Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Démocratie - Fiche Régime démocratique

Système électoral québécois et canadien
Élections et financement des partis politiques

25     Retour à la liste

 

Canada: système électoral proportionnel en débat à l'automne 2016.  Voici quelques notions

Le premier ministre canadien, Justin Trudeau, s'est engagé en octobre 2015 à réformer le mode de scrutin d'ici les prochaines élections en octobre 2019.   Si plusieurs s'entendent sur l'importance de moderniser le système pour faire en sorte que les résultats soient plus représentatifs des choix des électeurs, les avis divergent sur le meilleur système à mettre en place.   Avant de regarder des systèmes compliqués, il faut comprendre le b-a-ba du système proportionnel en comparaison avec le système actuel.   Ci-dessous, Daniel Green, fait une très bonne vulgarisation.  

12       Retour à la liste

Paul CLICHE
Journaliste indépendant
et auteur

 

Tous les textes de Paul Cliche sur cette partie du site

  • Le Directeur Général des Élections du Québec est en retard de 40 ans!

  • Le temps des bouffons de la réforme électorale. Après 47 ans de tergiversations, le Parti Québécois poursuit sa réflexion

  • Le mode électoral proportionnel: une vraie bonne idée

  • Mode de scrutin québécois, encore déficient en 2014

  • Des élections en mode proportionnel : la clé pour unir les souverainistes

  • La décentralisation, non la carte électorale, peut renforcir les régions

  • La nouvelle carte électorale du Québec est imposé par le Parti Libéral du Québec. Un recul démocratique de 40 ans

  • Libéraux et péquistes avantagent les régions

27     Retour à la liste

107 ingénieurs "Bougons" du système électoral québécois chez SNC/Lavalin

Cent sept ingénieurs de la firme SNC-Lavalin ont accepté de payer des amendes de plus de 1 000 $ à leur ordre professionnel pour avoir servi de prête-noms dans le cadre de dons politiques pendant plus d’une décennie.

24

Luc VILLENEUVE
Ex-président de la firme de comptables Deloitte

 

Luc Villeneuve ex-président d'une firme de comptables fait du financement illégal durant la Commission Charbonneau

L’ex-patron d’une des plus grosses firmes de comptables au pays vient de se faire pincer dans une affaire de sollicitation électorale illégale au profit du Parti libéral du Québec (PLQ).  Encore un épris du "je me moi" au-dessus des lois.  Je suis un intouchable du groupe du 1% qui mène le monde, moi; le menu fretin qui défile devant la Commission Charbonneau pour financement illégal de partis politiques ne me concerne pas, moi;  dans mon cas, c'est mon droit, puisque je suis un Libéral, je finance mon parti politique et c'est légitime et de toute façon je connais du monde bien placé, moi!  Les lois, la morale, l'éthique c'est pour les pleuviottes.  Les affaires sont les affaires et après moi le déluge.  Est-ce ainsi que cet homme réfléchi?

  23        Retour à la liste

Les élections et notre mouton intérieur

Les recherches sur le cerveau ont permis de découvrir une zone cérébrale incitant l’être humain au conformisme.  Voilà qui éclaire d’un jour nouveau le débat sur l’influence des populations et des sondages.

 22        Retour à la liste

 
 
 
 
 
 
 
 

Des citoyens et citoyennes en appel pour obtenir une injonction pour protéger le droit de vote des Canadiens et Canadiennes

Le 24 juillet 2015: le Conseil des Canadiens, la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants et trois électeurs demandent l'autorisation d'en appeler de la décision rendue la semaine dernière dans laquelle la Cour supérieure de l'Ontario refuse d'accorder une injonction contre les restrictions excessives en matière d'identification des électeurs contenues dans la Loi sur l'intégrité des élections. Une injonction interlocutoire aurait permis à Élections Canada d'autoriser l'utilisation de la carte d'information de l'électeur comme preuve de résidence pour les électeurs inscrits.

21           Retour à la liste

Richard EBSTEIN
Psychologue

Un des éléments qui a motivé votre choix aux élections municipales

Le résultat des élections municipales 2013 au Québec est-il inscrit dans notre ADN? Professeur au département de psychologie de l'université nationale de Singapour, Richard Ebstein étudie le lien entre certains gènes, la propension à prendre des risques et les idées politiques.

 

20Retour à la liste

Serions-nous sur le point d'abolir les partis politiques ?

Une question lancinante s'impose et refait surface dans le débat politique: doit-on abolir les partis politiques s'ils sont responsable de l'état de la démarche démocratique? Si oui, qui tueras sont propre parti politique pour atteindre cette vision de la démocratie? Si la structure d'un parti politique n'est pas responsable de la situation, alors comment réformer le comportement des personnes qui se lancent en politique ? Est-ce possible?

