Retour à :  Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Environnement - Fiche: Mines

 

Amiante
 

  Qu'est-ce que l'amiante ?

  PDF 1 page

Note : Il ne faut pas confondre chrysotile avec le terme chrysolite, qui est une variété d'olivine. Cependant les deux sont de l'amiante

     20     Retour à la liste

 

Fin du procès italien:  Olivetti et le talc d'amiante assassin

C'était en 2013 et les statistiques démontraient que 20 ex-employés.es de la société Olivetti étaient morts de l'amiantose.   La Justice italienne a ouvert une enquête puisqu'il y avait probablement négligence dans la gestion des fibres d'amiante assassines.   Le 18 juillet 2016 la Justice en première instance a reconnu que les morts et maladies de plusieurs employés de l’entreprise Olivetti provenaient de la présence d'amiante dans l'usine où ils étaient salariés.es.   Parmi les condamnés, un ex-ministre et le président du groupe de presse L’Espresso, Carlo De Benedetti.   Le droit italien autorise deux procédures d'appel et les peines de prison ne deviennent exécutoires qu'une fois ces voies de recours épuisées.  Évidemment les personnes condamnées ont annoncé qu'elles faisaient immédiatement appel du verdict.   On peut affirmer qu'en Europe la tendance judiciaire démontre que l'étau se resserre sur les utilisateurs de l'amiante. 

19      Retour à la liste

 

Décès dus à l'amiante: des statistiques affolantes. Les nouveaux cas de mésothéliome ont doublé au Canada

Les statistiques, aussi imparfaites soit-elles, désignent clairement autant le responsable que les conséquences de décennies de mensonges, de trafics d'études scientifiques par l'industrie de l'amiante et ses alliés. L'amiante est un tueur non discriminant, que vous ayez travaillé ou non dans l'industrie. Le simple fait d'être touché par cette poussière pourrait bien vous enlever la vie.  Comment peut-on être sans coeur au point de laisser se perpétuer cette pandémie tellement sous-estimée

18  Retour à la liste

 

Amiante : condamnation historique en Italie

Le tribunal de Turin, dans le nord de l'Italie, a condamné à 16 ans de prison les deux accusés d'un mégaprocès de l'amiante.   Le milliardaire suisse Stephan Schmidheiny et le baron belge Jean-Louis Marie Ghislain de Cartier de Marchienne, deux dirigeants de la société Eternit qui exploitait une usine d'amiante-ciment dans cette ville de 36 000 habitants jusqu'en 1986, ont été condamnés.   Malheureusement, des éléments de la constitution italienne ont permis aux deux oligarques d'éviter la prison, malgré la preuve accablante au dossier. Ce qui n'a pas empêché la cause du bannissement de l'amiante de progresser. Voici un moment qui aura marqué l'histoire de l'amiante dans le monde et au Québec.

Dr. Jacques Dunigan
Médecin de compagnie

Jacques Dunnigan, PhD et l'amiante, le chercheur consultant, moralement dégoutant de l'année 2011

Le supposé Dr qui aide l'industrie de l'amiante à se justifier a accusé Mme Rachel Lee de mentir et de ne pas souffrir de mésothéliome, maladie lié à l'amiante. Le 21 décembre 2011 Mme Lee est décédé de sa maladie. Cette attaque du docteur au nom de l'industrie démontre une insensibilité et une cruauté extrêmes, qui déshonorent le Québec.

 

16  Retour à la liste

Daniel Paillé
Chef du Bloc Québécois. Parti politique fédéral au Canada

Le nouveau chef du Bloc québécois, Daniel Paillé, en appuyant l'industrie de l'amiante fait déjà de la politique crasse

S’opposant aux experts scientifiques du Québec, de l'Organisation mondiale de la Santé OMS et au mouvement syndical international, le nouveau chef du Bloc québécois, Daniel Paillé, favorise l'installation sécuritaire au Canada et l’exportation de l’amiante aux pays qui n'ont pas d'outils pour protéger leur population contre ses effets sur la santé

 

