Retour à :   Plan du site - Entrée de MétéoPolitique     

Les archives vivantes de MétéoPolitique en lien avec l'actualité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Nouvelle 14  

Maître Robert Tibbo et les citoyens et citoyennes qui ont aidé un des héros de JosPublic, sont en recherche d'un pays qui accepte des réfugiés politiques

Demande formelle déposée le 9 mars 2017  auprès du gouvernement canadien d'accueillir les anges gardiens
de Edward Snowden en tant que réfugiés

 
 

L'avocat canadien qui a défendu Edward Snowden forcé à l'exil

Un avocat montréalais basé à Hong Kong depuis 30 ans affirme être victime de représailles à cause de ses liens avec Edward Snowden. Visé par une série de plaintes anonymes au Barreau de Hong Kong et une descente de police à son ancien domicile, Robert Tibbo s'est réfugié en France. Une situation dénoncée par l'organisme Avocats sans frontières .

Ce sont des clients de Robert Tibbo, des demandeurs d'asile philippins et sri lankais, qui ont hébergé Snowden dans leurs appartements situés dans un quartier défavorisé de Hong Kong. Des gens qui ont vu une personne qui, comme eux, se retrouvait dans une situation difficile et qui ont accepté volontairement de l’héberger à tour de rôle pendant quelques jours. Cette partie de la saga Snowden qui était demeurée secrète allait toutefois être révélée dans le film d’Oliver Stone en 2016.

Pour lire la suite - Sur la société CBC/Radio-Canada

L'archive

 

Edward SNOWDEN
Alerteur - spécialiste en informatique

 

28 novembre: journée de célébration pour remercier Edward Snowden d'avoir "scrapé" sa vie pour nous

L e groupe de pays qui se nomment eux-mêmes les «Cinq yeux» collectent tout ce qu’ils peuvent sur vos communications personnelles et celles de l’ensemble de leur population. Lorsque cela est possible et ce l’est de plus en plus, ils le font aussi sur celles des politiciens, des gens d’affaires et la population d’autres pays.  Edward Snowden était un contractuel pour l'agence d'espionnage des États-Unis, la NSA.  Il a découvert des programmes d'espionnage de la vie privée d'honnêtes citoyens et citoyennes et décidé de rendre le tout public au détriment de sa qualité de vie.

 

La Nouvelle  09

Merci à madame "PPP" (partenariats public-privé):  les effets de sa politique de gestion cautionnée par le Parti Libéral du Québec et d'une partie du Parti Québécois révèlent des coûts astronomiques lors des travaux de modification dans les hôpitaux construits en PPP.

Monique Jérôme-Forget
Mme Sacoche, la Dame de fer, Mme Pépine, Monique Jérôme-Forget a eu beaucoup d'influence en politique. Un délire mythomane de la présidente du conseil du trésor, le 3 octobre 2011: la fin de la corruption grâce aux PPP (Partenariats public-privé)

Pour ce seul hôpital : 25 millions$
de fraude connue
Centre universitaire de santé McGill CUSM, l'hôpital anglophone de Montréal où ont sévit Arthur T. Porter associé d'affaires avec Dr Philippe Couillard, Pierre Duhaime de SNC/Lavalin, Yanaï Elbaz ayant plaidé coupable, Riadh Ben-Aissa et Pamela Mattock-Porter entres autres

Coûts confidentiels: les rénovations des méga-hôpitaux en PPP vous coûteront une fortune jusqu’en 2047

Québec a voulu garder secrète une entente qui garantit jusqu’à 26 % de profits et de frais de gestion aux entreprises privées qui font des travaux de rénovation au CHUM et au CUSM

Selon des documents obtenus par l'agence de presse QMI, chaque petite modification aux deux mégahôpitaux coûte une petite fortune aux contribuables en partie à cause de ces frais.  Et il en sera de même jusqu’en 2047 au CHUM et en 2044 au CUSM, soit pendant les 30 ans que dureront les contrats en partenariat public-privé (PPP).

