Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Environnement - Fiche Eau

....Dlo, Water, Eau, Agua, Wasser, вода.....
Source de vie

Éditoriaux
par
JosPublic

« Des milliards de dollars se dépensent pour savoir si nous sommes seuls dans l’Univers, alors que nos semblables sur Terre meurent de soif. Voilà qui témoigne de nos différents niveaux de conscience. Nous accaparons, dilapidons, marchandons l’eau de façon illégitime; pire, nous méprisons nos propre lois. C’est criminel. Agissons sans complaisance envers ceux et celles pour qui l’eau ne représente qu’une source de bénéfices parmi d’autres. Il faut s'assurer que les droits des citoyens et citoyennes reconnaissent enfin l’accès à l’eau de qualité et en quantité suffisante dans le respect de sa pérennité. Si cela se réalise dans le cadre du principe que l’intérêt du plus grand nombre doit prévaloir sur l’intérêt de quelques-uns, nous réussirons à ne pas trop dégrader l’eau, élément primaire vital à notre passage sur Terre. »

07

 

Noyer les cols bleus de Montréal dans l’eau privatisée

Noyer les cols bleus de Montréal dans l'eau privatisée est un rêve éveillé qu'ont fait 4 maires de Montréal. L'idée provenait d'un projet de développement des affaires par des firmes d'ingénierie. Les lobbyistes n'ont pas eu de mal à convaincre des politiciens de la pertinence de cette loufoque entourloupette selon laquelle la ville économiserait des sous.  Aucun des maires n'a réussi la folle entreprise, car les prémisses étaient fausses et les cols bleus de Montréal en lien avec la population l'ont empêché.  En tant qu'un des acteurs principaux dans ce périple il est important que j'invite les Montréalais et Montréalaises à ne pas baisser leur garde face au lobby incessant des gens d'affaires qui souhaitent dénicher une bonne affaire sans risque pour leur portefeuille.

En 1995, le jeune délégué syndical du Syndicat des cols bleus regroupés de Montréal, posté à l’usine de production d’eau potable situé dans l'arrondissement de Verdun, ignorait que son geste de confiance envers son syndicat éviterait la vente ou la gestion des usines d’eau de la ville à des compagnies privées, et qu’encore aujourd'hui, les gens peu fortunés pourraient continuer d’utiliser l’eau sans être traumatisés par le déclic d’un compteur.  Il y a plus de 20 ans, j'y étais...André Bouthillier (alias JosPublic)

 

Montréal: Denis Coderre relance le débat des compteurs d'eau dans les logements

Denis Coderre, le maire de Montréal, cherche à augmenter les revenus de la Ville, à diminuer les taxes des commerçants sans augmenter la taxe foncière.   Il mandate un comité pour lui suggérer des pistes de solutions.   Ceux-ci ne s'appuyant que sur leurs préjugés, sans recherches sérieuses, pas forts en gestion municipale suggèrent de taxer l'eau résidentielle par compteur.   Denis Coderre, qui n'a sûrement rien lu sur ce sujet, ne sait pas que depuis des années cette recommandation a été testée et re-testée pour toujours arriver à la conclusion que c'est "vide de sens" pratique.   Il embarque dans un drôle de bateau et ce n'est pas nouveau. 

 

Privatisation à la ville de Montréal: le « Vaisseau amiral de l’eau » du Québec risque de couler avec ses compteurs d’eau

Que le maire reprenne tout à zéro et ce sera une faillite pour la saine gestion de l’eau et un échec pour la fonction publique municipale. Le perdant politique sera Tremblay, les larbins…. Trop nombreux pour les nommer ici

 

La privatisation des nuages: Forum mondial de l'eau

27 mars 2009 - Les fabricants de nuages exercent un commerce profitable, ils se foutent éperdument de l’ergotage pavané au Forum mondial de l’eau qui se tenait du 16 au 22 mars 2009 

 

Contamination au TCE à Shannon : de l’eau cancérigène, des gens malades

17 février 2009 - Un nouveau cas de condescendance politique? Un silence obligé pour éviter d’apeurer la population évoquent certains, mais surtout un silence pour couvrir des devoirs politiques occultés. Déjà en 1978, le ministère canadien de l'Environnement et la Défense nationale avaient été saisie d’un rapport qui disait : « déverser les eaux usées dans un étang perméable qui baigne dans la nappe phréatique est inacceptable »

 

Des "bombes vertes" pour l'Armée

23 octobre 2008 Nouveau défi vert « Bombarder, tuer du monde, sans polluer les nappes phréatiques, pendant que 8 000 obus polluent le Lac Saint-Pierre »

 

Les algues bleues et l’Omerta touristique

Touristes floués par le secret entourant les algues bleues (Cyanobactéries)