Moteur de recherche en page d'accueil de MétéoPolitique

 

Retour à :  Plan du site- Entrée de MétéoPolitique - Environnement - Fiche Forêt  - Éditoriaux  JosPublic

Comment qualifier la saga prédatrice de Produits Forestiers Resolu?

Il semble que Produits Forestiers Resolu cherche à gagner le prix annuel décerné aux voyous corporatifs assistés par l'État et défendus par des sans-gêne (The Corporate Welfare Bums Award!).  Déforestation, non respect des ententes avec le gouvernement, faillites et bonus à répétition, salaires et retraites éhontés des dirigeants, appauvrissement des employés.es, offre d'achat OPA non sollicitée, bénéficiaire de subventions et prêts du gouvernement, non respect du Forest Stewardship Council of Canada dont elle est membre, voilà de la matière à se faire une certaine réputation.

 


 

Le plus surprenant c'est qu'il se trouve encore des gens pour défendre la réputation de ce genre d'entreprise. On ne se pose pas de question sur l'attitude du président de la papetière Résolu , Richard Garneau ni sur celle du président du Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ), André Tremblay, ils en font leur pain et leur beurre.

On peut facilement comprendre les syndicats qui cherchent à maintenir les emplois de leurs membres à tout prix. Quant aux chambres de commerce ou le conseil du patronat ils ne surprendront personne en avalisant tout ce que fait Resolu, puisque selon la tradition des syndicats d'employeurs, ils n'ont jamais rien à dire à propos de l'attitude de leurs membres. Il fallait entendre leur silence tonitruant en 2014 lorsque leurs membres défilaient un à un confirmant leur réputation de collusionneur et corrupteur devant la Commission Charbonneau.

Par contre, de la part des politiciens et politiciennes, que ce soit Jean "là-là" Tremblay, maire de Saguenay, Denis Lebel, ministre au fédéral ou Dr Philippe Couillard, premier ministre du Québec, il s'agit incontestablement d'un manque de hauteur dans la vision économique du Québec par des idéologues conservateurs et austéritaristes. Si ce n'est pas eux, qui donc devrait protéger l'argent de nos taxes ?

Lorsqu'ils soutiennent ce genre de compagnie sangsue de l'État ce sont tous les québécois qui casquent. Il est vrai que certains et certaines attendent des retours d'ascenseur qui bénéficieront à leur carrière et que d'autres aiment bien s'entretenir dans le rôle de colonisé. Alors lorsque les deux s'entremêlent! Pour consulter la liste des sans-gêne qui blâment le messager plutôt que le prédateur et les grossiers mensonges des politiciens: c liquez sur la flèche verte                                                                                                                                                          - JosPublic