Retour à : Plan du site - Entrée MétéoPolitique - Fiche Éducation - Analyses et Opinions

Wow! Le temps des gâteries pour tous et un premier conflit d'intérêts pour la CAQ
Le Premier ministre du Québec François Legault se donne un cadeau
de taxe scolaire: 3 305$ par année à vie

Avec sa réforme de la taxation scolaire, le gouvernement Legault va permettre aux mieux nantis de bénéficier d’une alléchante baisse de fardeau fiscal, et ce, sur le dos de tous les contribuables imposables.  À lui seul, le chef François Legault va économiser 3 305 $ par année. Son ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon verra sa facture annuelle baisser de 2 159$. Le ministre délégué à la Santé Lionel Carmant épargnera 2 431 $ l’an, alors que le ministre des Finances Éric Girard s’en trouvera comblé de quelque 2 000 $ par année.  Et bien, joyeux pactole à tous nos riches Québécois et Québécoise, il paraît qu'il y en a si peu!                                                                                                                         - JosPublic

 
 
 

Un texte de Michel GIRARD
Chroniqueur financier pour QMI de Québecor
22 décembre 2018

 
 

Quand une réforme caquiste permet au premier ministre et à ses riches ministres d’encaisser des baisses de taxes dix fois supérieures au contribuable à revenu moyen, c’est socialement inacceptable.

Imaginez-vous maintenant que les baisses accordées aux très riches dépassent 100 fois et même plus l’allègement accordé à la classe moyenne !  Ça défie l’entendement.  C’est tout simplement scandaleux.

Pourquoi ?  Parce que les substantielles baisses de taxes scolaires que les riches obtiendront, ce sont collectivement les 4,2 millions de contribuables imposables qui vont devoir assumer la facture à même les impôts et taxes.

Comment ?  Il est prévu que les 700 à 900 millions de dollars de baisse annuelle de taxes scolaires (sur une pleine année à partir de 2022-23) seront compensés chaque année par l’octroi aux commissions scolaires d’une subvention gouvernementale équivalente à la baisse de taxes accordée.

Dans Le Journal de Québec et de Montréal, du mercredi 19 décembre 2018, mes collègues Patrick Bellerose et Philippe Langlois dressaient notamment une liste des économies qu’allaient réaliser certains hommes clés du gouvernement Legault lorsque la réforme sera pleinement réalisée.

À lui seul, le chef
: François Legault va économiser 3305 $ par annéel 
: son ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon verra sa facture annuelle baisser de 2159 $;
: le ministre délégué à la Santé Lionel Carmantépargnera 2431$ l’an, alors que
: le ministre des Finances Éric Girard s’en trouvera comblé de quelque 2000 $ par année.

Bien sûr, on est très loin des super riches qui n’économiseront annuellement avec leurs spacieuses résidences rien de moins que 10 000 $, 20 000 $, 30 000 $ ou même plus de 100 000 $, quand on fait référence au château de la famille Desmarais à Sagard.

Pendant ce temps-là, selon l’enquête du Journal, la baisse moyenne de taxes scolaires par tête de propriétaire au Québec variera de ZÉRO dollar à 69 $ dans quatre régions ; de 100 $ à 199 $ dans six régions ; de 200 $ à 299 $ dans six régions ; et de 300 $ à 379 $ dans deux régions.

 
  LA SOLUTION  
 

La réforme caquiste de la taxation scolaire va permettre aux riches propriétaires de bénéficier d’une réduction substantielle de leurs taxes scolaires. C’est inéquitable.

Comment régler le problème ? Je propose de conserver le statu quo... tout en introduisant un crédit d’impôt.

Pour chaque région, il suffirait de déterminer le montant d’un crédit d’impôt de taxes scolaires remboursable, plafonné en fonction du prix moyen des propriétés.

Ce crédit d’impôt régional tiendrait compte de l’écart entre le nouveau taux de taxation scolaire provincial proposé par le gouvernement Legault (0,1054 $ par 100 $ d’évaluation) et le taux de taxation actuel.

Il suffit par la suite de multiplier l’écart de taux par l’évaluation de la propriété pour déterminer le montant du crédit auquel le propriétaire aura droit.

Afin d’éviter d’enrichir les riches, la valeur de la propriété admissible au dit crédit devra être plafonnée en fonction du prix moyen des propriétés inscrites sur le rôle d’évaluation. 

 
«

NON à la baisse des taxes scolaires
                          - Michel Girard

»
 
 
  Taux unique de la taxe scolaire: un beau cadeau pour les riches  
 

L’imposition d’un taux unique de la taxe scolaire par le gouvernement Legault remettra des milliers de dollars dans les poches de plusieurs Québécois, dont les plus fortunés. La famille Desmarais bénéficiera d’une économie annuelle de plus de 111 000 $ uniquement pour son domaine Sagard dans Charlevoix.  

Maison modeste d'un premier ministre modeste pour un peuple modeste dont la priorité est l'éducation modeste définancée par le parti du premier ministre modeste qui met sa maison modeste à vendre
à 4,9 millions $

Source: À partir d'une texte de Michel Girard. Agence de presse QMI pour Québecor Inc.

Choix de photos, collection de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Mise à jour le 22 décembre 2019

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

Denis ROBERT
Journaliste et alerteur

  Serions-nous cons au point où ils le croient? Par Denis Robert

L'évasion fiscale est un sport pour riche, les autres payent. Il y a trop peu de personnes riches; il faut en adopter!

  Fiche: Fiscalité