Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Environnement - Eau - Consultations - Sommet de Montréal 2002

La privatisation et les compteurs d'eau au Sommet de Montréal

Rapport du délégué de la Coalition québécoise pour une gestion responsable de l'eau - Eau Secours! au Sommet de Montréal

Compte tenu de notre mission nous avons soumis nos propositions dans l'atelier "Métropole de développement durable". La Coalition avait deux priorités durant cet exercice de mise en commun des besoins des uns et des autres et nous avons pu trouver un consensus chez les groupes environnementaux pour un des sujets et un vote majoritaire pour un deuxième sujet.

Consensus pour éviter la privatisation des services d'eau à Montréal :

Développer un plan intégré de gestion de l'eau potable et des eaux usées sur la base du principe que la gestion, l'opération et l'entretien des installations reliées à l'eau (production, distribution, collecte et épuration) demeure un service municipal.

Vote majoritaire à propos de l'installation de compteurs d'eau dans les résidences:

Établir un diagnostic détaillé de l'état de l'ensemble des infrastructures d'eau potable et d'eaux usées, produire un bilan et un profil précis de la consommation d'eau et se doter d'un système de tarification adéquat, d'une part, sur la base de la consommation pour les industries, commerces et institutions, et, d'autres parts, sur la base de la taxe foncière pour les citoyens, une fois faite l'harmonisation de la taxe foncière.

Lors de la présentation aux partenaires, le responsable du dossier de l'eau au comité exécutif de la Ville de Montréal, a annoncé qu'il ne pouvait recevoir cette recommandation malgré le vote majoritaire, mais qu'il y aurait d'autres études et consultations publiques à venir.

Suivi...

Nous devons constater que notre position à propos des compteurs d'eau devra être expliquée en détail dans toutes les instances et lieux publics pertinents. Car elle attaque un préjugé important de notre société de consommateur. C'est à dire la notion d'utilisateur payeur. Cette philosophie lorsque évoquée dans le cas d'un service essentiel fait disparaître presque toute notion de répartition de richesse. (sur ce sujet vous pouvez vous documenter dans la partie du site nommé "Dossiers" - "Tarification" et/ou cliquer ici

Ce sommet n'empêche pas la ville de continuer à fonctionner selon ses propres règles, et j'invite les personnes intéressées à participer à une commission permanente de la ville qui siégera le 19 juin 2002 pour discuter de l'eau. Le détail suivra dans le calendrier des événements (voir carré bleu en haut de cette page)

André Bouthillier
délégué d'Eau Secours! au Sommet de Montréal (4 juin 2002)
  

Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Environnement - Eau - Consultations - Montréal 2002 - Haut de page