Retour à : Plan du site - Entrée MétéoPolitique - Démocratie -  Gouvernants illégitimes -  Bilderberg

 Club Bilderberg les « maîtres du monde » vraiment ?
La liste des membres 2011

Chaque année depuis 1954, ces chefs d'entreprises et politiques y échangent sur l'économie mondiale.
En grand secret

Sources Rue 89

Choix des photos, mise en page et commentaires: JosPublic
Publication ici:
20 juillet 2011

  Etienne Davignon, le président du Conseil d'orientation lève le voile sur le groupe de Bilderberg

En photo: lieu de rencontre du Club Bilderberg, l'hôtel Suvretta House
 

C'était du 9 au 12 juin 2011 en Suisse que 130 personnalités du monde des affaires et de la politique sont réunies dans l'hôtel Suvretta House, à Saint-Moritz : des « global leaders » qui ont l'habitude de se retrouver et de s'enfermer, pour discuter de l'actualité de la planète.

Ce club très fermé s'appelle le « Bilderberg ». Cultivant le secret des discussions, il fait le bonheur des conspirationnistes de tout poil, prompts à imaginer un gouvernement mondial occulte. Certes, c'est le seul club ou vous risquez de renverser votre café sur David Rockefeller, Bill Gates, ou Henry Kissinger ( 01 ).

Aucune décision n'y est prise : il ne s'agit que de discussions à bâtons rompus entre des gens influents ou puissants, flanqués de quelques experts pour relever le niveau.

Bilderberg veut parvenir à un consensus sur l'évolution du monde

En cela, Bilderberg participe, comme d'autres clubs du même type (où on retrouve d'ailleurs souvent les mêmes gens) à l'élaboration d'un consensus international des élites sur la façon dont le monde évolue – consensus qui ne heurte jamais les intérêts des élites, on s'en doutera.

Restreint et fermé aux regards extérieurs, ce club fait passer Davos (02 ) pour le camping de Palavas-les-Flots. Il tient son nom de l'hôtel Bilderberg, aux Pays-Bas, où il s'est réuni pour la première fois en 1954. Il se réunit chaque printemps dans une ville différente, invariablement du jeudi soir au dimanche midi.

Interrogé par le journaliste français Bruno Fay,
Nicolas Beytout ( 03 ), qui a reconnu avoir été invité à plusieurs reprises, confirme l'opacité de l'organisation :

« J’ai fait trois Bilderberg. Mais on ne demande pas à participer : on est invité par le comité de direction. Nous sommes installés par ordre alphabétique, il n’y a absolument aucun protocole ni décorum.

Des sessions thématiques sont annoncées à l’avance avec deux ou trois orateurs qui font un exposé avant d’ouvrir le débat avec la salle. La confidentialité est un gage très grand de sincérité qui permet aux participants de dire vraiment ce qu’ils pensen
t ».

Le lieu de la rencontre est tenu secret le plus longtemps possible. Les discussions sont franches et rien ne doit filtrer dans la presse ou sur internet : le moindre écart, et l'indiscret est rayé de la liste. C'est cette opacité qui permet aux nombreuses théories du complot de s'épanouir.

La liste des participants de 2011 a été dévoilée par le site suisse 20 Minuten Online ( 04 )
 Vous la trouverez ci-dessous en commençant par le Canada

Pour la première fois Bilderberg parle vraiment publiquement

Bruno Fay ( 17 )

Avant d'interviewer Etienne Davignon ( 05 ), le président du groupe Bilderberg, dans son bureau bruxellois, Bruno Fay revient sur les théories conspirationnistes que suscite ce club très fermé et très élitiste.

Etienne Davignon ( 05 )

Plus encore que la société secrète des Skull and Bones , qui recrute l'élite des étudiants de l'université Yale aux États-Unis ( 06 ), les réunions annuelles du club Bilderberg sont présentées comme les rendez-vous secrets des vrais maîtres du monde, l'organe principal au service de la création d'un « Nouvel Ordre mondial », selon l'expression usitée. ( 07 )

Tous les conspirationnistes que j'ai rencontrés au cours de mon enquête ont fini par m'en parler d'une manière ou d'une autre. Les tenants de la théorie du complot ont leurs têtes d'affiche. Tony Gosling est l'une d'entre elles, la plus mesurée sans doute.

