Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Société - Communication - Regard sur l'information

Des libéraux exerce de la censure politique !

  ATTENTION: suite de la saga:
Le président de la Caisse populaire était impliqué dans la censure de conférenciers
JosPublic intervient

Des organisateurs libéraux politiciens d'instances régionales de la MRC des Basques, dans la région du Bas-Saint-Laurent, censurent le choix des invités de l'ÉchoFête de Trois-Pistoles, une activité festivalière soutenue en partie par leur organisme.

Texte par Victor-Lévy Beaulieu
Écrivain, éditeur

Échofête est un festival environnementaliste qui célèbre cette année son dixième anniversaire.

On doit cette initiative à une poignée de jeunes femmes et de jeunes hommes convaincus des changements profonds qu'il faut apporter à la société québécoise, et plus généralement dans le monde entier, à une gestion plus saine de nos ressources qui, seule, peut apporter les changements politiques, sociaux et culturels dont nous avons besoin d'urgence pour que la planète Terre ne devienne pas un gigantesque dépotoir qui nous mènera tout droit à l'extermination de l'espèce humaine.

Reconnu nationalement comme l'un des grands événements de l'éveil de nos consciences, voilà qu'Échofête risque de disparaître avant même sa tenue (du 23 au 29 juillet 2012).

Pourquoi?

Parce que M. Jean-Pierre Rioux, maire des Trois-Pistoles, qui règne sur sa ville comme un véritable despote de province, a pris le parti de décider par lui-même de ce que doit être la liberté d'expression.

Après avoir menacé le festival de lui couper les vivres s'il s'y tenait un atelier sur la désobéissance civile par-devers la loi des Mines, la plus inéquitable des lois qui existe (comme nous le démontre dramatiquement le dossier du gaz de schiste), voilà que Monsieur le maire en remet : Gabriel Nadeau-Dubois, représentant de la CLASSE, syndicat étudiant dûment reconnu par les autorités gouvernementales, est considéré persona non grata aux Trois-Pistoles! M. Nadeau-Dubois peut faire tournée partout au Québec sans que personne n'en ait les baguettes en l'air, mais pas dans le chef-lieu des Basques!

Jean-Pierre Rioux ( 01 )

Voilà ce qu'on appelle de la censure politique

«

C'est quand même drôle parce que Gabriel Nadeau-Dubois se promène partout au Québec, il va aller à Rimouski, il est allé à Gatineau, il va à Sherbrooke, il va partout. Il n'y a qu'ici que ça pose problème. Pourquoi? Parce qu'on a des concombres qui nous dirigent!                                                                     — Victor-Lévy Beaulieu

»

M. Jean-Pierre Rioux a droit de vie et de mort sur toutes les institutions culturelles des Trois-Pistoles depuis qu'il a dissous la Commission culturelle et s'est arrogé le pouvoir de déterminer selon ses humeurs quelles entreprises il lui paraît « acceptable » d'encourager.

Gabriel Nadeau-Dubois

Ce pouvoir discrétionnaire est parfaitement antidémocratique, et d'autant plus que notre despote local, pour arriver à ses fins dans le cas d'Échofête, a invité les commanditaires de l'événement  à retirer leurs billes du jeu si Gabriel Nadeau-Dubois « se montre la face dans les Basques ». Le maire des Trois-Pistoles est un homme dangereux pour la démocratie. Il est grand-temps qu'on le lui dise.

Gabriel Nadeau-Dubois a pour sa part déclaré qu'il n'était pas surpris que le maire Rioux, qui est président de l'Association libérale de Rivière-du-Loup, s'oppose à la venue du représentant de la CLASSE.

« C'est tout de même inacceptable qu'un élu se permette de remettre en question le financement d'un festival comme l'Échofête pour des préférences personnelles
                                                                      
-  Gabriel Nadeau-Dubois
»

L'écrivain Beaulieu poursuit en écrivant: Après tout, quelles leçons politiques a-t-il à donner aux autres quand, depuis dix ans, il a viré capot plusieurs fois : après avoir été Bloc québécois au fédéral, puis libéral, et finalement conservateur, il a été péquiste à Québec, puis libéral. Si Mario Dumont était une girouette, M. le maire est l'as des as en ce qui consiste à « tisser la toile du vent ». De l'air, des menaces, des propos injurieux, pour ne pas dire scabreux, quel désastre!

Et quelle hypocrisie! Dans les médias régionaux, M. Jean-Pierre Rioux ne manque pas de faire l'éloge du Caveau-Théâtre, ( 02 ) pilier de la vie culturelle des Trois-Pistoles, selon ses propres dires. Pourtant, Monsieur le maire n'a pas mis les pieds au Caveau-Théâtre depuis des années! Il devrait pourtant, et particulièrement cette année, car il reconnaîtrait dans « La guerre des clochers » quelques personnages opportunistes et prêts comme lui à vendre leur mère pour un plat de lentilles!

