Retour à : Plan site - MétéoPolitique

“Maintenant enlisié! Comment s’en sortir?”

Préface du Mémoire de la Coalition québécoise pour une gestion responsable de l'eau - Eau Secours!
Mémoire présenté à la Commission sur l'Avenir de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire
7 septembre 2007

 

Madame, Messieurs,

L’occasion est offerte, à tous ceux et celles qui mangent et qui boivent de l’eau, de se faire entendre quant aux outils québécois de production alimentaire. C’est un devoir que de prendre le temps de réfléchir à voix haute sur ce sujet. Pour y répondre pertinemment, il a fallu rendre explicites nos connaissances pour bien cerner les enjeux qui entourent l’Agriculture et les besoins en eau de qualité qui assureront la santé des Québécois et Québécoises. Nous n’en sommes pas à nos premières réflexions à ce sujet.

En annexe, vous trouverez une étude inédite sur la situation de la production porcine au Québec depuis le BAPE et sa consultation publique de 2003, ainsi que notre mémoire tel que déposé au BAPE sur la même question.

Tant ce mémoire nous a demandé un effort important en ressources humaines et financières, nous ne pouvons passer sous silence notre insatisfaction quant au mandat confié par le gouvernement à cette commission. S’il est pertinent de se pencher sur le rôle de l’État, qu’en est-il du rôle de la « Finance privée » et de son impact sur l’activité agricole?

Qu’il soit retenu pour l’histoire que le ministre de l’Agriculture du Québec ait refusé d’ajouter à la formation de la Commission, une personne qui aurait représenté particulièrement la société civile. Plusieurs de nos membres s’inquiètent du fait que la Coalition n’ait pas été invitée par la Commission, lors des audiences nationales. La question restera posée pour toujours. Est-ce le fait d’avoir demandé plus de transparence dans les relations entre la Commission et l’Union des producteurs agricoles qui nous a valu ce camouflet?  Nous ne chercherons pas de réponse à cette question, et cela dit, nous devons faire confiance au décret et aux règles d’éthiques que les commissaires nommés ont signées.
 
Nous profitons de l’occasion pour saluer tous ceux et celles qui ont accepté d’y participer. Vos mots ont servi à mieux nous faire comprendre votre réalité.  Quant à nos mots, ils servent la cause de l’eau et son corollaire, la santé de la population du Québec.

Bonne délibération

André Bouthillier

président
7 septembre 2007

Retour à la Commission