L'ancien journaliste de la BBC, que j'ai appelé au téléphone, m'a raconté comment il avait découvert l'existence du club : « Un activiste écolo m'a un jour parlé de Bilderberg, j'ai d'abord pensé que ce type était complètement fou. Puis la question a commencé à m'intriguer et j'ai acheté le nom de domaine www.bilderberg.org pour créer un site Web citoyen aussi complet que possible. »

Daniel Estulin ( 11 )

Alex Jones ( 10 )

Tony Gosling ( 08 )

Il se rend à deux rencontres de Bilderberg et parvient à décrocher quelques rares confidences de participants. « Ils disent que c'est une réunion privée entre personnes privées, mais c'est étrange car ils ont tous de lourdes responsabilités dans les affaires publiques et parlent de l'avenir du Fonds Monétaire International FMI ou de la Banque mondiale ( 09 ) en présence de leur président respectif, de la libéralisation de l'Europe en présence des commissaires européens. Il est évident que les débats permettent d'aboutir à un consensus, de créer la toile de fond des politiques et des décisions qui seront prises par la suite au FMI, au G8 ou ailleurs. »

Les deux autres hérauts de la théorie du complot mondial s'appellent Alex Jones, un animateur de radio américain, à la fois réalisateur et producteur de nombreux films conspirationnistes, dont Loose Change : Final Cut,( 10 ) et Daniel Estulin, un personnage pour le moins fantasque, « réfugié » en Espagne, se présentant comme l'ennemi public numéro un du gouvernement mondial et, accessoirement, de la CIA.

Ce dernier est surtout l'auteur d'un très gros best-seller sur le club Bilderberg édité dans quarante-deux langues. Ce livre est un ramassis, n'ayons pas peur de le dire, de bêtises et de délires paranoïaques qui traduisent une méconnaissance complète du monde politique et du fonctionnement des affaires internationales : François Mitterrand ( 12 ) aurait subi un lavage de cerveau de la part des Bilderbergers, le club ferait implanter en secret des puces électroniques sous la peau des enfants afin de contrôler la population mondiale, les milices fascistes américaines seraient notre seul espoir de salut en s'opposant au souhait des Bilderbergers de désarmer les citoyens, le réalisateur indépendant Michael Moore ( 13 ) serait un disciple des maîtres du monde, chargé de manipuler les masses, le club commanditerait régulièrement des génocides pour réduire le nombre d'habitants sur la planète, etc.

J'en passe et des meilleurs. Alex Jones et Daniel Estulin étant convaincus – ou feignant de l'être pour des raisons commerciales, c'est du moins ce que je leur souhaite – que les membres du Bilderberg seraient en réalité de dangereux communistes, déguisés en capitalistes, engagés dans un combat sans merci pour instaurer une dictature marxiste mondiale.

Les centaines de patrons des plus grands groupes financiers ou industriels du monde invités à participer aux réunions du Bilderberg doivent bien rire en lisant leurs « enquêtes ».

J'ai contacté Daniel Estulin pour préparer ce livre. Ses propos étaient si décalés avec la réalité que j'ai préféré renoncer à aller plus loin. […]

La porte s'ouvre derrière moi. Etienne Davignon est disposé à me rencontrer. […] Je lui présente l'objet de mon livre. Il sourit en m'écoutant parler des théories du complot.

Etienne Davignon

Ma première question porte sur l'organisation du club qu'il préside depuis maintenant une dizaine d'années. Il me répond d'une voix posée.

Le Bilderberg n'a pas de membres à proprement parler. Il a ce qu'on appelle un « Steering Committee - Conseil d'orientation » avec des membres permanents qui se relaient. C'est ce « comité » qui définit le programme de l'année suivante et qui choisit le nom des personnes que l'on va inviter en fonction de l'ordre du jour arrêté.

Grosso modo, les réunions du Bilderberg sont composées de trois quarts de personnes, y compris les membres du Conseil d'orientation, qui ont déjà participé à une réunion du Bilderberg et d'un quart de personnes qui ne sont jamais venues. C'est très informel, il n'y a pas de protocole. C'est très important, comme dans une classe, que les nouveaux se sentent à l'aise avec les anciens. En cela, le Bilderberg se distingue de la Commission trilatérale  ( 14 ) qui, elle, a des membres permanents.

La Commission trilatérale, créée en 1973 à l'initiative des principaux dirigeants du groupe Bilderberg pour intégrer l'Asie-Pacifique, agite également les milieux conspirationnistes qui lui attribuent un rôle important dans l'instauration d'un gouvernement mondial occulte. La Commission trilatérale regroupe entre trois cents et quatre cents personnalités parmi les plus influentes de la planète. Elle est une émanation du Bilderberg.

