Retour à: Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Environnement - Fiche Gaz

Analyses et Opinions
à propos du Gaz de schiste

29     Retour à la liste

Marc BRULLEMANS, biophysicien

Après le désastre pétrolier du golfe du Mexique, voici la catastrophe gazière de Los Angeles

Alors que nos fils Twitter carburent encore aux noms de nos hockeyeurs professionnels, une catastrophe environnementale de grande ampleur a présentement lieu aux États-Unis. Je fais ici référence à l’accident survenu en surplomb de Porter Ranch, quartier cossu au nord-ouest de la ville de Los Angeles et comptant environ 35 000 habitants. Mais de quoi s’agit-il? D’une simple fuite provenant d’un ancien puits d’hydrocarbures situé sur un réservoir souterrain de gaz naturel…

28      Retour à la liste

Nouvelle offensive de charme des gazières et des pétrolières

François Prévost, membre du Comité de vigilance Gaz de schiste de Roxton Falls, répond aux promoteurs/prometteurs en déploiement médiatique sous la direction de Michael Binnion, l'Albertain président de l'Association pétrolière et gazière du Québec

27    Retour à la liste

par Marie-Ève MATHIEU

Faire fi des gazières!

Aimez-vous les tours de carrousel? Vous savez ces attractions foraines que l’on nomme joliment en anglais «Merry-go-round» ? C’est splendide, on a l’impression de chevaucher et de parcourir des kilomètres, jusqu’au moment où l’on comprend que l’on tourne en rond. Allez savoir pourquoi, mais la militance écologique a parfois l’air d’un tour de manège

26       Retour à la liste

Juan Ricardo COLE

10 raisons pour lesquelles la fracturation hydraulique ne durera pas

Le coût de production de l'électricité par éolienne et solaire baisse rapidement. À ce chapitre les grosses industries du pétrole et du Gaz sont condamnées à perdre, et ce à partir de 2016. 

25       Retour à la liste

Les gazières se fracturent en bourse

Est-ce que la Caisse de dépôt et placement du Québec subira des pertes ? Les principales sociétés intéressées par l’exploitation du GAZ DE SCHISTE au Québec vivent des moments très difficiles. Bref, les beaux graphiques financiers des gazières se lézardent !

 24    Retour à la liste

Martin et Stéphane POIRIER
Québécois

Lettre à l’Honorable Jens Stoltenberg, Premier ministre de la Norvège

Informés que la Norvège veut investir dans les gaz de schiste québécois, ils invitent le premier ministre norvégien à réfléchir sur les alternatives possibles aux hydrocarbures. Pourquoi la Norvège ne mettrait-elle pas son expertise et ses capitaux au service du génie québécois en ce qui a trait au développement durable?

 23   Retour à la liste

Raymond GAUTHIER
Citoyen des Îles-de-la-Madeleine

 

Tous les textes de Raymond Gauthier sur cette partie du site

  • Encore une consultation bidon du BAPE. Une lettre de Raymond Gauthier à Germain Chevarie, député des Îles-de-la-Madeleine

  • Campagne à la sauvette ou  « campagne à la sauce verte » ?

  • Lettre ouverte à Raymond Savoie PDG de GASTEM. "Tout va très bien madame la marquise"

  • La « pédale douce » requise par le BAPE ne remplace pas un MORATOIRE

  • Ce que tout Madelinot devrait savoir à propos de GASTEM

  • Le Gouverne_ment et Gastem nous ment

  • "Maîtres de Chez-nous!"

22  Retour à la liste

Tous les textes d'Énergie Alternative des Îles-de-la-Madeleine sur cette partie du site

  • Les Madelinots frappent un grand coup

  • Gastem: un grossier personnage s'invite aux Îles-de-la-Madeleine

 21    Retour à la liste

 
 

Par Robert DUCHESNE
citoyen de Trois-Rivières
Région de la Mauricie

Comités de dialogue et laboratoires du schiste (Maires commissionnaires*) (1,2)

Le dialogue avec les gazières n'a jamais eu lieu parce qu’elles ont tout fait pour en saboter toute possibilité. Dialoguer implique de prendre l'avis l'un de l'autre et surtout d'en tenir compte. Ils ne l'ont jamais fait et ce n'est pas maintenant qu'ils vont commencer. Ne nous laissons pas berner par ce mot qui, c'est bien évident, est le même rabâchage que les pseudo-séances publiques d'information. On n'en est plus là, nous le savons tous.