19Retour à la liste

Fabrice DE PIERREBOURG
Journaliste d'enquête

Financement illégal des partis politiques municipaux. La route de l'argent blanchi

Le financement occulte des partis politiques provinciaux et municipaux par le milieu de la construction est l'un des enjeux majeurs de la commission Charbonneau. Le journaliste d'enquête Fabrice De Pierrebourg a recueilli le témoignage d'un ex-employé d'une importante firme de construction qui raconte comment son employeur l'a utilisé comme prête-nom au profit d'Union Montréal et de Vision Montréal. Pour la «démocratie», lui disait-on!

15   Retour à la liste

Lettre par un COLLECTIF

Poser le geste de voter doit avoir une portée et du poids

Un collectif de personnalités publiques demande au Premier ministre Jean Charest et à son gouvernement de confier à un comité spécial constitué d’un élu de chaque parti, de membres experts de la société civile et de membres de la société civile pigés au hasard, la rédaction d’un projet de loi de réforme du mode de scrutin le plus tôt possible, en s’inspirant des recommandations des rapports précédemment mentionnés. 

17                 Retour à la liste

Yves MICHAUD
Homme politique, journaliste

Une nouvelle espèce de parasites : Les cumulards de l'État

Devant les membres de l'Association québécoise des retraités des secteurs public et parapublic (AQPR), Yves Michaud, notre robin des banques, a livré une allocution au contenu assez bouleversant dénonçant, cette fois, la gloutonnerie des parlementaires. Les hommes et les femmes d'hier étaient honorés de servir l'ÉTAT. Aujourd'hui, ils s'attendent à ce que l'ÉTAT soit à leur service. Une nouvelle espèce de parasites.

13 Retour à la liste

Au "pays des rats" ou les chats gouvernent

Une vidéo présentant un pays où les esclaves élisent leurs maîtres et se refusent le pouvoir gouvernemental

 

11  Retour à la liste

Bernard DRAINVILLE
Député provincial de la circonscription de Marie-Victorin. Région de la Montérégie

Pour changer le Québec: lettre au député Bernard Drainville

Par Pierre RACINE simple citoyen de la région de Québec/Capitale-Nationale, ancien participant aux États généraux sur la réforme des institutions démocratique et auteur du mémoire Pour un mode de scrutin plus démocratique

 
 

08  Retour à la liste

Gil COURTEMANCHE
Écrivain, chroniqueur

Tous les textes de Gil Courtemanche sur cette partie du site

  • La carte électorale partisane

  • Le Grand Cirque ordinaire

 

10  Retour à la liste

Patrick GAUTHIER
Chroniqueur Rue Frontenac

 

Élection fédérale du 2 mai 2011: les vraies affaires

Quel est le coût de la démocratie, et quand ce coût devient-il trop élevé ? Quel effort une élection exige-t-elle des électeurs, et à partir de quel seuil cet effort devient-il insupportable ? Quel est l’impact véritable d’un seul vote – mon vote ! – sur la grande marche du pays ? Et les réponses à ces questions peuvent-elles constituer un prétexte pour rester chez soi lundi ?

 0303     Retour à la liste

 Louis BERNARD

Pourquoi pas une carte électorale permanente?

À l’heure actuelle, la carte électorale québécoise ne satisfait plus les critères minimaux d’une saine démocratie : plus de 20 % des circonscriptions électorales dépassent l’écart permis de 25 % et le vote dans la circonscription la moins peuplée vaut plus de deux fois celui dans la circonscription la plus populeuse. À tel point qu’une élection générale tenue en vertu de la carte actuelle courrait le risque d’être invalidée par les tribunaux.

 0202    Retour à la liste

Michel DAVID
Journaliste-Chroniqueur

Un chantage éhonté

Une nouvelle carte électorale pour le Québec. Est-ce possible ? Pour les stratèges de tous les partis, les intentions de vote des francophones, qui déterminent l’issue de toutes les élections, constituent la donnée fondamentale dans les sondages. Si les régions sont si courtisées, c’est avant tout parce qu’elles sont peuplées essentiellement de francophones.

