MétéoPolitique

Moteur de recherche
en page d'accueil

Retour à :  Plan du site- Entrée de MétéoPolitique - Société - Communication

 

L'art de communiquer
(Écrire et les mots pour le dire)

 

MétéoPolitique

Moteur de recherche
en page d'accueil

 

Sylvianne

Belle journée en perspective

 

Charles Aznavour

Écrire

 

Fabien Marsaud &
Richard Bohringer

Bernard Lavilliers

Richard Desjardins

Course contre la honte

Faits divers

"À pêche"

 
 

Grand Corps Malade

Bernard Lavilliers

Bernard Lavilliers

Le blues de l'instituteur

Les tricheurs  

Utopia

 

Pourquoi n'étiez-vous pas à la manifestation ?   Il y a des âges pour tout, me direz-vous.   En regard des expériences de sa vie, dépassé la soixantaine, lorsqu'on a appris de ces faits, on peut se qualifier pour l'âge de la sagesse.

J'ai appris à me questionner sur les intentions des organisateurs de manifestations, sur les "black-bloc" qui ne sont jamais arrêtés malgré leurs méfaits.  Menacés, certains se faufilent derrière les rangs de leurs confrères policiers armés et casqués comme des guerriers de l'espace, qui s'arrangent pour créer des mises en scène perturbantes, mais combien affriolantes pour les média-menteurs, lesquels prennent plaisir à offrir un temps d'antenne à ceux et celles qui désirent jouir d'un 15 secondes de gloire médiatique contre une vie souvent trop monotone

Il faut connaître les tenants et les aboutissants pour manifester, mais c'est de plus en plus compliqué et puis, finalement, ce n'est plus ma tasse de thé.  Cependant, d'autres outils existent, dont l'écriture.  Dans mon cas, publier les écrits de ceux et celles qui font l'effort de mettre en ordre leurs idées et connaissances pour les partager me conforte.

Voilà pourquoi, j'ouvre sur ce site une fenêtre sur l'art de l'écriture et l'art oratoire.                    - JosPublic

Fabien Marsaud (alias Grand Corps Malade) disait en présentation du texte "Écrire" de Charles Aznavour :

 

Et si l'art était juste un moment d'absence,
Où la lucidité perd contre l'inconscience,
Alors l'art mystique signera l'armistice
Avec les arnaqueurs remplis d'artifices

Et si l'art était juste un moment d’émotion
Où l'aiguille de l'horloge suspend sa rotation
Alors l'heure aura tort face à l'art oratoire
Lorsque les créateurs raconteront leurs histoires

 

"Il est possible que le livre soit le dernier refuge de l'homme libre.  Si l'homme tourne décidément à l'automate ;  s'il ne lui arrive de ne plus penser que selon des images toutes faites d'un écran, cette termite finira par ne plus lire.  Toutes sortes de machines y suppléeront :  il se laissera manier l'esprit par un système de visions parlantes ;  la couleur, le rythme, le relief, mille moyens de remplacer l'effort et l'attention morte, de combler le vide ou la paresse de la recherche de l'imagination particulière :  tout y sera, moins l'esprit."                                                                           André Suarès , Art du livre, 1928

Retour à :  Plan du site- Entrée de MétéoPolitique - Société - Communication - Haut de page