Olivier Boiral,
professeur à l'université Laval (Canada) ( 15 )

« La création de cette organisation opaque, où se côtoient à huis clos et à l'abri de toute compromission médiatique des dirigeants de multinationales, des banquiers, des hommes politiques, des experts de la politique internationale, ou encore des universitaires, coïncide à ce moment avec une période d'incertitude et de turbulence dans la politique mondiale.

La gouvernance de l'économie internationale semble échapper aux élites des pays riches, les forces de gauche paraissent de plus en plus actives, en particulier en Europe, et l'interconnexion croissante des enjeux économiques appelle une coopération plus étroite entre les grandes puissances.

La Trilatérale va rapidement s'imposer comme un des principaux instruments de cette concertation, soucieuse à la fois de protéger les intérêts des multinationales et d'“éclairer” par ses analyses les décisions des dirigeants politiques. Loin d'être un “vieux serpent de mer” qui referait surface au ravissement de quelques adeptes d'ésotérisme et de “théorie du complot”, la Commission trilatérale est une institution bien établie, dont la discrétion facilite la collusion entre responsables politiques et grandes entreprises. 
»

Je poursuis mon interview. […]

– Comment se déroule précisément la conférence annuelle ?

– C'est un lieu de rencontre interactif en ce sens que nous avons à peu près douze ou treize sessions au cours de notre réunion. Ce sont des sessions avec un, deux ou trois présentateurs compétents qui ont environ dix minutes pour présenter le sujet, par exemple l'évolution de la médecine et ce que ça signifie du point de vue scientifique et du point de vue de la sécurité sociale. Pour la session sur la faim, on a invité quelqu'un de la FAO. Pour la session sur l'impact des réseaux sociaux, on a invité le fondateur de Facebook. […]

La règle de Chatham House ( 16 ), la loi du silence, est-elle si nécessaire ?

– Le fait que ce soit confidentiel permet aux gens de parler sachant qu'ils ne vont pas être cités comme tels. C'est à la fois important pour monsieur Tout-le-monde mais aussi pour les officiels qui peuvent sortir du discours convenu. C'est totalement anti-langue de bois.

Entrevue Radiophonique par Bruno Fay le 11 juin 2011 Entrepremière: Durée, environ 12 minutes

Etienne Davignon lève le voile sur le groupe de Bilderberg

La liste des participants de 2011 a été dévoilée par le site suisse 20 Minuten Online
 Vous la trouverez ci-dessous en commençant par le Canada

Canada

France

  • Baverez, Nicolas. Partner, Gibson, Dunn & Crutcher LLP

  • Bazire, Nicolas. Managing Director, Groupe Arnault /LVMH

  • Castries (de), Henri. Chairman and CEO, AXA

  • Lévy, Maurice. Chairman and CEO, Publicis Groupe S.A.

  • Montbrial (de), Thierry. President, French Institute for International Relations

  • Roy, Olivier. Professor of Social and Political Theory, European University Institute

Organisations internationales

  • Almunia, Joaquín. Vice-President, European Commission

  • Daele (Van), Frans. Chief of Staff to the President of the European Council

  • Kroes, Neelie. Vice President, European Commission ; Commissioner for Digital

  • Lamy, Pascal. Director General, World Trade Organization

  • Rompuy (Van), Herman. President, European Council

  • Sheeran, Josette. Executive Director, United Nations World Food Programme

  • Solana Madariaga, Javier. President, ESADEgeo Center for Global Economy and Geopolitics

  • Trichet, Jean-Claude. President, European Central Bank

  • Zoellick, Robert B. President, The World Bank Group

Allemagne

  • Ackermann, Josef. Chairman of the Management Board and the Group Executive Committee, Deutsche Bank

  • Enders, Thomas. CEO, Airbus SAS

  • Löscher, Peter. President and CEO, Siemens AG

  • Nass, Matthias. Chief International Correspondent, Die Zeit

  • Steinbrück, Peer. Member of the Bundestag ; Former Minister of Finance

Autriche

  • Bronner, Oscar. CEO and Publisher, Standard Medien AG

  • Faymann, Werner. Federal Chancellor

  • Rothensteiner, Walter. Chairman of the Board, Raiffeisen Zentralbank Österreich AG

  • Scholten, Rudolf Member of the Board of Executive Directors, Oesterreichische Kontrollbank AG