Ainsi, au Centre universitaire de santé McGill ( CUSM), les Québécois ont payé plus de 8 000 $ pour faire installer les prises électriques de deux congélateurs. L’établissement a également déboursé environ 35 000 $ pour réaménager le bureau du directeur général en y ajoutant notamment une porte.

Le centre hospitalier de l’Université de Montréal ( CHUM), pour sa part, a payé 40 000 $ pour l’installation de guichets automatiques et 4 000 $ pour de la peinture afin de marquer le plancher de la morgue. On a également facturé 750 $ pour des téléphones de bureau qu’on retrouve à seulement 275 $ sur Amazon.

L'archive

 

L'arnaque de la décennie: la construction du Centre hospitalier universitaire de Montréal

Le vérificateur général du Québec avait démoli les PPP dans un rapport écrit au lance-flammes. Il avait sorti l'artillerie lourde pour taper sur les doigts d'Infrastructure Québec chargée de piloter le dossier des Partenariats public-privé. Elle prétendait que le privé était une solution plus économique que le public. Le vérificateur l'avait contredite. Rien ne permet d'arriver à une telle conclusion, avait-il dit en laissant ses gants blancs au vestiaire, car l'organisme s'est basé sur des «hypothèses inappropriées» et des «inexactitudes importantes»

 

La Nouvelle    08

La fluoruration de l'eau potable: une arnaque pyramidale qui tire à sa fin ?

 

 

Si c'est vrai que le fluorure est sécuritaire pourquoi plus de 4 000 professionnels de la santé tels que médecins et dentistes états-uniens ont-ils signé Call for an End to Water Fluoridation.  Des dentistes et médecins québécois se sont placés en porte-à-faux de leur Ordre respectif et ont affirmé que c'était inutile de fluorer l'eau potable. Certains apparaissent même sur ce site.

L'argument qui justifie l'utilisation de la fluoruration de l'eau potable est basé sur une absence flagrante de justifications scientifiques. Chaque intervenant s'appuie sur la béquille du titre professionnel des uns et des autres et d'aucun détenant un poste officiel, personne ne veut reconnaître son ignorance à ce sujet...Allons-y voir!

Commençons par les gens aux titres ronflants des Ordres professionnels:

Dentiste:  n'a pas de laboratoire et ne fait pas de recherche; l'ordre est là pour éviter que des charlatans trompent le public; se désintéresse complètement de la santé de la majorité de la population dont les moyens ne peuvent pas payer des soins de 2 000$ pour le traitement de canal d'une dent; s'appuie sur la béquille offerte par le département de Santé publique

Médecin: l'ordre refuse de se prononcer sur la question et ne s'appuie que sur la béquille offerte par le département de Santé publique.

Santé publique: offre la béquille aux autres pour assurer le pouvoir du nombre comme un choix évocateur; les médecins statisticiens assignés aux postes gouvernementaux refusent d'entreprendre eux-mêmes de réelles recherches en laboratoire par manque de moyens, disent-ils. Résultat: ils cherchent à justifier l'application d'une vieille étude des années 1940 et improvisent des statistiques.

Depuis trente ans, on a tout lu, tout entendu de leur part, jusqu'à faire valoir le nombre d'études sur le sujet (les pours et les contres) trouvées sur le moteur de recherche Google.  Des postes de fonctionnaires de la calculette dont le professionnalisme douteux et inepte ne vaut pas ce que le population paie depuis plusieurs années.

Pourtant, ce dossier est simple: le gouvernement fédéral considère dans ses règlements que le fluorure ajouté à l'eau est un poison. Le gouvernement provincial refuse toujours d'appuyer le département de santé publique dans ses recherches. Si le fluor était si important, les dirigeants devraient aussi insister pour que les citoyens s'abreuvant à des puits artésiens ajoutent du fluor à leur eau. Bien que le gouvernement paie pour l'installation des bidules pour mettre le fluorure dans l'eau des villes seulement, il refuse d'être responsable des effets sur la santé de la population. Il préfère transférer la responsabilité aux dirigeants les moins bien équipés pour prendre une décision éclairée, soit les conseillers et conseillères municipaux des villes. .

