Santé publique
Des mensonges sont érigés en doctrine par
les docteurs Isabelle Goupil-Sormany et Horacio Arruda
dirigeants de la Direction de la Santé Publique du Québec DSP

Texte par
JosPublic

La coupe d'expérience de JosPublic déborde du miasme qui sort de la bouche de médecins statisticiens qui justifient n'importe quoi et qui sont incapables d'intervenir dans les vraies affaires.   Ci-dessous je ne cite que les dossiers où j'ai personnellement été impliqué, j'occulte ce qu'on m'a raconté.  Ceci dit JosPublic se lève contre l'imbécilité et elle a un lieu de résidence: la "Direction de la santé publique du Québec" et voici pourquoi.

 
 

Suite aux plus récentes déclarations de la Santé Publique de la Mauricie, l'indignation des citoyens de la Coalition CTETS de Trois-Rivières, qui milite pour obtenir de l'eau saine, est plus que compréhensible.   Je les trouve scientifiquement bien équipés, déterminés, très patients et très très polis...  C'est vrai que, comme le disait Félix Leclerc «moi, la politesse, surtout dans la chicane, m'a toujours étonné».

Mais la coupe d'expérience deJosPublic déborde du miasme qui sort de la bouche des représentants de ce service dit de Santé et je lève une "fatwa" (il faut bien rire aussi) contre l'imbécilité et elle a un lieu de résidence: la "Direction de la santé publique du Québec"et voici pourquoi. 

Depuis vingt ans je retrouve les bouffons de la Santé Publique du Québec sur mon chemin, c'est-à-dire sur le chemin d'André Bouthillier, cofondateur et ex-président de la Coalition québécoise pour une gestion responsable de l'eau - Eau Secours!   

Il faut savoir que la Santé Publique n'a pas de laboratoire.  Ce sont des statisticiens, des analystes du risque, des probabilités, ils seraient aussi utiles à Loto-Québec qui se sert des mêmes méthodes d'analyse.  

Leur principale mission est de prioriser les cas de santé publique pour aider le gouvernement à contrôler les coûts.

En tant que président d'organisme, j'ai vudes personnes de la Santé Publique:

incapablesde faire des études pour savoir si les citoyens de Roxton Pond ( 01 ) ou Shannon ( 02 ), dont l'eau des puits artésiens fut contaminée par des produits chimiques avaient des effets sur leur santé (pire dans le cas de Shannon, ils ont tout fait pour dénigrer les citoyens qui ont osé faire passer leur santé avant les statistiques du ministère); 

incapables de soutenir le Dr Benoît Gingras, leur médecin de Chaudière/Appalaches qui avait prouvé que 400 puits artésiens étaient pollués par les engrais toxiques des agriculteurs,  ils et elles se sont écroulées.es devant l'Union des producteurs agricoles; ( 03 )

incapables d'élaborer et de faire appliquer un programme intelligent pour combattre le radon à Oka; ( 05 )

Incapables de détecter que la crise de la grippe de 2009 était un pétard mouillé et qu'il a fallu détruire des milliers de vaccins inutilisables; ( 06 )

incapables de résister au lobby des pharmaceutiques internationales qui voulaient vendre du vaccin à injecter à des enfants pour combattre des cancers potentiels à 50 ans.  Ils ont fait vacciner des jeunes filles et garçons contre un potentiel cancer de l'utérus (des filles bien entendu) avec des vaccins comportant des adjuvants dangereux pour la santé. Par chance ils ont annulé la troisième dose, les vraies raisons restent inavouées; ( 07 )

incapables de reconnaître que la maladie de Lyme causée par le moustique "Tique" était au Québec et pire, incapables de trouver un test efficace pour détecter la maladie.   Les Québécois et Québécoises doivent se rendre aux États-Unis non seulement pour se faire diagnostiquer (800$ plus les coûts du voyage), mais aussi se faire soigner au coût de 1 600$ (USD) par mois. ( 08 )

 

La directrice de la DSP de la Mauricie va même jusqu’à affirmer que le fluorure ajouté par certaines villes à l'eau potable qu'elles distribuent est un produit homologué. ( 04 )

 
«

Mme Goupil-Sormany a toutefois réitéré la confiance de la Santé publique envers la fluoration de l'eau potable en affirmant que la littérature scientifique sur la question a démontré que cette pratique était sécuritaire et bénéfique pour lutter contre la carie dentaire. 1er juin 2016

»
"L'eau contient une certaine quantité de substances qui sont indésirables et le fluorure est une d'elles"
Dr. F.A. Bull, Directeur dentaire de l'État du Wisconsin
 

incapables d'accepter et de dire la vérité dans le cas du fluorure de déchets industriels ajouté à l'eau potable pour protéger de l'émail de dents très peu poreuses tout en ne tenant pas compte des Québécois et Québécoises qui ne s'abreuvent pas à de l'eau d'aqueduc, dont 58% non pas de dents et portent des prothèses dentaires, que les enfants pauvres boivent surtout des boissons gazeuses et très peu d'eau. Que la classe moyenne ne peut plus se payer les traitements à coûts faramineux des dentistes qui eux appliquent du fluorure de pharmacie ayant trouvé un nouveau produit à facturer aux assurances et aux patients crédules. ( 09 )

Si c'est vrai que le fluorure est sécuritaire pourquoi plus de 4 000 professionnels de la santé tels que médecins et  dentistes états-uniens ont-ils signé Call for an End to Water Fluoridation.
 

