Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Société - Guerre, espionnage - Ukraine

Le président de l'Ukraine, que Stephen Harper appuie, fait l'apologie des nazis

Le 25 septembre 2014, en conférence de presse, le président de l'Ukraine Piotr Porochenko a déclaré: «Les combattants de l'OUPA sont un modèle d'héroïsme». Comment le Canada peut-il recevoir dans sa capitale une personne qui fait l'apologie du nazisme que les Russes et l'Amérique ont combattu.
                                                                                       
- JosPublic

Fond d'écran : Stephen Harper tout en sympathie avec Piotr Porochenko

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui sont donc ces combattants de l'OUPA qui méritent notre si grand respect et qui sont un modèle d'héroïsme? Il faut rappeler que l'OUPA (acronyme ukrainien de "armée insurrectionnelle ukrainienne"), branche armée de l'OUN (acronyme ukrainien de "organisation des nationalistes ukrainiens") a été fondée par Stepan Bandera (chef politique) et Roman Choukhevitch (chef militaire). ( 01 )

Créée à l'automne 1939, en Pologne occupée par les allemands pour faire des attentats et des actions de guérilla en Ukraine soviétique. Ils participent à l'opération barbarossa en juin 1941 dans l'armée allemande en tant que bataillon Nachtigall. ( 02 )

Ils participent aussi à l'assassinat des juifs et des intellectuels polonais de Lvov après la prise de la ville par l'armée allemande.

 Ils vont continuer leurs exactions en 1942-43 dans une unité dédiée à la lutte contre les partisans communistes : le Schutzmannschaft Battalion 201. Ils sont responsables de nombreuses exactions en Biélorussie où ils incendièrent des villages et pendirent les habitants (comme à Hatyn). 

Après la bataille de Stalingrad, ( 03 ) le 13 avril 1943, les chefs de l'OUPA découvrent que l'Allemagne occupe leur pays et se mettent à écrire des textes contre "l'impérialisme de Berlin et de Moscou". Toutefois, l'OUPA agit uniquement contre les partisans communistes et les résistants polonais. Elle est responsable des massacres de Volynie en 1943 où sous la direction de Choukhevitch ont abattus entre 30 et 80 mille civils polonais.

Élite de la collaboration avec l'Allemagne (les milices collaborationnistes et l'unité de waffen SS "Gallitschina" ont comme ossature les militants de l'OUN-OUPA), l'OUPA se refait une virginité en combattant le régime soviétique avec la bénédiction et l'approvisionnement des États-Unis-d'Amérique jusqu'en 1953.

Plusieurs groupes restent actifs jusqu'en 2009 sous l'ancienne bannière.

Imaginez ce qui se passerait si un président français faisait l'apologie des membres de la Milice de Joseph Darnand appuyant les nazis pendant la seconde guerre mondiale....

Chut ! Ici, c'est de la "démocratie" et des "valeurs européennes", comme disent nos médias.

Peut-être qu'au Canada, Stephen Harper qui a reçu en grandes pompes Piotr  Porochenko, pourrait faire l'apologie d'Adrien Arcand un bon québécois d'obédience nazi.

Pour le moment, lors de son discours devant le parlement canadien, le 17 septembre 2014, M. Porochenko a salué le soutien que le Canada a fourni à l'Ukraine "en ces temps de conflit et d'incertitude en Ukraine."

Durant la visite du Président, le Premier ministre Harper a annoncé les deux mesures suivantes afin de favoriser le développement économique et social en Ukraine :

Le Canada et l’Ukraine se sont entendus relativement au versement du prêt que le Canada accorde à l’Ukraine pour favoriser les réformes des secteurs économique et financier du pays. La langue de bois utilisée ne nous permet pas de savoir de quoi il s'agit vraiment.

Une aide humanitaire supplémentaire est accordée à l’Ukraine afin d’aider différents partenaires internationaux à fournir du soutien médical, des aliments, de l’eau potable, des installations sanitaires et d’hygiène, des refuges, des services de protection d’urgence à l’enfance et des services d’intervention et de préparatifs d’urgence aux quelque 3,9 millions de personnes dans les secteurs touchés par la violence, ainsi qu’aux près de 200 000 personnes inscrites comme déplacées à l’intérieur du territoire ukrainien. Tout cela bien sûr ne sera pas un don, il faudra que l'Ukraine paie, mais pas au Canada car dans les faits il ne donnera rien.