Le tout a été confirmé en 2010 lorsque Monsieur Gilles Parent ND.A., a porté une requête à l'attention du Protecteur du citoyen, la question de la responsabilité légale et administrative du Ministère de la Santé et des Services sociaux relativement à la fluoration de l’eau potable.

La réponse du Protecteur du citoyen à la plainte de M. Parent, en date du 18 octobre 2010, contre le Ministère de la Santé et des Services sociaux relativement aux risques que pose pour la santé de la population la fluoration de l’eau potable par le fait que l’innocuité des produits chimiques de fluoruration n’a pas été démontrée par des tests de toxicologie et un contrôle des conditions sanitaires de fabrication en soulevait l’irrecevabilité.

Dans l’essence, le Protecteur du citoyen avait alors conclu que la responsabilité légale de la fluoration de l’eau potable était entièrement celle des municipalités.  Conséquemment, puisque la responsabilité de la fluoration appartient aux municipalités, la plainte est caduque, les municipalités n'étant pas sous la juridiction de la Protectrice du citoyen. Aux villes donc de répondre aux questions des citoyens.

La situation kafkaïenne de ce dossier est loufoque.  À ce point,
JosPublic invite les journalistes et citoyens enquêteurs à dépister qui vend le produit aux villes, qui reçoit des commissions, quels sont les lobbyistes. Il y a une limite à tourner en rond et se faire prendre pour des cons.

La journaliste de La Presse dont je vous transmets le texte a fait un bon travail de synthèse, exhaustif, et tout, sauf qu'elle ne confronte pas les pours et les contres sur le plan scientifique, elle aussi s'appuie sur la béquille des actuaires médicaux que sont devenus les médecins de la Santé publique.
  Pour la suite du texte de la journaliste de La Presse

À défaut de savoir vraiment, les aveugles se fient à celui qui a le titre le plus ronflant. Ainsi chacun peut continuer à oeuvrer dans son environronnement sans jamais se donner la peine de lire les études de Gilles Parent que vous trouverez ici. 

L'archive

 

Dossier de la fluoruration de l'eau potable

Faut-il verser des larmes sur le sort de l’équipe de santé dentaire de la Direction de la santé publique (DSP) atteinte par les coupures de postes?   J’aurais répondu oui, si le mandat d’information et de protection de la population en matière de santé bucco-dentaire avait été rempli convenablement.  Or, depuis plus de trois décennies les personnes en place véhiculent une idée fausse basée sur une hypothèse désuète et mise en doute dès 1950, celle que le fluorure protège les dents.  De plus, elles font la promotion de la fluoration de l’eau et de l’application de vernis fluorés sur les dents d’enfants d’une façon qui frôle de trop près la mauvaise publicité ou la parole sectaire.  Mes propos vous paraissent-il outranciers ?  Examinons les faits.   Mireille GUAY  Ph.D. en chimie organique

La Nouvelle        07

La certification forestière: une assurance qualité qui n'est pas respectée par toutes les papetières du Québec

 

Nancy Gélinas

 

La certification forestière : une assurance qualité - (présentée parmi toute une série de textes sur la forêt. Documents de vulgarisation fort utiles)

Les populations du monde entier réalisent de plus en plus que leurs habitudes de consommation ont des incidences sur la façon dont les ressources naturelles seront exploitées.  Le Québec n’y échappe pas. Par conséquent, tant les intellectuels, les dirigeants d’entreprises que les élus comprennent l’importance de promouvoir la certification forestière.

«C’est une assurance qualité, estime la vice-doyenne aux études de la faculté de foresterie, géographie et géomatique de l’Université Laval à Québec, Nancy Gélinas.  La qualité est associée à l’aménagement durable des forêts.  Le client a l’assurance de savoir que le produit qu’il achète provient d’une forêt qui est bien aménagée.»

