Retour à: Plan du site - MétéoPolitique - Environnement - Fiche Gaz schiste - Documentation

20 000 puits sous les terres
ou Gaz de schiste au Québec, documentaire

Impuissance, désarroi, colère, peur, indignation, les sentiments qui ont habité les citoyens aux prises avec les conséquences de l'exploitation du gaz de schiste sont bien présents dans un nouveau documentaire sous le titre de 20 000 puits sous les terres. Il nous fait revivre l'étincelle qui a allumé la révolte contre le gaz de schiste au Québec.

«

On aura tous les inconvénients sans aucune compensation,
                                    déclare un fermier.

»
 

Sources: Courrier du Sud, La Presse

 

Choix de photos, fusion d'extraient de textes, mise en page : JosPublic
Publication : 11 avril 2012

Ci-dessous, un documentaire intitulé «20 000 puits sous les terres» qui présente des personnes vivant à proximité des sites où il y a eu des travaux d'exploration de gaz de schiste au Québec.

Le film de 43 minutes présente des entrevues avec une vingtaine de personnes directement touchées par les activités de fracturation du sol, dont l'existence paisible à la campagne se trouve compromise.

«

Quand ça a commencé, on avait juste hâte que ça finisse, selon ce que déclare un des témoins. C'est comme être à côté d'un quartier industriel qui marche 24 heures sur 24. On a dû dormir dans le sous-sol.

»

Ceux-ci témoignent de leur exaspération devant les bruits, les odeurs, les secousses, le passage d'hélicoptères, l'augmentation de la circulation lourde, l'utilisation de l'eau, qui affectent leur qualité de vie.

On sent bien la détresse psychologique de certains intervenants qui s'inquiètent de leur avenir et de la valeur de leur maison qui devait leur servir de retraite. Ils se sentent bernés et impuissants devant l'indifférence de l'industrie, la flagornerie des élus.es et le peu de solidarité sociale.

Le documentaire a été réalisé par France Mercille, comédienne et Luce Cloutier, anthropologue. Le montage provient des mains expertes de François Grondin et le son de l'ingénieur Louis Hone.

«

On était déjà des militantes et on trouvait que les aspects techniques du dossier étaient bien couverts, mais pas les aspects humains
                                                                         
     Luce Cloutier

»
 
                         

Pour accéder à d'autres textes à propos du gaz de schiste, cliquez ici