07  Retour à la liste

Julien GAGNON
Ex-président de la Commission jeunesse du Parti Libéral du Québec

Tous les textes parlant de Julien Gagnon dans cette partie du site

  • Les jeunes libéraux veulent civiliser le comportement des élus

  • Les jeunes libéraux veulent se hisser des «bas-fonds de la partisanerie crasse»

 
 

02Retour à la liste

 

Marcel BLANCHET

Déficit démocratique de la classe politique du Québec ou quand les élus.es se servent des revendication régionales pour garder le pouvoir

19 mars 2010 - L'ex-Directeur général des élections (DGE), Marcel Blanchet, déplore le manque de respect affiché par le premier ministre Jean Charest envers l'institution qu'il dirige. Paul Cliche et Louis Bernard présentent des solutions. Michel David fait le tour de la question de la politicaillerie

01   Retour à la liste

Financement des partis politiques — Les citoyens veulent plafonner les dons à 50 $

1er février 2010 - Au moment où le financement des partis politiques est plus que jamais scruté à la loupe, un groupe de citoyens juge qu’il faut interdire les dons en argent de plus de 50 $, abolir les dons anonymes et augmenter les peines en cas de contributions illégales. Dans un rapport rendu public, un « jury » de douze membres du public mandaté par le directeur général des élections du Québec estime que les règles actuelles en matière de financement des partis politiques sont adéquates, mais doivent être resserrées

06    Retour à la liste

Jacques-P DUPUIS
Ex-député provincial de la circonscription de Saint-Laurent - Région de l'Île-de-Montréal

L'allocation versée aux ministres démissionnaires contestée

13 août 2010 - Les généreuses allocations de transition versées aux ministres et députés commencent à créer un malaise dans la classe politique. C'est ce qu'a fait en début de semaine l'ex-ministre Jacques Dupuis, qui a tiré sa révérence avec en poche la somme de 150 000 $, à titre d'allocation de transition

 

05  Retour à la liste

Amir KHADIR
Député provincial de la circonscription de Mercier - Région de l'Île-de-Montréal

Tous les textes traitant d'Amir Khadir sur cette partie du site

  • Corruption des moeurs électorales du Québec. Avec de simples bénévoles Amir KHADIR a fait la leçon au Directeur général des élections du Québec. Quant à la firme d'ingénierie Axor: il y a de quoi nourrir la crise de cofinance des citoyens.nes

  • Cas de prête-noms pour le financement du Parti libéral du Québec

04  Retour à la liste

Marc GASCON
Maire de Saint-Jérôme
Région des Laurentides

Maire de Saint-Jérôme. La "business" des élections

29 juin 2010 - Un proche collaborateur du maire, qui a accepté de parler à Radio-Canada sous le couvert de l'anonymat, attribue ces victoires à répétition à un système d'élections clé en main. Les joueurs incluent des organisateurs d'élections patentés, des bureaux d'ingénieurs et d'avocats.

 

03  Retour à la liste

 

Stephen HARPER
Premier ministre du canada

Harper veut abolir la subvention aux partis politiques

11 juin 2010 - Le gouvernement de Stephen Harper avait tenté, en novembre 2008, d'abolir la subvention aux partis politiques. Cette proposition avait provoqué une crise qui a failli coûter le pouvoir aux conservateurs deux mois après les élections générales

003  Retour à la liste

Jean-Herman GUAY
L'auteur est professeur de sciences politiques à l'École de politique appliquée de l'Université de Sherbrooke

Quel argent sale?

19 mai 2010 - Plusieurs croient qu'il faut revoir la Loi sur le financement des partis politiques parce qu'elle ne serait plus appliquée, ni applicable. Les entreprises financeraient les partis par la bande, surtout le parti gouvernemental. Les coffres des partis politiques regorgeraient d'argent sale. Et, selon un sondage récent, tous les partis seraient mis dans le même sac par une opinion publique en colère. Il faut éviter de jeter le bébé avec l'eau du bain d'autant plus que des modifications proposées par le DGE, le jury citoyen et les parlementaires convergent vers le maintien de la loi de René Lévesque tout en envisageant un resserrement des procédures. En cette matière aussi, la colère est bien mauvaise conseillère

02    Retour à la liste

Marc BELLEMARE
Avocat
ex-Ministre de la justice du Québec

Financement du PLQ - Le DGE assigne l'ex-ministre Bellemare à témoigner. Ce dernier tire à boulet rouges sur le DGE

19 mars 2010 - Le Directeur général des élections (DGE) veut forcer l'ancien ministre de la Justice Marc Bellemare à révéler ce qu'il a prétendu savoir sur les pratiques de financement du Parti libéral du Québec. De plus, le DGE fera des vérifications au sujet d'allégations faites par Amir Khadir hier en Chambre sur les liens entre les firmes de génie-conseil et le PLQ

 

0101   Retour à la liste

John H GOMERY
Juge à la retraite - Québec - Canada

Un jury citoyen pour contrer la corruption

Alors que la corruption politique fait plus que jamais les manchettes au Québec, le Directeur Général des Élections (DGE) annonce la création d'un jury citoyen sur le financement des partis politiques québécois. L’organisation en a été confiée à l’Institut du Nouveau Monde, dirigé par Michel Venne