Pour les élus, le concept est acquis.  Les municipalités ne craignent pas le principe de certification forestière.  C’est du moins ce qu’en pense le président du comité sur la forêt de l’Union des municipalités du Québec.  «Les entreprises forestières et Québec ont investi beaucoup d’énergie et d’effort pour assurer une reconnaissance de nos façons responsables d’utiliser les ressources en milieu forestier», signale Pierre Corbeil....

L'archive

 

Richard Garneau
Chef de la direction de Produits Forestiers Resolu

Jean Tremblay
Maire de Saguenay

Dr Philippe Couillard
Premier ministre du Québec

Maître Lucien Bouchard
Mercenaire à solde de l'industrie

 

  Comment qualifier la saga prédatrice de Produits Forestiers Resolu?

C'était en juillet 2015 et JosPublic attirait votre attention sur la machine à désinformation mise en marche par le gouvernement du Québec avec ses imbriqués: Karl Blackburn, directeur principal aux affaires publiques chez Résolu, ex-président du Parti Libéral du Québec, Richard Garneau chef de la direction de Produits forestiers Resolu et Jean Tremblay maire de Saguenay qui proférait des menaces directes envers les environnementalistes.

Il semble que Produits Forestiers Resolu cherche à gagner le prix annuel décerné aux voyous corporatifs assistés par l'État et défendus par des sans-gêne (The Corporate Welfare Bums Award!). Déforestation, non respect des ententes avec le gouvernement, faillites et bonus à répétition, salaires et retraites éhontés des dirigeants, appauvrissement des employés.es, offre d'achat OPA non sollicitée, bénéficiaire de subventions et prêts du gouvernement, non respect du Forest Stewardship Council of Canada dont elle est membre, voilà de la matière à se faire une certaine réputation.

Le plus surprenant c'est qu'il se trouve encore des gens pour défendre la réputation de ce genre d'entreprise. On ne se pose pas de question sur l'attitude du président de la papetière Résolu, Richard Garneau ni sur celle du président du Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ), André Tremblay, ils en font leur pain et leur beurre.

On peut facilement comprendre les syndicats qui cherchent à maintenir les emplois de leurs membres à tout prix. Quant aux chambres de commerce ou le conseil du patronat ils ne surprendront personne en avalisant tout ce que fait Resolu, puisque selon la tradition des syndicats d'employeurs, ils n'ont jamais rien à dire à propos de l'attitude de leurl fallait entendre leur silence tonitruant en 2014 lorsque leurs membres défilaient un à un confirmant leur réputation de collusionneur et corrupteur devant la Commission Charbonneau. span>

La Nouvelle      13

La stagnation des eaux usées rejetées au fleuve Saint-Laurent, au propre comme au figuré

Quelque 62 000 déversements d’eaux usées au Québec en 2017

Quelque 62 000 déversements d’eaux usées au Québec en 2017. Longueuil a commencé, le 15 novembre 2018, le déversement de 162 millions de litres d’eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent. Shawinigan aussi a procédé à un rejet d’égouts dans les rivières Saint-Maurice et Shawinigan dans la journée.  Ces opérations ont été largement médiatisées, mais bien d’autres sont passées sous silence.  Ainsi, en 2017, quelque 62 000 déversements d’eaux non traitées ont été recensés au Québec sans attirer beaucoup d’attention.

Plus tôt cette semaine, la commissaire à l’environnement de l’Ontario, Dianne Saxe, s’indignait du nombre de déversements d’eaux usées dans les plans d’eau de la province.

Au Québec, le portrait est encore plus alarmant.  Les données obtenues par le journal Le Devoir auprès du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques font état de 62 057 débordements survenus en 2017.

La majeure partie d’entre eux, soit un peu plus de 51 000, ont eu lieu en temps de pluie et de fonte, alors que les autres ont été effectués en urgence, dans le cadre de travaux planifiés ou en temps sec.  Encore là, les statistiques ne précisent pas la quantité d’eaux déversée ni la durée des opérations.

Ce bilan représente une hausse par rapport aux statistiques du ministère des Affaires municipales, qui faisaient état, de 2009 à 2013, de 47 000 événements de surverses en moyenne par année.

