Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Mission du site

Palmarès des textes les plus consultés sur MétéoPolitique en 2013

 

 

 
 

2013

 

Bernard TRÉPANIER

 

Première position

Les conflits d'intérêts de Bernard Trépanier

Collecteur de fonds et organisateur d'élections clefs en main, Bernard Trépanier

accepte la paternité du système de collusion à la ville de Montréal
devant la Commission Charbonneau et s'empêtre dans ses témoignages et ses conflits d'intérêts. Arrêté par l'UPAC en 2013 il est en attente de son procès.
 
 

Deuxième position

Les québécois.ses sont naïfs et quelques fois généreux face à l'intégrisme religieux

Le contenu de cette charte et les apparences mur à mur de la neutralité de l’État cacheront une réalité tout autre, une discrimination évidente affirme Charles Taylor. Par contre Maître André Sirois affirme qu'il est utile d'examiner la situation existant à la Commission internationale des droits de l'homme et à l'ONU à Genève, et dans les divers organes du système des Nations unies dans son ensemble. Nous aurions appris que jamais au grand jamais, on ne voit les très nombreux fonctionnaires, représentants et délégués musulmans au Palais des Nations ou au Palais Wilson se laver les pieds dans les lavabos des toilettes ou laisser traîner des tapis de prière dans l'immeuble. Pas de revendication de lieu de prière non plus. (...)

 

Nicolo MILIOTO

 

Troisième position

Nicolo Milioto, Monsieur Trottoir, ne coulait pas seulement du ciment, il cachait de l'argent dans ses chaussettes

L'homme d'affaires est un acteur important de l'industrie de la construction à Montréal. Son entreprise est spécialisée dans les travaux de trottoirs. Selon les spécialistes de la commission Charbonneau, il serait aussi l'entremetteur entre certains des entrepreneurs propriétaires de firmes dans l'industrie de la construction et certains membres de la mafia montréalaise.

 

Giuseppe BORSELLINO

 

Quatrième position

Giuseppe Borsellino et ses conflits d'intérêts

Homme d'affaires et entrepreneur dans l'industrie de la construction, on le dit un des bâtisseurs de la ville de Saint-Léonard aujourd'hui l'arrondissement Saint-Léonard de Montréal où Frank Zampino était maire. Des histoires de collusion pour l'obtention de terrains à bon prix à Laval et à Montréal, de construction dans des milieux humides. Sous le voile corporatif du Groupe Petra, l'homme en imposerait et serait craint chez les fonctionnaires municipaux.

 

Joe BORSELLINO

 

Cinquième position

Portrait de Joe Borsellino

PDG de Garnier construction de Laval, initiateur et directeur général de la Fondation Garnier Kids, et client de la firme de sécurité BCIA, ami de Tony Tomassi l'ex-député du Parti Libéral du Québec accusé de fraude. L'homme est proche de Jocelyn Dupuis ex-directeur général de la FTQ-Construction, accusé de fraude. Il est mis en cause dans le manège de la collusion à Montréal par deux témoins à la Commission Charbonneau. Il est reconnu comme témoin récalcitrant devant la Commission Charbonneau. Jean Charest, ex-premier ministre et Jacques P. Dupuis, ex-ministre de la justice du Parti Libéral du Québec ont contribué à sa fondation Garnier Kids.

 

 

Sixième position

Gaz de schiste/shale et pétrole au Québec: qui tire les ficelles ?

La prise de contrôle par les  « Gens d'affaires du gaz et pétrole » sur la Politique énergétique du Québec. Le gouvernement du Parti Libéral du Québec a dépouillé de ses droits de prospection gazière/pétrolière Hydro-Québec pour les refiler au secteur privé de l'économie. Les maîtres d'oeuvre de ce détournement de mission sont Thierry Vandal, président d'Hydro-Québec, Pierre Corbeil, ancien ministre des Ressources naturelles du Québec et Jean Charest, premier ministre du Québec. Ce geste représentera des milliards de dollars en terme de dilapidation du bien public.   

 

 

Septième position

Déversement de pétrole en 2013 

Compilation pour ceux et celles qui croient que le risque est peu fréquent, minime et sans conséquence pour la chaîne alimentaire des humains et pour ceux et celles qui ont à combattre la vision mercantiliste à l'extrême d'une industrie loin d'être propre dans tous les sens du terme

 

 

Huitième position

Le mystérieux Marc-A. Bibeau, éminence grise du Parti Libéral du Québec?

