Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Environnement - Fiche Pétrole - Danger

Des hydrocarbures à l'horizon des Îles-de-la-Madeleine au Québec
Pétrole: Forer à l'aveugle dans le golfe Saint-Laurent

Du pétrole dans votre véhicule dont le prix ne baissera pas à la pompe puisqu'il passera par la bourse du pétrole mondiale. Par contre il y a une grande possibilité de retrouver ce même pétrole dans vos fruits de mer. Il y aura des redevances dont le quantum n'est pas évident dans les coffres de l'État et assurément d'énormes profits dans les coffres des multinationales. Voilà les enjeux qui se pointent à l'horizon du puits Old Harry dans le golfe du fleuve Saint-Laurent.

Le Golfe (carte) touche les côtes des cinq provinces les plus à l'Est du Canada et il est le plus grand estuaire au monde. Il est l'habitat de plus de 2 000 espèces de la faune marine - un écosystème qui fait partie intégrante de la chaîne alimentaire canadienne et de la santé économique de l'industrie de la pêche de l'Atlantique et des Grands Lacs. Il est un écosystème fragile, unique au monde, où tout incident pétrolier pourrait avoir des conséquences désastreuses.

Les Îles-de-la-Madeleine dans le Golfe Saint-Laurent

 
 
 

Élections 2012 au Québec et exploration pétrolière dans le golfe du Saint-Laurent

 
 

Alors que la campagne électorale provinciale bat son plein, la question de l’avenir énergétique du Québec est clairement ressortie. À cet égard, plusieurs points de vue ont été exprimés autour du gisement potentiel Old Harry. Dans toute cette foulée, la Coalition Saint-Laurent réitère l’importance de ne rien brusquer dans le dossier des hydrocarbures en mer.

«

Il s’agit d’un gisement potentiel et donc on ne sait toujours pas si la structure Old Harry contient une seule goutte de pétrole
                                                                                 
- Sylvain Archambault

»

Sylvain Archambault

La Coalition souligne que « Il est important de bien démystifier ce qui se dit concernant Old Harry. Contrairement à ce que certains partis laissent entendre, il est virtuellement impossible d’aller “siphonner” le pétrole de ce gisement potentiel et donc de se faire “voler” ce dit pétrole puisqu’il s’agit d’une structure géologique différente de part et d’autre des eaux provinciales » d’affirmer Sylvain Archambault de la Société pour la nature et les parcs au Canada. Selon Michel Malo spécialiste de géologie structurale à l'INRS «s’il y a bel et bien du pétrole au Québec, il n’est intéressant que si on réussit à l’extraire. Ce qui ne se fait pas aussi facilement que dans le désert du Texas» ( 01 )

« À la fin de l’évaluation environnementale stratégique (ÉES-2) ( 02 ) présentement en cours dans le golfe, et avant toute levée du moratoire, il est essentiel que la population soit consultée adéquatement par la tenue d’un BAPE. D’un point de vue économique, dans la seule portion québécoise du golfe, la pêche et le tourisme représentent à eux seuls des revenus annuels de plus de 200 millions $, une richesse collective qui se doit d’être préservée » d’expliquer Danielle Giroux, porte-parole de la Coalition Saint-Laurent et présidente d’Attention FragÎles.

Danielle Giroux

«

Les partis politiques doivent comprendre que le golfe du Saint-Laurent est un seul grand écosystème et qu’il y a trop en jeu pour que le parti qui formera le prochain gouvernement agisse de façon unilatérale, sans consulter la population    - Danielle Giroux

»

Jean-Patrick Toussaint

« Avec le changement climatique dont on commence à être les témoins, le prochain gouvernement se doit de poursuivre l’affranchissement du Québec des énergies fossiles.

Alors que les écosystèmes de la planète s’effondrent, nous avons le devoir de faire tout ce qui est en notre pouvoir afin de préserver l’écosystème unique que représente le golfe du Saint-Laurent
» affirme Jean-Patrick Toussaint, chef des projets scientifiques à la Fondation David Suzuki.

 

Golfe Saint-Laurent: observation de baleines

 
 

Le golfe Saint-Laurent est aussi une juridiction fédérale

 
 

Au printemps 2012, enterré profondément sous les 400 pages du plus récent budget fédéral canadien, existe un amendement à la loi sur les études environnementales. Adopté par la majorité à la chambre des communes du parlement d'Ottawa la nouvelle loi ouvre le golfe du Saint-Laurent à des entreprises qui veulent forer pour trouver du pétrole ou du gaz. C'est une invitation aux entreprises multinationales et c'est l'ouverture d'une nouvelle frontière dans le plan pétrolier du parti Conservateur du Canada mené par le réformiste Stephen Harper.