L'archive

 

 

Eaux Usées et Fleuve Saint-Laurent - Problèmes et solutions

Malgré la mise en place de nouvelles technologies et le raccordement extensif des résidences québécoises à des stations d’épuration depuis 1979, la pollution par les eaux usées municipales reste un sujet d’actualité en 2009.

Environ 55% des eaux usées de la province sont traitées par une station physico-chimique. Sans traitement secondaire, leurs rejets entraînent inévitablement une pollution importante des eaux de surface. Il faut retenir que les usines sont incapables d'enlever des eaux usées les produits chimiques de synthèses et sauf pour Montréal qui traite en partie, aucune usine traite les résidus de médicaments.

Ce rapport a été réalisé en collaboration avec Union Saint-Laurent Grands Lacs, la Coalition québécoise pour une gestion responsable de l'eau - Eau Secours! et Ecojustice en janvier 2009

La Nouvelle    04

Si la Grèce était une banque, les oligarques l'auraient déjà sauvée depuis longtemps...

 

Aléxis Tsipras
Premier ministre de la Grèce

 

 

Plan de sauvetage de la Grèce : Dix infographies pour comprendre la crise grecque et l'état des lieux en 2018

La Grèce est sortie le 20 août 2018 de la tutelle de la Troïka formée par la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international.

La péninsule hellénique avait certes un État particulièrement dysfonctionnel et un besoin indéniable de profondes réformes, mais sous l’effet de la politique imposée par cette Troïka depuis 2010, la quasi-totalité des indicateurs économiques et sociaux du pays se sont fortement dégradés.  Y compris son endettement public que cette politique était censée pourtant permettre de maîtriser.  Cette intervention restera dans les annales comme un modèle de ce qu’il ne faut surtout pas faire si on veut réellement aider un pays à se redresser…

Résultats:

La population diminue nettement;
Les jeunes ont fui massivement le pays;
Les emplois ont disparu en masse et ne reviennent que lentement;
Le chômage a explosé et reste supérieur à 20 %;
La demande intérieure s’est effondrée et ne se redresse guère;
Les dépenses publiques ont diminué de 30 %;
Pourtant la dette publique a explosé et ne diminue toujours pas;
Les revenus des Grecs ont fondu et l’écart s’est fortement creusé avec la zone euro;
Les salaires ont baissé de 15 % et n’augmentent toujours pas;
Les inégalités se sont sensiblement accrues mais Alexis Tsipras a réussi à les limiter au cours des dernières années.   

La politique d’austérité, calibrée au départ de façon particulièrement injuste par la Troïka, avait fait bondir des inégalités, pourtant déjà très élevées, entre 2010 et 2012.  Depuis l’arrivée de Syriza au pouvoir en 2015, celles-ci ont quand même reflué un peu grâce aux mesures de justice fiscale imposées par le gouvernement grec à la Troïka  - Source : The The European Data Journalism Network.

L'archive

 
 

Le cas de la Grèce: à propos de la crise financière de 2007 à aujourd'hui

Tous les textes à propos de la crise grec sur cette partie du site. Dans l'histoire des Agences de notation financière il faut se rappeler l'épisode historique qui a vu l'agence Moody's dégrader la note de la Grèce en 1931, générant des troubles sociaux et politiques dans le pays avant l'arrivée au pouvoir du général Metaxas, fasciné par les régimes fascistes.  John Moody (financial analyst) propriétaire de la firme Moody exprimera ses regrets, annoncera la fin de la notation des dettes publiques des pays avant de ressortir son funeste carnet de notes en 1975.

 

Yánis Varoufákis
ex-ministre des finances de la Grèce

Les personnes imbriquées et les exclues du pouvoir politique et économique

Quand une crise de grande ampleur frappe, il est tentant d'en attribuer la responsabilité à une conspiration de puissants.  Immédiatement nous viennent à l'esprit des images de salles de réunion enfumées remplies d'hommes (éventuellement de femmes) rusés, complotant pour en tirer profit aux dépens du bien commun et des faibles.  Mais ces images sont des illusions. 