Belgique

  • Coene, Luc. Governor, National Bank of Belgium

  • Davignon, Etienne. Minister of State

  • Leysen, Thomas. Chairman, Umicore

Chine

  • Fu, Ying. Vice Minister of Foreign Affairs

  • Huang, Yiping. Professor of Economics, China Center for Economic Research, Peking University

Danemark

  • Eldrup, Anders. CEO, DONG Energy

  • Federspiel, Ulrik. Vice President, Global Affairs, Haldor Topsøe A/S

  • Schütze, Peter. Member of the Executive Management, Nordea Bank AB

Espagne

  • Cebrián, Juan. Luis CEO, Prisa

  • Cospedal, María Dolores de. Secretary General, Partido Popular

  • León Gross, Bernardino. Secretary General of the Spanish Presidency

  • Nin Génova, Juan María. President and CEO, La Caixa

  • H.M. the Queen of Spain

Etats-Unis

  • Alexander, Keith B. Commander, USCYBERCOM ; Director, National Security Agency

  • Altman, Roger C. Chairman, Evercore Partners Inc.

  • Bezos, Jeff. Founder and CEO, Amazon.com

  • Collins, Timothy C. CEO, Ripplewood Holdings, LLC

  • Feldstein, Martin S. George F. Baker Professor of Economics, Harvard University

  • Hoffman, Reid. Co-founder and Executive Chairman, LinkedIn

  • Hughes, Chris R. Co-founder, Facebook

  • Jacobs, Kenneth M. Chairman & CEO, Lazard

  • Johnson, James A. Vice Chairman, Perseus, LLC

  • Jordan, Jr., Vernon E. Senior Managing Director, Lazard Frères & Co. LLC

  • Keane, John M. Senior Partner, SCP Partners ; General, US Army, Retired

  • Kissinger, Henry A. Chairman, Kissinger Associates, Inc

  • Kleinfeld, Klaus. Chairman and CEO, Alcoa

  • Kravis, Henry R. Co-Chairman and co-CEO, Kohlberg Kravis Roberts & Co.

  • Kravis, Marie-Josée. Senior Fellow, Hudson Institute, Inc.

  • Li, Cheng Senior. Fellow and Director of Research, John L. Thornton China

  • Mundie, Craig J. Chief Research and Strategy Officer, Microsoft Corporation

  • Orszag, Peter R. Vice Chairman, Citigroup Global Markets, Inc.

  • Perle, Richard N. Resident Fellow, American Enterprise Institute for Public Policy Research

  • Rockefeller, David. Former Chairman, Chase Manhattan Bank

  • Rose, Charlie. Executive Editor and Anchor, Charlie Rose

  • Rubin, Robert E. Co-Chairman, Council on Foreign Relations ; Former Secretary of the Treasury

  • Steinberg, James B. Deputy Secretary of State

  • Thiel, Peter A. President, Clarium Capital Management, LLC

  • Varney, Christine A. Assistant Attorney General for Antitrust

  • Vaupel, James W. Founding Director, Max Planck Institute for Demographic Research

  • Warsh, Kevin Former Governor, Federal Reserve Board

  • Wolfensohn, James D. Chairman, Wolfensohn & Company, LLC

Finlande

  • Apunen, Matti. Director, Finnish Business and Policy Forum EVA

  • Johansson, Ole. Chairman, Confederation of the Finnish Industries EK

  • Ollila, Jorma. Chairman, Royal Dutch Shell

  • Pentikäinen, Mikael. Publisher and Senior Editor-in-Chief, Helsingin Sanomat

Grande-Bretagne

  • Agius, Marcus ? Chairman, Barclays PLC

  • Flint, Douglas J. Group Chairman, HSBC Holdings

  • Kerr, John. Member, House of Lords ; Deputy Chairman, Royal Dutch Shell

  • Lambert, Richard. Independent Non-Executive Director, Ernst & Young

  • Mandelson, Peter. Member, House of Lords ; Chairman, Global Counsel

  • Micklethwait, John. Editor-in-Chief, The Economist

  • Osborne, George. Chancellor of the Exchequer

  • Stewart, Rory. Member of Parliament

  • Taylor, J. Martin. Chairman, Syngenta International AG

Grèce

  • David, George. A. Chairman, Coca-Cola H.B.C. S.A.

  • Hardouvelis, Gikas. A. Chief Economist and Head of Research, Eurobank EFG

  • Papaconstantinou, George. Minister of Finance

  • Tsoukalis, Loukas. President, ELIAMEP Grisons

Irlande

  • Gallagher, Paul. Senior Counsel ; Former Attorney General

  • McDowell, Michael. Senior Counsel, Law Library ; Former Deputy Prime Minister

  • Sutherland, Peter D. Chairman, Goldman Sachs International

Italie

  • Bernabè, Franco. CEO, Telecom lia SpA

  • Elkann, John. Chairman, Fiat S.p.A.