Il y a longtemps que les médecins statisticiens de la Santé Publique jouent au "docteur Mabuse" et se prennent pour des "Ti-Joe connaissants".   Sans laboratoire, sans faire de recherches autres que d'utiliser le Google des universités pour nous mentir et dire des âneries telles que: "L’efficacité et l’innocuité de la fluoration de l’eau reposent sur 27 000 études scientifiques" ( 10 )

Des impuissants et incapables actuaires-médecins qui se prennent pour des savants, qui tout en vivant en démocratie ignorent une pétition démocratique de plus de 10 000 noms pour une ville de grandeur moyenne comme Trois-Rivières, refusent le résultat d'un sondage en disant que tout l'monde a tort.

Alors on devrait se rouler à terre de reconnaissance parce qu'ils ont un doctorat comme s'ils étaient les seuls.   Voilà de dangereux fonctionnaires de la santé que "pitbull Barrette" devrait morde davantage, il n'a pas fini "la job". 
            
                                                                       - André Bouthillier (Alias JosPublic)

 

Source: MétéoPolitique.com pour JosPublic

Choix de photos, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publication : 22 juin 2016

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

  Fluorure: la CTETS demande au ministre Barrette de relever de ses fonctions la directrice de la DSP de la Mauricie

Après 65 ans de débat: l'Ordre des dentistes se ridiculise

  Fiche: Fluoruration
de l'eau potable

 

 

 

Notes & Références encyclopédiques:

01

 

Nicole BRUNEAU

 

Le Comité des citoyens exaspéré La Voix de l'Est
Actualités, samedi , p. 4 Catégorie : Actualités

Roxton Pond - (Ml)- La semaine s'annonce houleuse pour les élus de Roxton Pond. Les membres du comité des citoyens promettent de les interroger mardi, lors de l'assemblée publique du conseil, à savoir pourquoi les travaux de construction d'un aqueduc n'ont toujours pas débuté. "On veut savoir ce qui se passe", a martelé hier en entrevue Nicole Bruneau, présidente par intérim du comité qui a intenté un recours collectif de 30 M $ contre Stanley Corporation Canada. "C'est bien les poursuites (la municipalité poursuit également le fabricant d'outils pour 30 M $), mais on devait commencer les travaux cet automne!" Mme Bruneau dit ne pas vouloir blâmer les conseillers pour l'état du dossier. Elle aimerait cependant que les citoyens soient mieux informés. La présidente dit trouver regrettable le passivité des gouvernements fédéral et provincial. "Ça ne parle pas fort. Que fait la santé publique? Tout le monde fait du Ponce Pilate", a-t-elle dénoncé.

 

 

Retour au texte

02

 

Dr Pierre BAND MD, FRCPC Hémato-oncologue

 

La Santé publique désavouée par l'ex-président du Comité conseil

Le Regroupement des citoyens de Shannon en lutte depuis que l'Armée canadienne et ses sous-traitants et fabricants d'armements ont pollué leurs puits artésiens ont décidé de rétablir les faits et donner l'heure juste, suite à la publication par la Direction de santé publique de la Capitale Nationale (« DSP ») du document intitulé : « Étude de l’incidence des cas de cancer du cerveau, du rein, du foie et de lymphome non hodgkinien chez les personnes ayant habité la municipalité de Shannon (Québec, Canada) entre 1987 et 2001. », et à sa présentation publique par le Dr. François Desbiens le 7 avril 2016.

 

Retour au texte

03

 

Porcheries: levée du moratoire aujourd'hui. La santé est toujours menacée, estime le Dr Benoît Gingras.

Ce médecin chercheur de l'Institut national de la santé publique (INSPQ) a décidé de protester contre l'adoption du nouveau règlement sur les exploitations agricoles.

 Ce règlement entraîne la levée du moratoire sur les nouvelles porcheries, qui durait depuis plus de trois ans. " J'ai pris congé de ma fonction de conseiller à l'INSPQ et au ministère de la Santé dans ce dossier, a affirmé le Dr Gingras à La Presse. Ma décision est directement motivée par le nouveau règlement sur les exploitations agricoles. Ça fait 10 ans qu'on tente de convaincre les décideurs qu'il y a des risques. Ça ne me tentait pas de recommencer à la case départ. " La Presse, 15 décembre 2005

 

Retour au texte

04

 

 

Santé Canada fait la promotion d’un produit illégal

La CTETS avise  la population que, contrairement à ce que dit Madame Goupil-Sormany, directrice de la DSP, le fluorure ajouté dans l’eau n’a jamais été homologué par Santé Canada comme étant un produit pour contrer la carie dentaire.