Pendant et après mon mandat de ministre de Finances de la Grèce, les gens me demandaient: ! « Qu'est-ce que le Fond monétaire International (FMI) attendait de la Grèce ? », «Les personnes qui étaient contre l'allégement de la dette avaient-elles une sorte d'agenda secret ? »« Étaient-elles à la solde de grands groupes ayant intérêt à pilonner les infrastructures de la Grèce - ses aéroports, ses stations balnéaires, ses compagnies de téléphone et ainsi de suite ? »  Ah, si seulement les choses étaient aussi simples.....

La Nouvelle    05

Merci au Parti Libéral du Québec pour son inaction: Lowe's ferme 9 magasins RONA au Québec!

 

Lowe’s ferme 25 magasins rachetés à Rona en 2016

Le détaillant Lowe's annonce la fermeture de 27 magasins au Canada et de quelque 20 autres aux États-Unis dont la performance n'est pas à la hauteur des attentes.  Au pays, la majorité des magasins visés par ces mesures de restructuration sont des Rona.  Le syndicat dit avoir été pris par surprise et choqué d'avoir appris la nouvelle dans les médias, le président du Conseil provincial des travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce ( TUAC), Antonio Filato, a déploré que la chaîne n’ait jamais pris la peine de prévenir ses employés avant d'annoncer ces fermetures.  « Les gens qui avaient acheté Rona à l’époque aux États-Unis, ce n’est plus les mêmes aujourd’hui. C’est l’ancien président JC Penney, un ancien de Home Depot, qui a pris la barre aux États-Unis et c’est lui qui a l’air de faire tous ces changements-là », a expliqué le président des TUAC qui promet de rappeler à Lowe’s les engagements qu’elle a pris lors de l'achat de Rona il y a deux ans.

L'archive

 

  La vente de Rona: une trahison québécoise ?

Y-a-t-il eu trahison comme certains l'affirment ?  Est-ce que Rona est une entreprise dont la propriété est québécoise ?  Et si oui à quel degré ? Si le consommateur québécois n'achète qu'en fonction du prix du produit pourquoi devrait-on s'inquiéter de la propriété d'une entreprise en d'autres lieux ?  Devrait-on se soucier du placotage d'un peuple qui ne comprend pas qu'acheter un marteau fabriqué au Québec nous rend tous plus riches que d'acheter un marteau fait ailleurs ?  Voici quelques éléments de réponses dans le cadre de la transaction entre Lowe's et les principaux propriétaires de Rona Inc.: Invesco et la Caisse de dépôt et placement du Québec et surtout les libertariens du Parti Libéral du Québec adeptes du laisser faire.                                 - JosPublic

La Nouvelle      10

« Les Anglais sont réveillés ».  Meurtre à saveur politique ou terrorisme au Québec ?

Pourquoi est-on si frileux quand vient le temps d'évoquer le terroriste Richard Henry Bain? Par Steve E. Fortin

J’ai remarqué sur mes réseaux sociaux que plusieurs contacts du Parti libéral du Québec ont partagé le dernier texte de la chroniqueuse Francine Pelletier du Devoir.

Le président de la campagne désastreuse du PLQ Alexandre Taillefer a d’ailleurs écrit, sur twitter, ceci de la chronique :

 

Alexandre Taillefer

Tu veux éliminer le hijab et javelliser les religions: cette chronique est pour toi.  Du grand Pelletier.  Implacable.

Alexandra Mendes: Députée fédérale / Member of Parliament - Brossard-Saint-Lambert, Québec

J’ai déjà dit que j’aimais beaucoup Mme Francine Pelletier, mais cette chronique vient multiplier mon admiration par 100! Suprêmement bien écrite..

1 novembre 2018

 

« Javelliser les religions »... Ouf. M’est avis que de tels mots, de la bouche, mettons, d’un Jean-François Lisée, auraient été dénoncés avec véhémence... Mais bon.

