Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Santé - Fiche

Les Analyses et Opinions
à propos du système de Santé

Tous les textes de Gaétan Breton sur cette partie du site

  • Québec: Les coûts en santé nous rendent-ils malades?

  • Privatisation du rôle de l'État du Québec: le Québec sur le Ro-Billard

 

2 Retour à la liste

De plus en plus d'argent dépensé dans le secteur privé de la Santé

De plus en plus de Canadiens monopolisent une grande proportion de leurs revenus en soins. Ils étaient moins de 4 % en 1998 à y consacrer plus de 10 % de leur budget : en 2009, ils sont 5,2 %, soit presque 1,5 million de personnes. Même que 0,7 % des familles doivent réserver 25 % ou plus de leurs revenus pour des soins de santé. C'est énorme

11 Retour à la liste

Besoin de 8 heures de sommeil ! Vraiment ?

Ce que nous enseignent la science du sommeil ainsi que l'histoire est que nous ne dormons pas vraiment comme avant. En particulier, le sommeil quasi-continu d'une durée de 8 heures serait peu naturel.

11 Retour à la liste

Le système de santé canadien: un gros échec des corporations médicales et des politiciens.nes

Il faut préserver le système de santé, disent les Canadiens et des médecins sont d'accord ...mais pas tous? Le constat décapant du Dr. Jeffrey Turnbull, du sociologue Jean Peneff en entrevue par le Dr. Pierre Biron scrute la responsabilité des médecins, de l'industrie pharmaceutique et des politiciens.nes

 10  Retour à la liste

René Homier-Roy
Animateur radiophonique

Le coût des soins de santé

L'animateur Homier-Roy et le dr. Georges Lévesque nous parle de l'hospitalisation récente de Jean-René Dufort, animateur de la populaire émission de télévision  «Infoman» laquelle a coûté 113 000 $. C'est comme si ça prenait quelque chose comme ça pour nous faire réaliser à quel point les soins de santé coûtent cher, même si notre portefeuille n'est pas directement touché. Delà l'importance de protéger le système de santé

 09    Retour à la liste

Jean DUCHESNEAU
Citoyen de Joliette

Le Monopoly de la santé!

Seul un sommet sur la santé mené par des leaders forts devrait revoir les règles du jeu sur la base des besoins de la population vieillissante. Une vaste analyse des tâches et de l'organisation du travail ne pourra régler seule la situation. Il est nécessaire que les besoins de la population aient préséance sur les intérêts corporatistes des acteurs du système.

 08    Retour à la liste

Pierre FISET
Anesthésiologiste, l'auteur est administrateur du Collège des Médecins du Québec

 

Médecine : un examen de conscience s'impose!

L'année 2010 s'est terminée, dans le monde médical québécois, sur fond d'affrontement entre les 2 grandes fédérations médicales, l'avant-scène étant occupée encore une fois par des questions de répartition monétaire et de négociations. Quoique ces questions doivent êtres résolues, l'importance accordée à leur traitement laisse à penser que nous, médecins,  n'avons pas d'autres priorité que celle nous assurer un confortable revenu. C'est regrettable, car nous avons tellement d'autres préoccupations et souhaitons devenir des acteurs de plus en plus présents, crédibles et écoutés sur toutes les questions relatives au système de santé. Pour y arriver cependant nous allons devoir relever certains défis

 07    Retour à la liste

Par Simon TURCOTTE, Prométhéas CONSTANTINIDES
et Antoine BOIVIN

40 ans d'assurance maladie. Victoire sociale irréfutable et inachevée

Les auteurs sont tous trois médecins québécois, respectivement chirurgien, psychiatre et médecin de famille qui mesure l'état du chemin parcouru depuis la création de l'Assurance maladie

 

 06    Retour à la liste

Par Jean-Yves PROULX
Citoyen de Trois-Rivières

31 octobre 2010 - L'apport du privé en santé. Attention à ceux qui prétendent vouloir votre bien, ils pourraient l'obtenir !

21 octobre 2010 - Le financement de la santé : quand le loup est dans la bergerie

 

 05     Retour à la liste

Par Pascale LEHOUX
Titulaire de la chaire de recherche du Canada sur les innovations en santé

Soigner avec des innovations technologiques nuisibles

19 octobre 2010 - Jusqu'à maintenant, les activités de Recherche et Développement des pays développés ont favorisé le développement d'innovations qui sont plus coûteuses (par exemple, les équipements d'imagerie), qui accroissent la dépendance des patients envers l'expertise médicale et qui tendent à concentrer les ressources dans les hôpitaux spécialisés des grands centres urbains

 04    Retour à la liste

Paul SARRAZIN
Citoyen de Sainte-Cécile-de-Milton Région Montérégie (Haute-Yamaska)

Notre système québécois de santé est-il à ce point malade ?

25 août 2010 - Il ne se passe plus une seule journée sans qu'une histoire à propos de notre système de santé ne fasse les manchettes, ou soit l'objet d'une tribune téléphonique, d'un éditorial ou d'une lettre ouverte sur des cas plus invraisemblables les uns que les autres et, ma foi, difficiles à croire! Malheureusement, il semble pourtant que ce soit maintenant le quotidien de bien des usagers de nos institutions de santé au Québec

 

03    Retour à la liste

«Notre système de santé n'est pas à vendre!» clame la Coalition Solidarité Santé

9 juin 2010 - Pour la Coalition solidarité santé, seul un système intégralement public, géré et financé publiquement, est garant d'un système équitable et efficient

 

 02     Retour à la liste

Marie-Claude PRÉMONT
Professeure de droit à l'École nationale d'administration publique du Québec ENAP

Le privé dans la santé - Changement de rôles au Québec

25 novembre 2009 - Depuis la controversée décision Chaoulli de 2005 de la Cour suprême du Canada, les pouvoirs politiques du Québec déforment graduellement le paradigme qui a prévalu à la naissance du régime public. La convergence de d'action imprime un changement de rôles visant à accorder au secteur privé à but lucratif des marchés de soins, en ouvrant les passerelles pour transférer au privé argent et ressources professionnelles du public

 

 01    Retour à la liste

Dr Réjean HÉBERT
Chercheur et Doyen faculté de médecine Université de Sherbrooke

La place du privé dans les soins de santé. Le chat sort du sac

Lors d'une conférence tenue devant les membres de l'Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux, l'ex-ministre de la Santé et des Services sociaux Philippe Couillard a enfin présenté clairement sa pensée quant au système de santé. Il faut plus de privé en santé et permettre l'assurance privée duplicative, des hôpitaux privés et la mixité de la pratique médicale. Il reprend ainsi à son compte le programme de l'ADQ qu'il a pourtant toujours officiellement décrié.