Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Société - Guerre et espionnage - Cuba

Le Parlement européen lance une campagne de propagande anti-cubaine

- - - - - - - José Daniel Ferrer un dissident cubain s'automutile pour passer le blâme au gouvernement cubain - - - - - - - -

Session du Parlement européen à propos d'un cas de droit de l'humain à Cuba

 
 
 

Le Parlement européen a adopté, le 28 novembre 2019, une résolution intitulée « Cuba, le cas de José Daniel Ferrer » (P9_TA-PROV(2019)0073) condamnant le « régime » cubain pour ses violations des Droits de l’homme en général et en particulier pour son traitement du « chef de l’opposition » et de l’Union patriotique de Cuba (UNPACU).

José Daniel Ferrer est une figure connue de l’opposition soutenue par les États-Unis.  Il a déjà été arrêté et condamné à plusieurs reprises pour espionnage car il avait été rémunéré par le gouvernement états-unien. Il a été à nouveau arrêté en octobre 2019 pour des violences envers plusieurs personnes.  

Il a fait parvenir une lettre aux USA assurant qu’il avait été torturé en prison.

À la 7ème minute 42ème seconde de la vidéo ci-dessous, on peut voir un extrait de l’enregistrement vidéo de son interrogatoire au cours duquel, il s’inflige lui-même une blessure pour ensuite l'imputer à son gardien cubain.

 

La veille du vote de la résolution du Parlement européen, la télévision cubaine a accusé la presse internationale de mener une campagne de dénigrement de son gouvernement à son sujet.  Les médias états-uniens et espagnols ont alors qualifié la réponse cubaine comme étant de la propagande.

Cependant, les parlementaires européens auraient été dubitatifs sur les allégations de torture de José Daniel Ferrer et sur la crédibilité de ses déclarations s’ils avaient visionné le reportage cubain:  le prévenu se frappe quatre fois violemment sa tête sur une table, un gardien se retire du champ de la caméra, puis il prétend que c’est ce gardien qui vient de le frapper.

 

 Ajustez vos yeux et tentez de compter combien il y avait de députés.es européens pour voter ce blâme à Cuba.  J'en compte 16 en excluant 3 employés.es (greffiers).
Il faut avouer que du côté crédibilité ça fait dur.

Encore une fois, des parlementaires se font manipuler ou sont tout simplement de mauvaise foi. 

Dans sa campagne pour détruire les économies et structures des pays des Antilles le gouvernement états-unien a encore trouvé des alliés pour croire à leurs informations fallacieuses.                                                                          - JosPublic

Session Débats sur des cas de violation des droits de l'homme, de la démocratie et de l'État de droit. Cuba, le cas de José Daniel Ferrer:

Source: Le Réseau Voltaire

Choix de photos, collection de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Mise à jour le 20 décembre 2019

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

Guillermo Fariñas HERNANDEZ

  Portrait d'un dissident cubain

Dames en blanc

 Le cas des Dames en blanc: des mercenaires à la solde des États-Unis-d'Amérique

 Fiche: Guerre

Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Société - Guerre et espionnage - Cuba - Haut de page