Et que dit cette chronique au juste? Il s’agit d’une réponse de Pelletier aux critiques, nombreuses, de ces gens de gauche, des féministes notamment, qui défendent le port du voile, et tout ce que cela implique.

Un passage tiré du texte de Francine Pelletier m’a intéressé particulièrement :

L'archive

 
 

15 avril 2018 Richard Henry Bain: de meurtrier à terroristes pour la cause des anglophones au Québec demande la clémence de la Cour d'Appel du Québec

  20 ans de prison ferme pour Richard Henry Bain le tueur de séparatistes

Le 18 novembre 2016 Richard Henry Bain reçoit une sentence de 20 ans de prison ferme avant de pouvoir obtenir un libération conditionnelle. Il avait été déclaré coupable par un jury le 23 août 2016.  «Mon plan était de  tuer le plus de séparatistes possible. La chef, les députés, les leaders, leur structure», avait-il écrit à la Dre Marie-Frédérique Allard. Bain expliquait aussi être prêt à tuer des policiers et à faire feu sur Pauline Marois s’il l’avait croisée.

La Nouvelle     03

33 ans de grogne de la majorité du monde agricole qui choisit les profits plutôt que notre santé

Peu de bandes riveraines conformes en milieu agricole

Au Québec, la réglementation prévoyant que les agriculteurs doivent entretenir des bandes riveraines d'une largeur suffisante pour lutter contre la pollution agricole est peu respectée, malgré son importance environnementale. Quelques municipalités imposent des amendes aux agriculteurs fautifs, mais l'opération suscite de la grogne. - Sur la Société CBC/Radio-Canada, le 26 octobre 2018é

  Ici pour la suite du texte

L'archive


 

 

Des inspectrices à l'oeuvre

L'Union des Producteurs Agricoles (UPA) se bat contre l'élargissement des bandes protégées sur les rives

La MRC Nicolet-Yamaska crée un précédent en limitant les activités agricoles dans une bande de 10 mètres.   Instaurées en 1985 pour réduire l'érosion des sols, les bandes riveraines imposées par le Règlement sur les exploitations agricoles sont essentielles, selon les écologistes, pour réduire le taux de phosphore dans les cours d'eau. Le 6 octobre 2007 sur MétéoPolitique.

La Nouvelle   02

L'incompétence judiciaire du Québec encore une fois sous les lumières

Claude Duhamel

Affaire Edge/Highshare: la SQ a abandonné l'enquête

La Sûreté du Québec (SQ) a pris des moyens titanesques pour débusquer ce qu'elle croyait être une fraude fiscale majeure, mais elle a finalement dû déclarer forfait.  La Presse a en effet appris que la SQ a abandonné l'enquête criminelle qu'elle menait au sujet de l'organisation de Claude Duhamel, soupçonné d'une fraude fiscale de 84 millions de dollars.  Le promoteur, sous la loupe des autorités depuis 20 ans, vendait des abris fiscaux contestés aux investisseurs sous le nom de Edge/Highshare.

L'archive

 

 

  Claude Duhamel facilite l'évasion fiscale de professionnels.les de la santé affirme Revenu Canada. Lui et sa compagnie plaident coupables le 11 mars 2015

Le réseau Prospector, qui comptait des centaines de dentistes et autres professionnels parmi ses investisseurs, a plaidé coupable à des accusations d'évasion fiscale le 11 mars 2015. La société a payé une amende 1 million de dollars sur-le-champ, précise Julie Pronovost, porte-parole de l'Agence du revenu du Canada (ARC).

Prospector était accusé d'avoir consciemment contrevenu à la loi en ne déclarant pas des revenus de 7 millions en 2007 provenant de la vente de franchises. L'amende correspond à plus de 100% de l'impôt éludé.

En réalité ce dossier devrait être classé dans Évasion fiscale et paradis fiscaux, mais l'attitude de Revenu Canada et son incapacité à présenter des preuves crédibles en cour renvoie le dossier à l'éthique et la morale des gens d'affaires.  Surtout des dentistes qui se lancent dans la vente de logiciel de récupération des créances.

