Exploration et Exploitation du site gazier/pétrolier Old Harry dans le golfe du Saint-Laurent
Désinformation, démagogie et médiamensonge

Voici un exemple d'ignorance érigé en vérité par la Coalition Avenir Québec ( CAQ), de la désinformation par le Parti Libéral du Québec (PLQ) et un médiamensonge fomenté par l'Agence de presse "La Presse Canadienne" repris en choeur et sans vérification par les médias Journal La Presse et CBC/Radio-Canada. ( 01 )  Le texte dont il est question a été publié le 11 mai 2016, il traite du dossier de l'exploration & l'exploitation potentielles du site gazier et pétrolier "Old Harry" dans le Golfe du Saint-Laurent.   Non seulement le texte comprend de nombreuses erreurs, mauvaises interprétations, incohérences mais aussi des propos erronés prononcés par des politiciens plus occupés à se faire voir qu'à bien représenter leurs électeurs.   Bravo à Sylvain Archambault de la Coalition Saint-Laurent pour sa vigilance.   Voici donc un autre exemple qui nous incite à la méfiance envers les médias.    - JosPublic

Texte par Sylvain ARCHAMBAULT

Des politiciens et politiciennes
au service de qui ?

Stephen Harper

Justin Trudeau

Pierre Arcand

Dr Philippe Couillard

Chantal Soucy

 

Old Harry :
Québec doit renégocier avec Ottawa

 

Old Harry :
Québec doit renégocier avec Ottawa

La Presse Canadienne, le 11 mai 2016
par Patrice Bergeron
( 02 )

 

Notes et commentaires, le 12 mai 2016

Québec doit renégocier avec le fédéral dans le dossier du gisement d'hydrocarbures Old Harry,

 

Old Harry n’est pas un gisement, aucune présence de pétrole n’ayant été prouvée.   C’est un prospect ou une structure géologique.

au milieu du golfe Saint-Laurent.   L'entente avec Ottawa conclue sous le gouvernement Harper ne tient plus

 

L’entente a été conclue le 24 mars 2011 et elle tient toujours.   C’est le projet de loi miroir C-74 de mise en oeuvre de l’entente, présenté par le fédéral en juin 2015, qui ne tient plus puisqu’il est mort au feuilleton le 2 août 2015 avec le déclenchement des élections fédérales.

depuis que les libéraux de Justin Trudeau ont été élus

 

Le projet de loi fédéral C-74 ne tient plus depuis le déclenchement des élections, le 2 août 2015, et non pas depuis l’élection de Trudeau.

l'automne 2015.  Le ministre québécois de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, a indiqué mercredi que des négociations ont lieu actuellement avec le fédéral.   À l'origine, une entente fédérale-provinciale sur les redevances à tirer d'Old Harry

 

cette entente porte sur beaucoup plus que les redevances

avait été conclue en 2011, en vertu de laquelle le Québec toucherait 100 % des redevances sur l'exploitation des ressources dans sa portion du golfe du Saint-Laurent.

   

Le gouvernement Couillard avait déposé un projet de loi en juin 2015 pour encadrer une exploration et exploitation éventuelles du gisement,

 

pas un gisement !

en parallèle avec un projet de loi « miroir » à la Chambre des communes, dans un souci d'établir des règles communes, en partenariat aussi avec Terre-Neuve-et-Labrador

 

le projet de loi 49 du Québec et le C-74 fédéral n’ont rien à voir avec Terre-Neuve-et-Labrador. Ces projets de loi miroir mettaient en place une cogestion fédérale/provinciale et Terre-Neuve n’est pas du tout « en partenariat » là dedans. 

Or le projet de loi fédéral est mort au feuilleton avec la dissolution des Communes aux élections de 2015, tandis que le texte législatif du gouvernement Couillard, qui compte pas moins de 482 articles, n'est toujours pas à l'étude, en attendant l'issue des négociations.

« Nous, on discute avec le fédéral, et on va mettre en loi l'entente que nous avons conclue en 2011 et qui n'a pas passé (sic)  

 

(C’est le projet de loi fédéral qui est mort au feuilleton.   Ce n’est pas l’entente « qui n’est pas passée ».   L’entente est toujours là et toujours valide)

parce qu'il y a eu une élection fédérale et on va certainement continuer les discussions avec le fédéral », a déclaré M. Arcand dans un point de presse mercredi à l'Assemblée nationale, avant de se rendre à la séance du conseil des ministres.

Le ministre de l'Énergie a indiqué qu'il fallait un projet de loi fédéral pour ouvrir la porte à une éventuelle exploration ou exploitation, et qui plus est un projet de loi mis à jour, afin de tenir compte notamment de la lutte contre les changements climatiques et de la bourse du carbone à laquelle le Québec adhère maintenant, 

 

Je ne vois pas ce que la bourse du carbone vient faire là-dedans. Voir paragraphe suivant.

avec d'autres États fédérés en Amérique du Nord.

« [Le projet de loi fédéral] est important parce qu'on a besoin de refléter l'entente que nous avons eue avec le fédéral en 2011 et pour tenir compte également des différents éléments, par exemple depuis 2012 on a le marché du carbone au Québec », a-t-il dit.

 

Incohérent !   Les projets de loi 49 et C-74 ont été déposés en juin 2015, trois ans après le marché du carbone du Québec... et pourtant ils ne parlent absolument pas de ce marché du carbone.   Pourquoi devraient-ils en tenir compte aujourd’hui ?  