Marc-A. Bibeau, est actionnaire majoritaire de Schokbéton, président et chef de la direction de "Les Centres d'Achats Beauward Ltée" et administrateur à la Financière Power Corporation propriété de la famille Desmarais. Reconnu en tant qu'organisateur et collecteur de fonds pour le Parti Libéral du Québec, il faisait partie du groupe très restreint de personnes que Jean Charest avait invitées pour suivre la soirée électorale à la télévision en 2003 et qui l'avait accompagné pour une rencontre publique avec George W. Bush. L'étau se resserre lentement sur ces activités de financement possiblement illégal du Parti Libéral du Québec. Pour le moment sa soeur a fait l'objet d'une perquisition à son château de Laval.

 

 

Neuvième position

C'était en 1960 et les femmes avaient un rôle bien circonscrit dans la société Québécoise

Je pense que tout le monde a entendu parler du « Petit manuel scolaire catholique d’économie domestique » pour les femmes du Québec publié en 1960. Cette publication présente les règles de conduite à connaître par les filles de bonne famille. Si vous ne le connaissez pas et que vous n’en avez jamais entendu parler, en gros cet extrait fait l’apologie du patriarcat, c’est à la fois drôle et terrifiant. Nous vous présentons l'original et une version salace telle qu'illustrée en 2011 par le graphiste Emmanuel Bussmann. Même si le fait de le vivre n'était pas drôle, nous pouvons maintenant nous permettre d'en sourire et voir déjà les travers qui seront honnis en 2061.

 

 

Dixième position

Arsenic dans la nourriture: doit-on s’inquiéter? Oui.

Des taux inquiétants d'arsenic ont été détectés par des chercheurs américains dans des aliments sucrés avec du sirop de riz brun, dans des barres de céréales, des laits maternisés et des gels énergisants. Ces résultats sont pertinents pour le Canada, puisque plusieurs de ces aliments sont vendus des deux côtés de la frontière. Sans que que la situation soit vraiment alarmante, nous devons nous inquiéter et augmenter la vigilance.

Commentaire de JosPublic

Il semble qu'il existe un engouement pour les palmarès de textes consultés sur internet et plusieurs sites en font un. Cependant, il est important de savoir ce que cela veut dire. Aucun site ne présente les textes les plus lus car c'est impossible de le savoir. Alors nous ne devons que compter les clics sur le titre d'un texte. Mais ceci ne dit absolument rien car les logiciels d'analyse comptent les clics même d'une durée d'une seconde. Donc cela ne signifie pas que le texte a été lu. Selon mon expérience, si un texte a été consulté durant 1 à 3 minutes, les titres et vignettes de photos ont été lus, pas plus.

Un site internet c'est comme un journal papier, ce qui vous attire, c'est un mélange de trois choses: le sujet en général, la photo et le titre. Après avoir cliqué, normalement à la fin du premier paragraphe vous savez si vous allez continuer à lire ou passer à autre chose. Si vous continuez, nous voilà dans les hypothèses multiples... si le téléphone sonne et que vous ne fermez pas la page, je saurai que vous avez passé 45 minutes sur la page, mais cela ne sert pas d'évaluation du temps de lecture. Je saurai que le texte n'aura pas été lu car je connais le temps de lecture nécessaire à chaque texte. Les plus longs demandent 25 minutes d'attention si on ne clique sur aucune référence en cours de route. Les plus courts sont de 5 minutes.

Il est vrai que
MétéoPolitique présente beaucoup de textes très longs, mais attention, plus j'ajoute de photos, plus le texte semble s'allonger dans la page. Je parle plutôt de longueur en temps de lecture. La majorité des textes sont en fait des dossiers, car comment fusionner une dizaine d'articles de journaux en rapetissant la longueur. Même en essayant de couper toutes les redites, l'accumulation des faits et des hypothèses en découlant augmente le temps de lecture. C'est la différence et la qualité qu'offre MétéoPolitique et voilà pourquoi d'ailleurs d'année en année le lectorat du site augmente et surtout le temps de lecture augmente proportionnellement.

Finalement, pour être honnêtes tous devraient expliquer qu'aucun site internet ne peut savoir quel est le texte le plus lu. Alors ils publient, comme je le fais, la liste des 10 textes sur lesquels les internautes ont le plus cliqué.

 

Sources: MétéoPolitique et Google Analytique

Publication par : JosPublic
30 décembre 2013

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

 

Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Mission du site - Haut de page