«

On a un maire, des conseillers et un système qui est celui de la MRC des Basques, qui est contrôlé par de vieux réactionnaires, par des gens qui ont peur de la jeunesse, qui voient en Gabriel Nadeau-Dubois un espèce de révolutionnaire à tout casser »
                                                                            
-  Victor-Lévy Beaulieu

»

Que Monsieur le maire des Trois-Pistoles prenne note de ceci : s'il persiste, pour des intérêts bassement partisans, démagogiques et fascistes, à vouloir démolir tout le travail que des dizaines et des dizaines d'audacieux entrepreneurs ont fait pour revitaliser la région des Basques, nous serons nombreux à nous insurger, quitte à livrer une deuxième Guerre des clochers. Et cette guerre-là, s'il n'en tient qu'à moi, sera impitoyable!

Brigitte St-Pierre, Karine Vincent et Mikaël Rioux de l'ÉchoFête

Lors d’une rencontre des organisateurs de l’ÉchoFête avec Victor-Lévy Beaulieu, ce dernier a pris la décision de faire la grève avec l’équipe du Caveau théâtre durant une semaine afin de permettre l’accès à leurs lieux.

L’événement se tiendra donc en plein centre-ville dans la cour du Caveau-Théâtre. Mikael Rioux a aussi affirmé qu’ÉchoFête n’a rien déboursé pour la venue de Gabriel Nadeau-Dubois à Trois-Pistoles.

Dans une lettre envoyée à Mikaël Rioux, président et cofondateur du Festival, cosignée par la SADC des Basques, le CLD des Basques, la MRC des Basques, Jean-Louis Gagnon de la Caisse Desjardins de l’Héritage des Basques, la Municipalité Notre-Dame-des-Neiges ainsi que la Ville de Trois-Pistoles, on dénonce l’orientation que semblait vouloir prendre l’organisation dans le cadre de la tenue de la 10e Échofête. Ils ont de cette manière décrié la politisation que semblait subir l’événement (cliquer ici pour lire le communiqué de presse)

«

«On ne fait pas de politique partisane»
                                                    -
Mikaël Rioux

»

« Nous faisons une différence entre faire du politique et faire de la politique partisane. Le Festival a toujours été dans le politique, quand on parle de gaz de schiste, du Plan Nord, ou de stratégie énergétique. On ne fait pas de politique partisane ». Ce dernier a aussi souligné que le maire de Trois-Pistoles, Jean-Pierre Rioux, est président de l’Association libérale de Rivière-du-Loup. Il comprend ainsi mal les accusations de politique partisane qui ont été lancées contre l’ÉchoFête.
 

Venez vivre la guerre des clochers aux Trois-Pistoles!
Vous en aurez deux pour le prix d'une seule!

TROIS-PISTOLES, QC, le 23 juill. 2012 /CNW Telbec/ - Solidaires du Festival ÉchoFête victime de la censure politique du maire et des
« notables » des Trois-Pistoles, les Productions théâtrales des Trois-Pistoles, la Maison de l'écrivain et la Forge à Bérubé annoncent qu'elles sont fières de prêter leurs terrains, bâtiments et équipements aux organisateurs du Festival pour que celui-ci ait lieu cette semaine.

Toujours par solidarité, les représentations de La guerre des clochers et celles de La Maison hantée seront donc suspendues pendant le Festival ÉchoFête, sauf pour une représentation spéciale samedi le 28 juillet de La guerre des clochers, en après-midi, soit à 14 heures.

Les Productions théâtrales des Trois-Pistoles font appel à la solidarité de toutes celles et de tous ceux qui croient à la liberté de création et à la liberté d'expression dans une société démocratique. Venez nombreux aux Trois-Pistoles cette semaine et d'ici la fin de l'été. Nous avons besoin de votre appui pour démontrer qu'on peut avoir raison de cette race de monde pour laquelle le mensonge, l'hypocrisie, le mépris et l'abus de pouvoir sont choses normales. Sans votre solidarité, nous devrons faire une croix sur le théâtre aux Trois-Pistoles.

Réservez vos billets pour samedi prochain dès maintenant. Réservez aussi vos billets pour les représentations qui reprendront le mardi 31 juillet jusqu'au samedi 18 août prochains.

Quant à ceux qui ont réservé pour cette semaine, prière de prendre contact le plus rapidement possible avec le Caveau-Théâtre : 1 418 851 4759; courriel : lecaveautheatre@gmail.com.

Au plaisir de faire la fête de la solidarité avec vous toutes et vous tous.

En entrevue: Victor-Lévy Beaulieu

 

Sources:
Communiqué de presse:
par Victor-Lévy Beaulieu
Écrivain, éditeur; Mouvement Desjardins; ville de Trois-Pistoles et échange de courriel entre le Mouvement Desjardins et JosPublic
Télévision: CIMT/TVA pour Québecor Inc.

Choix de photos, mise en page et références par :
JosPublic
Publication : 20 juillet 2012
Mis à jour le 23-26 juillet 2012

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

  Lettre à Jean-Pierre Rioux, maire de Trois-Pistoles, à propos de l’ÉchoFête

  Gabriel Nadeau-Dubois est persona non grata à Trois-Pistoles

Fiche: Communications

Notes & Références encyclopédiques:

01
 

Qui est Jean-Pierre Rioux ? Organisateur reconnu et candidat du Parti Libéral du Québec défait lors de l'élection de 2008, il est maire de la ville de Trois-Pistoles

 

Retour au texte

02

Qu'est-ce que le Caveau-Théâtre de Trois-Pistoles ?

Retour au texte

Retour: Plan du site - MétéoPolitique - Société - Communication - Regard sur l'information - Haut de page