai pas souvenance depuis les années 1970. Et les voix qui s’élèvent du public telles que nous les transmettent tous les médias électroniques le confirment.

En un sens, je peux comprendre l’inquiétude de l’Empire Desmarais. Méchant retour de manivelle en perspective !

 Retour aux sondages n'ont plus la cote

Notes & Références encyclopédiques:

01

 Qu'est-ce que l'empire Desmarais ?

Retour au texte

02

Un sondage bidon

Retour au texte

03

La Presse fait sa première page

Retour au texte

04

Power se négociait à 23,55 $, en baisse de 2,08 % sur la veille

Retour au texte

 

Titre: Desmarais :
La dépossession tranquille

Par Richard Le Hir

Éditeur : Michel brûlé
date de parution: 13 avril 2012
ISBN 978289485543