 20    Retour à la liste

Annie LANDRY
Citoyenne des Îles-de-la-Madeleine

Tous les textes d'Annie Landry sur cette partie du site

  • Le forage gazier aux Îles-de-la-Madeleine contribuera-t-il au développement harmonieux ?

  • Gastem: une question de respect!

 

 19    Retour à la liste

Présentation du compte rendu du débat à l'Assemblée nationale du Québec et éditoriaux ou chroniques de Michel David, Jean-François Lisée, Patrick Lagacé, Marie-André Chouinard, Josée Legault et un tout petit mot de JosPublic

  18    Retour à la liste

Valérie BORDE
Chroniqueure scientifique

Tous les textes de Valérie Borde sur cette partie du site

  • La science du BAPE contre les cow-boys

  • Les conseils des experts indépendants, Gaz de schiste et radioactivité: le laissez-faire américain et Gaz de schiste: les trois quarts des ingénieurs pour un moratoire

  17    Retour à la liste

Pierre BATELLIER
Membre du Regroupement citoyen Mobilisation gaz de schiste

Tous les textes de Pierre Batellier sur cette partie du site

 

16    Retour à la liste

Gaz de schiste qui rapporte! Des éditoriaux qui ne "rapportent" pas beaucoup au débat!

Par Thomas Welt. "En conclusion, sur le plan strictement économique, on ne peut nullement affirmer que l’exploitation des gaz de schiste au Québec sera profitable dans un avenir prévisible  pour la collectivité québécoise, ni même pour l’industrie gazière."

 15    Retour à la liste

François CANTIN
Citoyen de Montréal

 

Le gaz est une énergie très dommageable pour le climat et l’industrie qui l’exploite est extrêmement dérangeante et comporte des risques importants. Ayant compris cela, de plus en plus de gens voient maintenant dans cette ressource une énergie du passé. Ils regardent vers des solutions porteuses d’un avenir meilleur et surtout vers des solutions plus respectueuses de l’équilibre de la vie sur la planète. Par bonheur, ces solutions écologiques peuvent aussi être très rentables économiquement. Elles valent donc la peine d’être analysées en profondeur

 14    Retour à la liste

 

L'Association de l’exploration minière du Québec (AEMQ) contre les municipalités et les MRC pour les empêcher d'intégrer l'activité minière dans leurs activités de planification et d'aménagement du territoire. En faisant campagne pour maintenir une situation d'exception qui la place au-dessus des autres usages industriels et au-dessus des collectivités

 13   Retour à la liste

Par Valérie BORDE
Chroniqueure scientifique

Une deuxième entreprise qui exploite le gaz de schiste s'est fait prendre en défaut par Québec. Talisman Energy a reçu deux avis du ministère de l'Environnement, à la fin octobre 2010, pour des infractions commises à Bécancour. Pourtant comme le souligne la vulgarisatrice scientifique Valérie Borde, les études états-uniennes disponibles auraient dû nous alerter

12   Retour à la liste

Par Jean-Yves PROULX

Gaz de schiste ou shale: sur quel volant Monsieur Charest a-t-il les deux mains ?

Le gouvernement du Québec est l'unique responsable de la situation chaotique dans laquelle nous nous retrouvons actuellement en ce qui a trait à l'exploitation des gaz de schiste. Par Jean-Yves Proulx

 

  11     Retour à la liste

M. Raymond SAVOIE
Administrateur de Gastem et Ditem inc.

Gaz de schiste au Québec: de toute évidence, l’exploration est prématurée !

Lettre publique de : François A. Lachapelle à :  Raymond Savoie, administrateur de Gastem inc., Ditem inc. et Vice-président et directeur du conseil exécutif de l'Association gazière et pétrolière du QUébec (AGPQ). Aussi qui sont Gastem et Ditem inc.

 

 10    Retour à la liste

Gil COURTEMANCHE
Chroniqueur

Il existe de plus en plus, en particulier dans les régions, la certitude que le ministère des Ressources naturelles agit essentiellement en fonction des intérêts de l'industrie, qu'on confond avec l'intérêt collectif. Ce fut le cas trop longtemps pour l'industrie forestière, ce fut le cas pour l'éolien donné en cadeau au secteur privé et c'est encore le cas pour les mines et l'énergie

 09  Retour à la liste

Îles-de-la-Madeleine

Exploration gazière. Ils ont vendu notre sous-sol!

Tout le sous-sol de l’archipel, à l’exception de la Pointe de l’Est et de l’Île Brion, est, grâce au gouvernement du Québec, une propriété exclusive et entière de Gastem. Partout, c’est-à-dire sous nos maisons, nos institutions, nos routes, dans nos champs, nos sites historiques, fragiles ou pas : partout! La firme Gastem persiste et signe.