  • Monti, Mario. President, Univers Commerciale Luigi Bocconi

  • Scaroni, Paolo. CEO, Eni S.p.A.

  • Tremonti, Giulio. Minister of Economy and Finance

Pays-Bas

  • Bolland, Marc J. Chief Executive, Marks and Spencer Group plc

  • Chavannes, Marc E. Political Columnist, NRC Handelsblad ; Professor of Journalism

  • Halberstadt, Victor. Professor of Economics, Leiden University ; Former Honorary

  • H.M. the Queen of the Netherlands

  • Rosenthal, Uri. Minister of Foreign Affairs

  • Winter, Jaap W. Partner, De Brauw Blackstone Westbroek

Norvège

  • Myklebust, Egil. Former Chairman of the Board of Directors SAS, sk Hydro ASA

  • H.R.H. Crown Prince Haakon of Norway

  • Ottersen, Ole. Petter Rector, University of Oslo

  • Solberg, Erna. Leader of the Conservative Party

Portugal

  • Balsemão, Francisco Pinto. Chairman and CEO, IMPRESA, S.G.P.S. ; Former Prime Minister

  • Ferreira Alves, Clara/ CEO, Claref LDA ; writer

  • Nogueira Leite, António. Member of the Board, José de Mello Investimentos, SGPS, SA

Russie

  • Mordashov, Alexey A. CEO, Severstal

Suède

  • Bildt, Carl. Minister of Foreign Affairs

  • Björling, Ewa. Minister for Trade

  • Wallenberg, Jacob. Chairman, Investor AB

Suisse

  • Brabeck-Letmathe, Peter. Chairman, Nestlé S.A.

  • Groth, Hans. Senior Director, Healthcare Policy & Market Access, Oncology Business Unit, Pfizer Europe

  • Janom Steiner, Barbara. Head of the Department of Justice, Security and Health, Canton

  • Kudelski, André. Chairman and CEO, Kudelski Group SA

  • Leuthard, Doris. Federal Councillor

  • Schmid, Martin. President, Government of the Canton Grisons

  • Schmid, Eric. Executive Chairman, Google Inc.

  • Schweiger, Rolf. Member of the Swiss Council of States

  • Soiron, Rolf. Chairman of the Board, Holcim Ltd., Lonza Ltd.

  • Vasella, Daniel. L. Chairman, Novartis AG

  • Witmer, Jürg. Chairman, Givaudan SA and Clariant AG

Turquie

  • Ciliv, Süreyya. CEO, kcell Iletisim Hizmetleri A.S.

  • Gülek Domac, Tayyibe. Former Minister of State

  • Koç, Mustafa V. Chairman, Koç Holding A.S.

  • Pekin Sefika. Founding Partner, Pekin & Bayar Law Firm

Notes & Références:

01

 

Qui sont David Rockefeller, Bill Gates, ou Henry Kissinger ?

Retour au texte

02

 

Qu'est-ce que le Forum Économique Mondial de Davos? Sur ce site: ici

Retour au texte

03

 

Qui est Nicolas Beytout ?

Retour au texte

04

 

Qu'est-ce que 20 Minuten Online ?

Retour au texte

05

 

Qui est Étienne Davignon ?

Retour au texte

06

 

Qu'est-ce que la société secrète des Skull and Bones qui recrute l'élite des étudiants de l'université Yale aux États-Unis ?

Retour au texte

07

 

Qu'est-ce que le concept Le nouvel ordre mondial ?

Retour au texte

08

 

Qui est Tony Gosling ?

Retour au texte

09

 

Qu'est-ce que le Fonds Monétaire International FMI ou de la Banque mondiale ?

Retour au texte

10

 

Qui est Alex Jones ? Et qu'est-ce que ce film: Loose change ?

Retour au texte

11

 

Qui est Daniel Estulin ?

Retour au texte

12

 

Qui est François Mittérand ?

Retour au texte

13

 

Qui est Michael Moore ?

Retour au texte

14

 

Qu'est-ce que la Commission Trilatérale - et sur ce site: Ici

Retour au texte

15

 

Qui est Olivier Boiral ?

Retour au texte

16

 

Qu'est-ce que La règle de Chatham House

Retour au texte

17

 

Qui est Bruno Fay ?

Retour au texte