L'Ukraine devra payer au Fonds monétaire international auquel le Canada participe. Cette aide était conditionnelle à l’établissement d’un ensemble plus vaste de mesures de soutien destinées à l’Ukraine. Comme d'habitude il s'agira d'accepter de privatiser des activités de l'État qui pourraient êtres reprises par des multinationales États-Uniennes, canadiennes ou européennes.

Retenons qu'étant incapables de payer leur dette de gaz à la Russie imaginez si nous reverrons le bout de ce prêt si jamais ils sont assez épais pour tomber dans le panneau du Fonds monétaire international. Mais comme l'a déjà dit Stephen Harper, il arrive que nous fassions des prêts non remboursables !

Faits saillants

Porochenko, à l’extrême droite (!), protégé par des « contractors » (mercenaires) de la société Aegis. Il n’a même pas confiance en sa propre armée…

Il s’agit de la première visite officielle au Canada du Président ukrainien Piotr Porochenko. Bravo pour le Club med des élus.es.

Le 13 mars 2014, le Premier ministre Harper a annoncé un soutien destiné à aider l’Ukraine à stabiliser son économie et à favoriser le développement social, notamment sous forme d’un prêt. Sauf qu'il n'était pas encore en vigueur en septembre 2014.

L’entente de prêt signée souligne les conditions sous lesquelles le prêt du Canada est accordé à l’Ukraine. Ce prêt sera versé par Exportation et développement Canada à titre d’agent du gouvernement du Canada. Les fonds seront fournis en un versement, et l’Ukraine remboursera le prêt sur une période de cinq ans.

Le 4 septembre 2014, le Premier ministre Harper a annoncé l’octroi d’un soutien versé par l’entremise du fonds de fiducie de l’OTAN. Ce soutien vise à renforcer le commandement et contrôle ainsi que les capacités en matière de communication et d’informatique de l’Ukraine, afin de faciliter l’amélioration des systèmes de gestion du personnel et la mise en œuvre de réformes liées à la logistique et à la normalisation au sein des forces armées. Dans les faits le Canada n'ajoute rien à sa contribution déjà établie avec l'OTAN, l'armée privée des États-Unis en Europe, qui est justement une des causes des problèmes de l'Ukraine.

En accélérant et en augmentant son aide bilatérale pluriannuelle au développement à l’Ukraine en vue de favoriser la démocratie et la croissance économique durable, le Canada aura plus que doublé le soutien bilatéral annuel qu’il accorde habituellement à l’Ukraine d’ici la fin de l’année. Et nous ne connaissons pas le chiffre ? Aucun journaliste n'a questionné le communiqué de presse du premier ministre. Beau travail de journalisme!

En 2009, le Canada a désigné l’Ukraine comme étant l’un des 20 pays ciblés dans le cadre du Plan d'action du Canada pour accroître l'efficacité de l'aide. Ce statut a été confirmé de nouveau en 2014.

À ce jour, cinq séries de négociations relatives à un accord de libre-échange entre le Canada et l’Ukraine ont eu lieu. La plus récente s’est tenue à Kiev, en septembre 2012. 

Un accord de libre-échange avec l’Ukraine viendrait accroître l’accès au marché ukrainien pour les biens canadiens, réduire les obstacles non tarifaires, et faciliter l’élargissement des relations commerciales bilatérales.

Et surtout leur passer notre pétrole bitumineux.

 

Et voilà notre gang de députés.es ignorants applaudissant un sympathisant nazi dans l'enceinte du parlement canadien. Les droites politiques de tous les pays se reconnaissent toujours entre elles. Elles sont toujours prêtes à être manipulées par un dictateur.

Sources: Agence La Presse Canadienne/Canadian Press Enterprises propriété de CTVglobemedia, Torstar et Power Corporation of Canada ; Blog l'observateur du monde Russe; Nation Press.

Choix de photos, fusion de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publication : 28 septembre 2014

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

 
 

Notes & Références encyclopédiques:

01

 
 
 

L'OUPA est l'acronyme ukrainien de l'armée insurrectionnelle ukrainienne branche armée de l'OUN (acronyme ukrainien de "organisation des nationalistes ukrainiens") a été fondée par Stepan Bandera (chef politique) et Roman Choukhevitch (chef militaire) - Sur Wikipédia

 
 
 

Retour au texte

02

 

Ils participent à l'opération barbarossa en juin 1941 dans l'armée allemande en tant que bataillon Nachtigall. - Sur Wikipédia

 

Retour au texte

03

La bataille de Stalingrad - Sur Wikipédia

Retour au texte

Retour à  : Plan du site - MétéoPolitique - Société - Guerre, espionnage - Ukraine - Haut de page