Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Environnement - Fiche Le pétrole - Déversements par années

Moteur de recherche en page d'accueil de MétéoPolitique

Principaux déversements et fuites de pétrole en
1984
  1 litre d'hydrocarbures pollue 1 million de litres d'eau 

Compilation non exhaustive pour ceux et celles qui croient que le risque est peu fréquent, minime et sans conséquence pour la chaîne alimentaire des humains et pour ceux et celles qui ont à combattre la vision mercantiliste à l'extrême d'une industrie loin d'être propre dans tous les sens du terme

Vers 1985

Vers les déversements et la pollution en continu

Vers 1983

Date

 

Infrastructure
de transport.
Pavillon et/ou propriétaire / Affréteur

Lieu

Tonnage déversé/Conséquences

    24 février 1984 — La rupture d'un oléoduc provoque un incendie à Cubatão (Brésil), qui fait 508 morts[7].    
  19 novembre 1984 — Le terminal PEMEX de gaz de pétrole liquéfié (GPL) de San Juan Ixhuatepec (Etat de Mexico, au Mexique) est détruit par une série d'explosions (en) de type Bleve (vaporisation explosive d'un liquide porté à ébullition), consécutives à la rupture d'une conduite de GPL ; le bilan officiel de la catastrophe fait état de 500 morts, près de 2 000 blessés et 1 200 disparus[8].    

Vers 1985

Vers le choix des années à consulter

Vers 1983

Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Environnement - Fiche Le pétrole - Déversements par années - Haut de page