Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Société - Guerre, espionnage et crimes contre l'humanité

Guerre, Révolutions, espionnage et crimes contre l'humanité

Éditoriaux par JosPublic

03
 

Septembre 2016: Vladimir Poutine répond aux interrogations de l'agence de presse Bloomberg

Vous voulez lire ce qu'un vrai chef d'État pense de la géopolitique et de la politique de bas étage à laquelle les américains sont soumis. Le contexte: au moment de l'entrevue, Hilary Clinton la candidate à la présidence États-Unienne accuse Vladimir Poutine d'avoir fait "hacker" ses courriels (une dénonciation stratégique pour éviter que l'on s'intéresse au contenu des courriels), de Stéphane Dion, ministre des Affaires extérieures du Canada qui anone des quolibets digne d'une cour de récréation d'école secondaire et de François Hollande qui accuse le président Russe de crime de guerre même lorsque les preuves terrain le démente. Dans ce contexte il est surprenant de constater la force du chef d'État russe qui méduse ses détracteurs en répondant à toutes les question posées par l'Agence de presse états-unienne propriété de ...Bloomberg, un propriétaire de médias très engagé dans le parti     des États-Unis-d'Amérique.  Le contenu de l'entrevue est scindé en 4 grands sujets et pour une fois nous pouvons lire les réponses sans le filtre de reporteur, chroniqueurs et autres saltimbanques du journalisme embrigadé et imbriqué dans le coffre d'outil des manipulateur d'information que sont devenus la CIA et l'administration états-unienne. À nous de mesurer maintenant le pour et contre et mieux comprendre les motivation des uns et des autres.

03

Raúl CASTRO

Raúl Castro fait la leçon aux journalistes

Les questions des journalistes sur les droits de l'Homme ont agacé Raúl Castro, qui donnait une conférence de presse historique aux côtés de Barack Obama, en visite à Cuba.   Une questions planté pour mettre mal à l'aise le dirigeant cubain c'est vu retourné comme une crêpe.  Un deux poids deux mesures de la part des journalistes commence à ressembler à de la discrimination médiatique.

02

Stephen HARPER
chef du parti réformiste, le Parti Conservateur du Canada et premier ministre du Canada

Tuer des enfants pour vendre des avions et des réacteurs nucléaires, c'est immonde ! 

Tuer des humains pour vendre des avions et des réacteurs nucléaires, c'est criminel! Le masque de la France est tombé. Le Canada lui, à part de vendre son âme est là pour vendre quoi au juste ? De l'uranium, de l'amiante ? Harper ne tue pas d'enfants en Libye, nuance, il les fait tuer par nos soldats avec nos taxes. Où pour voler des services publics libyens pour les répartir aux compagnies canadiennes ? Dans ce dossier il y a une vidéo: Attention, certaines images peuvent choquer

01

La guerre de la monnaie ou devise mondiale

Le tout sur fond de faillite financière des États-Unis-d'Amérique. Ses impacts sur le Fonds monétaire international, son ex-Directeur général, sur la Grèce, sur la Libye et le rôle de chien de poche du Canada. Finalement, vivre en ce pays c'est comme vivre aux États-Unis