 

Retour au texte

05

 

300 résidences d'Oka exposées au radon. Le programme gouvernemental de correction n'a pas encore démarré après quatre ans - Sur Le Devoir, le 14 mars 2002,

 
 

Retour au texte

06

 

Canada: rappel des vaccins contre la grippe fabriqués par Novartis. Les vaccins contre la grippe seraient au mieux inutiles au pire dangereux? État des recherches depuis la pandémie de grippe porcine

Santé Canada a demandé à l'entreprise Novartis de suspendre la distribution des vaccins saisonniers contre la grippe au Canada jusqu'à ce qu'un examen détaillé soit réalisé pour déterminer la cause des traces de matières blanches présentes dans les vaccins. Des leçons importantes à tirer de la pandémie de grippe porcine. Des vaccins qui nuisent à d'autres vaccins, la possibilité très réelle que certains virus mutent plus rapidement que l'on croyait et que finalement oui, les vaccins avec adjuvent vous font risquer d'être atteints du syndrome de Guillain-Barré. Selon les statistiques les risques sont minimes, mais si vous êtes personnellement touchés, cela va vous sembler probablement un risque indu.

 

Retour au texte

07

 

 

Colombie, France et Québec: il faut arrêter de vacciner pour contrer le cancer du col de l'utérus

Des jeunes filles frappées par un mal étrange en Colombie, en France la famille de Lucie a porté plainte suite à une maladie neurobiologique, au Québec après le décès d'Annabelle Morin et un débat important dans la communauté scientifique, la Santé publique décide de ne pas donner la troisième dose prévue à son programme de vaccination.

 Voilà la preuve que l'évaluation du vaccin a été bâclée de A à Z ! Finalement au Québec la médecine semble prendre le dessus sur les actuaires de la santé publique. Une bonne nouvelle parmi tant de souffrance chez les jeunes filles ayant comme cause première un amas de conflits d'intérêts chez les médecins, les scientifiques et les compagnies pharmaceutiques

 

Retour au texte

08

 

La maladie qui tique! La maladie chronique de Lyme n'est pas couverte par l'Assurance-maladie du Québec. 800 $ aux deux semaines pour se débarrasser de la maladie de Lyme

Le système canadien de diagnostic de la maladie est très peu fiable. Pour obtenir un diagnostic sérieux les gens malades doivent se rendre aux États-Unis passer des tests et acheter leurs médicaments sur place. Le système québécois ne reconnaît pas la chronicité de la maladie et donc ne rembourse pas. Dès lors, si vous n'avez pas la maladie selon votre médecin, soyez assuré que votre assurance-salaire ou médicaments fera de même.

 

Retour au texte

09

 

Dre Isabelle GOUPIL-SORMANY

 

LA CTETS DÉPLORE LE MANQUE DE TRANSPARENCE DE LA DSP et réclame la démission de la directrice régionale de santé publique

À la suite de la sortie médiatique de la Direction de la santé publique (DSP) concernant le sondage sur la santé buccodentaire réalisé auprès de la population de Trois-Rivières et Drummondville, la Coalition trifluvienne pour une eau très saine (CTETS) tient à faire quelques précisions sur le fond du dossier.

 De plus, la Coalition trifluvienne pour une eau très saine, la Coalition Eau Secours! et le Front commun pour une eau saine ont envoyé une lettre demandant la démission de la directrice de la santé publique, à ce propos au directeur de la Protection de santé publique, le Dr Horacio Arruda, au ministre de la Santé, Gaétan Barrette, et au président directeur général du CIUSSS-MCQ, Martin Beaumont.

 

Retour au texte

10

 

L’efficacité et l’innocuité de la fluoration de l’eau repose sur 27 000 études scientifiques: une affirmation de la Direction de la Santé Publique du Québec

Des médecins affirment des faussetés à propos du fluor dans l'eau potable. Que se soit sur son site internet ou en commission parlementaire, le Direction de Santé publique du Québec (DSP) s'emploie depuis plusieurs années à démoniser les opposants à la fluoruration de l'eau potable dans les villes du Québec. Ce n'est plus acceptable que des médecins statisticiens s'attaquent à la crédibilité de leurs détracteurs au lieu de faire la preuve de ce qu'ils avancent dans le débat et d'énoncer des faussetés sous le voile de leur aura scientifique.

 

Retour au texte

Retour à:  Plan du site - MétéoPolitique - Environnement - Fluoruration  - Éditorial de JosPublic - Haut de page