15  Retour à la liste

Deux gouvernements devenus trafiquants d'amiante nous mentent depuis 2006

Les gouvernements du Québec et du Canada le savent depuis 2006. La preuve scientifique est faite, l'amiante tue et ce peu importe la sorte ou les méthodes d'utilisation. De plus, les deux gouvernements savent depuis 2008 que l'industrie de l'amiante est en chute libre et que les dernières mines québécoises n'auront d'autre choix que de fermer. Au lieu de diversifier l'économie des villes qui seront touchées, ils ont choisi de subventionner l'Institut du chrysotile, le groupe de lobby de l'industrie. Voici un cas de gestion électoraliste de la santé publique

14  Retour à la liste

Dr. Fernand TURCOTTE
Chercheur & Vulgarisateur

Les médecins demandent une réunion d’urgence avec le ministre Gignac. « Il faut cesser ce que l’Association médicale du Québec appelle votre aveuglement volontaire  dans le dossier amiante » concluent les Dr Notebaert et Turcotte avec les 26 autres médecins

Jean CHAREST
Premier ministre du Québec

 

Le gouvernement Charest donne le feu vert à relance de la mine d'amiante Jeffrey

Malgré l'opposition du monde la santé et l'opprobre des 55 pays qui ont banni l'amiante le gouvernement du Québec et du Canada va de l'avant au support de l'industrie. Le Parti Libéral du Québec persiste et signe son appui à la relance de la mine Jeffrey. Tous les membres de ce gouvernement acceptent la morbidité de l'amiante afin qu'eux bénéficient du fait d'avoir créé quelques emplois mais se foutent de ceux et celles qui en seront malades ou en mourront

13  Retour à la liste

 

Des politiciens et politiciennes se joigne taux promoteurs de mortalité par l'amiante

En bons spécialistes de langue de bois, nos politiciens canadiens excellent à dire la même chose en d'autres mots. L'amiante banni de 55 pays ne fait plus débat dans le monde. Les plus grands spécialistes de la santé ont fait consensus. Il n'y a pas moyen d'utiliser ce produit sécuritairement. Même au Canada où quelques opportunistes et spécialistes de la magouille propagandistes doivent tronquer les statistiques pour justifier leur business. Avec les politiciens.nes ils ne s'inquiètent aucunement des morts, des malades... mais quand il s'agit de contribuer à la caisse électorale et de recueillir des votes...ah! Ça oui! Job par job s'il le faut, et la santé publique elle? Que cé? tsé veut dire!

12  Retour à la liste

Dr. Charles BERNARD
président de l'Ordre des médecins du Québec

 

Amiante: la complicité du Collège des médecins du Québec. Ce dernier refuse de se prononcer sur l'impact de l'amiante dans la pratique médicale de ses membres

Le Collège des médecins du Québec refuse de s'impliquer et réfère ses membres et le public aux connaissances scientifiques et médicales actuelles. Pourtant 120 médecins et professionnels de la santé de 22 pays avaient réclamé une prise de position du Collège contre la réouverture de la mine Jeffrey, L’Association des pneumologues de la province de Québec, qui regroupe 243 membres, s’était aussi prononcée pour l’abolissement de l’exploitation et l’usage de l’amiante ainsi que 53 autres médecins québécois

11  Retour à la liste

Éric NOTEBAERT, M.D., MSc, CSPQ Fernand TURCOTTE, M.D., MPH, RCCPc et 56 médecins et scientifiques

Le gouvernement refuse d'entendre les recommandations des médecins et scientifiques dans le dossier de l'amiante

Des médecins et des scientifiques demandent l'implication du Collège des médecins du Québec et une rencontre d'urgence avec ses dirigeants

 

10  Retour à la liste

par Mark David MANDEL
L'auteur est professeur de science politique à l'UQÀM

 

Au Québec, l'amiante est la première cause de décès au travail. La prévalence des maladies associées à ce minerai s'est déplacée de la catégorie des mineurs vers celles des travailleuses et travailleurs de la construction, de l'entretien et de la rénovation. Les collectivités d'Asbestos et de Thetford Mines méritent certainement notre solidarité. Avons-nous jusqu'à ce point perdu la confiance dans nos forces que nous ne croyons pas possible de nous mobiliser en faveur de mesures de transition pour les collectivités et pour la création par l'État d'emplois dignes pour ces citoyennes et citoyens?