La Nouvelle  01

C'est encore une minorité de personnes qui tolèrent le lait régulier avec lactose

 

L'évolution des buveurs de lait

L'évolution biologique est toujours en marche, même chez les humains : de génération en génération, des Chiliens sont en train de développer la capacité de digérer le lait de chèvre, là où leurs aïeux en étaient incapables.

La « tolérance au lactose » c'est-à-dire la capacité à boire du lait à l'âge adulte, est un phénomène unique aux Homo sapiens : c'est tout au plus au cours des 10 000 dernières années, avec la domestication des vaches et des chèvres, que des mutations ont permis à nos ancêtres de réussir cet « exploit », unique parmi les mammifères.

Mais pas tous nos ancêtres, puisque l'intolérance au lactose reste, à des degrés divers, répandue chez 60 % de la population mondiale.  Beaucoup moins en Europe (10 %), mais beaucoup plus ailleurs.  Y compris parmi les populations amérindiennes.

Une équipe dirigée par Nicolás Montalva, de l'Université Mayor à Santiago, avait étudié en 2015 un petit groupe de la région de Coquimbo, semi-aride et pauvre en terres agricoles, et y avait découvert que 40 % des gens étaient désormais tolérants au lactose.  Le chercheur vient de refaire son étude avec un plus gros groupe (450 personnes) et arrive à peu près aux mêmes résultats, en pointant cette fois le fait que ce sont très probablement les marqueurs génétiques d'origine européenne qui en sont la cause...

L'archive

 

Enfin un lait sans danger pour l'humain et, comment le liquide est devenu une vache à lait pour une laiterie

En Australie, en Nouvelle-Zélande, en Chine et aux Etats-Unis on se dispute à propos… du lait.  Les consommateurs qui supportent mal les produits laitiers achètent en masse une boisson qui, d'après eux, ne les incommode pas.   Le journal d'affaires Bloomberg a tenté de comprendre pourquoi les consommateurs sont fous de ce lait au prix exorbitant et dont les propriétés n'ont pas encore été prouvées.

La Nouvelle      06

Aucun parti politique dans l'élection d'automne 2018 au Québec ne promet de poursuivre les criminels dénoncés lors de la Commission Charbonneau en 2012

Suite aux enquêtes de la Commission Charbonneau et de l'Ordre des ingénieurs du Québec, près de 150 personnes (gens d'affaires, fonctionnaires, politiciens.nes) s'en sortent après avoir posé des gestes criminels.  Grâce au Parti Libéral du Québec
                       - JosPublic

Le silence coupable du bon docteur Couillard

Dr Philippe Couillard a dit deux choses au sujet du passé trouble de son parti en matière éthique.   Pour être poli, je dirai qu’il a été paradoxal.   Interrogé le 13 mars 2016 à savoir s’il était « à l’aise avec l’héritage de Jean Charest » il a répondu: « je suis à l’aise avec tout l’héritage du PLQ ». Donc: c’est oui.   Mais il ne semble pas parfaitement à l’aise avec le passé car il a cru bon de dire aussi, la veille, que le PLQ, « c’est mon parti maintenant ».   Ce qui peut laisser croire qu’il fait une distinction claire entre « son » parti et celui de son prédécesseur. Toujours prêt à rendre service, je voudrais aider M. Couillard à tirer les choses au clair sur ces questions d’intégrité en lui posant des questions précises qui ne concernent que lui et son propre jugement éthique.

L'archive

 

  De la prévarication à la corruption généralisée le Québec se gangrène

À la tête de la province sans mémoire, le premier ministre du Québec vit dans sa bulle, déconnecté du peuple comme lorsqu'il vivait dans les villes fortifiées pour occidentaux en Arabie Saoudite.  Il s'entoure d'une cour qui croule sous les conflits d'intérêts et qui, au mieux, se compose d’incompétents notoires. Des agences de communications tentent au nom de ces "Bougons" de nous faire avaler qu'ils sont les sauveurs du Québec. Vous en doutez?  Suivez-moi quelques instants dans les méandres d'une province en décomposition morale.