Le délai dans la mise en oeuvre de l'entente de 2011 n'est pas susceptible d'entraver les intentions du détenteur des droits d'exploration, Corridor Resources, a laissé entendre M. Arcand, puisque les projets sont au point mort.

 

Mal expliqué !   En fait, c’est parce que les deux permis québécois de Corridor Resources ont été suspendus indéfiniment par Québec en 1997... pas parce que « les projets sont au point mort ».   En fait, Corridor n’a déposé à date aucun projet du côté québécois.

« On analysera la question d'Old Harry quand il y aura un projet, a-t-il déclaré en chambre à une question de la Coalition avenir Québec (CAQ).   Pour l'instant, il n'y en a pas, de projet, au moment où on se parle. »

Québec dit se soucier de « l'acceptabilité sociale »

Il y a quelques jours aux Îles-de-la-Madeleine, le premier ministre Philippe Couillard avait déclaré sur les ondes de la station de radio CFIM qu'il n'était pas favorable au projet Old Harry, en raison des risques environnementaux d'un déversement dans des eaux très froides.

Toutefois, M. Arcand a assuré que le gouvernement n'était « pas opposé de façon systématique », mais qu'il y avait « toute la question de l'acceptabilité sociale ».

Le ministre ne craint pas que Terre-Neuve-et-Labrador n'autorise un projet sans le consentement du Québec, qui n'a toujours pas adopté de projet de loi tout comme Ottawa. Le Québec aura son mot à dire, a-t-il poursuivi.

« Je ne vois pas comment les promoteurs futurs pourraient présenter un projet dans lequel il n'y aurait pas Terre-Neuve et le Québec ensemble, a-t-il argué (Très imprécis. En fait les projets de lois fédéral/Québec présentés en juin 2015 n’impliquaient

 

absolument pas Terre-Neuve.   De même, la loi actuelle fédéral/Terre-Neuve n’implique absolument pas le Québec.   Si les deux provinces désirent un jour unir leurs efforts, ce sera un choix politique.   Ce n’est absolument pas prévu par les projets de loi actuels). 

Le promoteur pourrait très bien présenter un projet du côté Québec.   Le Québec pourrait ne pas être d'accord avec un projet.   Il est clair que le Québec a  un rôle à jouer. »

Pour sa part, la CAQ a accusé le gouvernement Couillard de nuire à l'exploitation des ressources d'Old Harry

 

Il n’y a aucune ressource à Old Harry.  On n’a absolument aucune idée s’il y a la moindre goutte d’hydrocarbures à Old Harry.   De plus, on ne peut pas « nuire à l’exploitation » car il n’y a même pas encore de projets d’exploration !

et de laisser dormir de « l'argent dans le golfe »

 

Idem.   Il est incorrect de laisser croire aux gens qu’on laisse dormir de l’argent.   Il n’y a aucune preuve actuellement qu’il y ait du pétrole à Old Harry.   C’est la compagnie Corridor elle-même qui le dit !!   De plus, Corridor n’a aucun projet d’exploration du côté québécois et elle n’a réussi à intéresser aucune compagnie à y investir depuis 20 ans.

À la période de questions, la députée caquiste de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, a soutenu que le gouvernement renie sa signature

 

le Québec ne renie absolument pas sa signature. L’entente avec le fédéral est toujours valide.   De plus, Québec n’a aucune entente avec Corridor, il ne peut donc pas la renier.

comme pour l'île d'Anticosti et que le Parti libéral n'est plus le parti de l'économie.

« Le ministre de l'Énergie ne voit pas le problème à ce que Terre-Neuve se remplisse les poches et que les Québécois se retrouvent les mains vides 

 

Incohérent !   Que Terre-Neuve fore de son côté n’empêche pas Québec de forer de son propre côté

. [...] Le gouvernement du Québec ne devrait jamais accepter d'être à la remorque de Terre-Neuve. Non seulement le premier ministre est à genoux devant Ottawa, mais il est à genoux également devant St. John's », a-t-elle dit.

 

Québec n’est pas « à genoux » devant Ottawa. Deux arrêts de la Cour suprême (1967 et 1984) confirment que le fédéral est propriétaire des ressources extracôtières.   Il est donc normal que Québec négocie une cogestion avec Ottawa... tout comme Terre-Neuve et la Nouvelle-Écosse ont été obligées de le faire il y a une trentaine d’années. 

Sources: Coalition Saint-Laurent; L'agence de Presse La Presse Canadienne/Canadian Press Enterprises propriété de CTVglobemedia, Torstar et Power Corporation of Canada

Choix de photos, fusion de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publication : 13 mai 2016

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

Chantal Soucy, une députée caquiste succombe au "chant des sirènes" de TransCanada Pipeline

Pourquoi j'ai quitté mon emploi de journaliste. Par Kai Nagata

Fiche: Communications

Notes & Références encyclopédiques:

01

 

Old Harry: Québec doit renégocier avec Ottawa sur le Journal La Presse le 11 mai 2016 et Old Harry : Québec doit tout recommencer - Sur CBC / Radio-Canada, le 11 mai 2016

 

Retour au texte

02

 

L'auteur du texte poubelle: Patrice Bergeron
La Presse Canadienne à Québec - Sur Linked In, le 13 mai 2016

 
 

Retour au texte

Retour à :  Plan du site -   Entrée de MétéoPolitique - Société - Communication - Information - Haut de page