09  Retour à la liste

 

Amiante: des photos embarrassantes pour une mine québécoise

Des photos prises par le militant indonésien Muchamad Darisman montrent des gens, dont des enfants, qui se promènent dans une décharge pleine d'amiante. Celle-ci contient des déchets de l'usine Djabesmen, le plus gros fabricant de toitures d'amiante chrysotile de l'Indonésie. On peut voir des sacs au logo de Lab Chrysotile, une mine d'amiante située à Thetford Mines, au Québec

 08       Retour à la liste

Amiante: le gouvernement du Québec défend l'industrie de l'amiante

La mine d'amiante d'Asbestos, Jeffrey Mines pourrait rouvrir. Québec solidaire, le NPD et le Parti Libéral du Canada s'y oppose. Le débat scientifique est clos. L'amiante est cancérigène. Certains disent qu'avec une utilisation sécuritaire il y aurait moins de morts.....! Les gouvernements du Québec et du Canada subventionnent le lobby de l'industrie

07  Retour à la liste

L’amiante vue par le ministre Simard

Pourquoi le Québec s’obstine-t-il à exploiter l’amiante chrysotile contre l’avis de tous les spécialistes en santé publique? Parce que, selon le ministre délégué aux mines Serge Simard, «la nature a horreur du vide». Wow! nous voilà des citoyens.nes éclairés.es!

06  Retour à la liste

Dr. Fernand TURCOTTE
Professeur émérite Université Laval

Mme Louise VANDELAC
professeure titulaire, département de sociologie et Institut des sciences de l’environnement UQÀM

Réquisitoire contre l’amiante

La Stratégie minière du Québec appuie l’industrie de l’amiante pendant que le Québec continue à éprouver une épidémie de maladies provoquées par ce minerai constitue l’une des principales causes de mortalité professionnelle et dont le nombre des victimes ne cesse d’augmenter

 

05  Retour à la liste

Canada: prise de bec parlementaire au sujet de l'amiante

Prise de bec devant le comité sur les Ressources naturelles entre le ministre des Ressources naturelles Christian Paradis et le député néo-démocrate Pat Martin au sujet de l’épineux dossier de l’amiante

 

04  Retour à la liste

Jean-Claude LECLERC
Professeur de journalisme
à l'Université de Montréal

Une fibre québécoise - Le mystère politique de l'amiante

Les politiciens québécois redoutent, en fermant l'industrie d'une région, la sanction ailleurs en province d'un électorat déjà fort mécontent

 

03  Retour à la liste

 

Mine souterraine à Asbestos. Une aide de 58 millions de dollars demandée

La population d'Asbestos se mobilise pour demander au gouvernement du Québec d'investir 58 millions de dollars pour terminer la construction de la mine souterraine de Mine Jeffrey. Le groupe, dont fait partie la Coopérative de travailleurs de Mine Jeffrey, souhaite relancer la mine d'amiante qui n'a jamais été exploitée depuis qu'elle a été aménagée à la fin des années 90

02   Retour à la liste

Amiante: Jean Charest, le premier ministre du Québec, reste coi devant les pressions internationales

Même si une centaine de scientifiques du monde entier et des groupes de travailleurs indiens le pressent de mettre fin à l'exportation de l'amiante chrysotile, le premier ministre Jean Charest n'a pas l'intention de changer d'un iota la position de son gouvernement à cet égard

 01        Retour à la liste

102 experts scientifiques
s'expriment à propos de l'amiante

M Charest: Arrêtez d'exporter l'amiante et de soutenir l'industrie

Une centaine de scientifiques de 28 pays ont interpellé le premier ministre Jean Charest, jeudi, afin qu'il reconnaisse les risques liés à l'utilisation de l'amiante chrysotile et qu'il mette fin aux exportations de ce minerai extrait du sous-sol québécois