Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Environnement - Nucléaire

 
 

Un dépotoir nucléaire dans un marécage sur la rivière des Outaouais

Ottawa veut aménager en 2018 un immense DÉPOTOIR NUCLÉAIRE d’un million de mètres cubes à 1 km de la frontière du Québec.  Ce marécage se draine dans la rivière des Outaouais où coule toute l’eau potable d’Ottawa, de Laval et de toute la couronne nord de Montréal.   Cette Installation de Gestion des Déchets Près de la Surface devrait recevoir 10 000 mètres cubes de déchets très dangereux.  Le public québécois a jusqu’au 17 mai 2017 pour réagir à cette analyse d’impact qui est uniquement disponible en anglais.

01

L'eau radioactive de Fukushima est arrivée au large du Canada. Les déchets devraient suivre

L'eau radioactive en provenance de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, est arrivé en février 2014 sur les côtes canadiennes de l'océan Pacifique, peu de jours avant la date anniversaire de la catastrophe de Fukushima, le 11 mars 2011. Les déchets tels qu'ils apparaissent ci-dessous et dans l'image de fond d'écran devraient arriver durant l'été 2014.

19
 

Qui voudra d'Énergie atomique du Canada ? Le géant français Areva n'est plus intéressé, estimant les risques trop élevés

Le géant français du nucléaire, Areva, ne souhaite pas du tout acheter Énergie atomique du Canada limitée (EACL). Citant des «risques» significatifs à court et à moyen terme, Areva a renoncé à déposer une offre d'achat auprès du gouvernement du Canada. Un signe, selon certains initiés, que l'agence canadienne ne vaut que des clous et qu'elle ne sera achetée que moyennant d'importantes concessions

27

Les réacteurs CANDU risquent l'emballement

Pour éviter un Tchernobyl, la Commission canadienne de sécurité nucléaire propose de changer de combustible

00