 08    Retour à la liste

Pierre FOGLIA
Chroniqueur au journal
La Presse

Tous les textes de Pierre Foglia sur cette partie du site

  • Les valises

  • Les oiseaux de proie

  • La prochaine peste

 

 07    Retour à la liste

Par Marianne PAPILLON
citoyenne des Îles-de-la-Madeleine

Gaz de schiste: l'enfer ou le paradis. Réponse à André Caillé

Les habitants de cinq provinces devront bientôt faire face aux géants pétroliers si rien n'est fait. Si le reste du Canada ne se sent pas encore concernés par cette problématique de l'est maritimes, il le sera lorsqu'il devra financer les opérations de nettoyage que notre Garde Côtière devra potentiellement exécuter - même si cela dépasse actuellement ses capacités

 

 06  Retour à la liste

Par Lise THIBAULT
Citoyenne de Lévis région Chaudière/Appalaches

Gaz de schistes/shale - L'exploitation des ressources naturelles, c'est l'exploitation des Québécois

Il est possible que le gaz de schistes puisse être exploité de façon propre. Malheureusement, le gouvernement Charest évite soigneusement de s'en assurer en ce qui concerne les projets québécois. Il est aussi possible que l'exploitation du gaz de schiste puisse être rentable pour l'ensemble des Québécois sous certaines conditions rigoureuses. Encore une fois, on s'est assuré, au gouvernement, de tout donner à l'entreprise privée. Rien pour l'enrichissement collectif

  05     Retour à la liste

Lucie SAUVÉ, Ph.D
Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en éducation relative à l’environnement, UQÀM

Tous les textes de Mme Lucie Sauvé sur cette partie du site

  • Mythes et mystification : vers un nouveau Far Ouest

  • Marketing social ou intelligence citoyenne?

  • Exploration des gaz de shale dans la vallée du Saint-Laurent - Un projet qui n'a rien de vert

 

 04  Retour à la liste

Nathalie DE SERRE
Résidante de Saint-Marc-sur-Richelieu

Gaz de shale: apprendre des erreurs des autres

Notre gouvernement, qui est supposé avoir nos intérêts (et ici je parle aussi de notre santé) à coeur, semble faire la sourde oreille à une communauté qui, disons-le franchement, ne veut pas de ce gaz. Il existe amplement d'énergie renouvelable à être exploitée qui ne mettra pas en danger la population, tels que le vent et le soleil. Nous ne souffrons pas du syndrome de «c'est une bonne idée, mais pas dans ma cour». Nous nous sommes informés, nous constatons le danger et nous avons peur. La technologie actuelle n'est tout simplement pas adéquate.

 03  Retour à la liste

André CAILLÉ
Président de l’Association pétrolière et gazière du Québec
Renaud LAPIERRE

Ex-sous-ministre à l'Énergie

Opinions - Exploration gazière

Plaidoyers pour, mais avec des nuances importantes. La mise en valeur des ressources gazières est pour nous, Québécois, synonyme d’enrichissement collectif et de création d’emplois en plus de contribuer de façon importante à notre indépendance énergétique. il est dans l'intérêt du Québec d'exploiter intelligemment et de façon respectueuse de l'environnement les ressources gazières du Québec

 

 02  Retour à la liste

Lou ALLSTADT
ex-vice président de Mobil Oil

Gaz de shale: un vétéran de l'industrie parmi les opposants

Lou Allstadt a travaillé pendant 31 ans pour l'industrie pétrolière. Il a notamment été vice-président de Mobil Oil pour toutes les activités d'exploration et de forage, de l'Amazonie jusqu'en Alaska. La Presse l'a rencontré à Cooperstown, dans l'État de New York, pendant une assemblée publique.

 

 01    Retour à la liste

Mme Lucie SAUVÉ
Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en éducation relative à l'environnement de l'UQÀM

M. Pierre J. HAMEL
Professeur-chercheur à l'INRS Centre urbanisation culture société

Exploration des gaz de shale dans la vallée du Saint-Laurent - Un projet qui n'a rien de vert

Alors qu'il existe des filières plus prometteuses, le gouvernement du Québec a fait le choix de lancer le vaste chantier économique de l'exploitation des gaz de schistes dans la vallée du Saint-Laurent. Près de 600 permis d'exploration ont déjà été octroyés et d'autres seraient bientôt accordés à des compagnies étrangères et canadiennes pour forer dans les terres agricoles du Québec

 

Retour à la liste