Maintenant, en raison des mesures adoptées par le Parti conservateur du Canada, l'écosystème est menacé. Explicitement, la loi met en évidence le potentiel de la région pour l'extraction de pétrole et comprend les modifications nécessaires à la Loi sur le cabotage qui donne maintenant plus facilement accès aux navires d'exploration pétrolière.

Corridor Resources Inc est une firme pétrolière junior basée à Halifax qui cherche à tirer parti de la déréglementation en demandant le premier permis pour forer en eaux profondes dans le Golfe. C'est exactement ce que la nouvelle loi permet et c'est exactement ce que ne voulaient pas les scientifiques et les citoyens et citoyennes de la régions.

Propriétaires de Corridor Resources Inc.

Le projet de Corridor Resources rendu publique en novembre 2011 est tellement mal fignolé que la Commission pétrolière et gazière offshore de Terre-Neuve-et-Labrador a ordonné des audiences publiques, alors que ce n'est pas requis habituellement pour les projets d'exploration. Pas de plan pour un puits de secours en cas d'accident de forage, un scénario qui minimise les dommages en cas de fuite, aucune description des interventions d'urgence prévues, l'étude d'impact en vue du forage du puits Old Harry, dans le golfe du Saint-Laurent, comprend plusieurs lacunes, affirment les autorités terre-neuviennes ( 03 )

Élizabeth May, chef du Parti Vert du Canada, a tiré la sonnette d'alarme et met les canadiens en garde contre les dangers du projet de forage et des effets pervers découlant de l'application de la nouvelle loi.

Un déversement dans le golfe dit-elle «serait catastrophique en raison de la particularité des courants de marée dans l'estuaire qui se déversent dans l'Atlantique qu'une seule fois par an. Ce qui signifie que les fuites ou déversements de pétrole toucheront inévitablement aux cinq côtes canadiennes donnant sur le golfe Saint-Laurent. Voilà qui toucherait aussi les moyens de subsistance dans toutes les provinces donnant sur le Golfe

Élizabeth May

Lindy Weilgart

Même s'il n'y avait aucun déversement de pétrole, la méthode d'exploration dite "sismique" que propose la firme Corridor ressource sera bouleversante ou mortelle pour la vie habitant le Golfe. «Nous savons maintenant que les poissons et les mammifères marins sont très touchés par les relevés sismiques» explique Lindy Weilgart, biologiste à l'Université de Dalhousie.

«

Causer cette destruction dans une zone aussi productive et biologiquement riche comme le Golfe Saint-Laurent est fou
                     - Lindy Weilgart

»

Bien sûr, il doit y avoir une discussion sur les façons d'évaluer et trouver les moyens pour que des retombées économiques et les risques environnementaux soient pris en compte dans les décisions à venir. Cependant il semble que pour le moment aucun lieu de débat ne soit disponible pour les défenseurs du Golfe.

Le Newfoundland and Labrador Offshore Petroleum Board qui est chargé d'évaluer la proposition de Corridor en juillet 2013 n'aura aucun moyen de mesurer la nature ou l'étendue des risques environnementaux.

Le dernier budget adopté par le Parti Conservateur du Canada a rescindé les obligations de tenir des évaluations environnementales sur le forage et a ainsi handicapé le Centre for Offshore Oil, Gas and Energy Research, la meilleure agence fédérale et la mieux équipée pour faire de telles évaluations.

Malheureusement la vision du premier ministre du Canada priorise le pétrole au détriment de la protection de la vie.

 

Cliquez sur les sigles pour savoir ce que les partis politiques en pensent:

 
 

1 litre d'hydrocarbures pollue 1 million de litres d'eau. Difficile de croire que cette affirmation scientifique ne soit pas comprise par les joueurs économiques et le commun des mortels qui subliment la technologie en disant qu'il est aujourd'hui possible de ne plus vivre d'accidents ni de déversement de pétrole.                                                    JosPublic

Je vous invite à cliquer ici pour constater l'état de la science de la sécurité pétrolière

Sources:
Communiqués de presse:
Coalition Saint-Laurent,
Fondation David Suzuki, Société pour la nature et les parcs du Canada section Québec, Parti Vert du Canada
Internet:
Thestar.com pour l'Atkinson Foundation

Choix de photos, mise en page, références, titrage et traduction par :
JosPublic
Publication : 12 août 2012

Le golfe Saint-Laurent vue à partir de l'Île-du-Prince-Édouard

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

Notes & Références encyclopédiques:

01

Le noir désir du Québec par Par Nicolas Mesly - Québec Science d’avril-mai 2012.

Retour au texte

02

Qu'est-ce que l'Évaluation environnementale stratégique (ÉES-2) ?

Retour au texte

03

Retour au texte