Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Démocratie - Débat Politique

Débat et analyse
de la politique québécoise
(en photo: le parlement du Québec)

31

Tous les textes de Jean-Martin Aussant sur cette partie du site

  • Jean-Martin Aussant: mise au point, le 8 mai 2016

  • Merci Monsieur Parizeau !

  • Si j’étais militant péquiste

30

Pas de reconnaissance de l'expertise citoyenne dans le débat sur les hydrocarbures. Pas d'oreilles pour la parole citoyenne !

Robert Duchesne analyse le débat en cours sur l'exploration, la production et le transport du pétrole au Québec.   Il nous fait découvrir le mépris de Mme Françoise Bertrand, porte-parole de la Fédération des chambres de commerce du Québec, envers les citoyens.nes qui seraient selon elle des ignorants manipulables à...souhait par des groupuscules.   Avec éloquence, l'auteur fait la démonstration des idées pertinentes et réalisables mises de l'avant par les citoyens, mais peu écoutées par les décideurs.

29

André BOUTHILLIER
Conseiller en gestion participative

Tous les textes d'André Bouthillier sur cette partie du site

  • La peur des radios poubelles de la ville de Québec. Pierre-Karl Péladeau s'écrase...

  • Un sèche l'oeil, pour orphelin politique nationaliste

 
28

Michel ROUILLARD
Lobbyiste pour l'industrie du tabac et la Coalition nationale contre le tabac de contrebande.

 

Michel Rouillard, lobbyiste de la Coalition contre la contrebande de tabac démasqué en Commission parlementaire

Le 21 août 2015, lors d'audiences publiques en commission parlementaire québécoise, la ministre et les députés recevaient la Coalition nationale contre le tabac de contrebande. ( 01 )  Tout allait bien pour le porte-parole de la Coalition, la ministre qui l'avait invité était tout oreilles à ses propos.  Sauf qu'en commission parlementaire les partis d'opposition ont du temps réservé pour questionner les invités et c'est là que le député de la circonscription de Rosemont à démasqué Michel Rouillard le porte-parole de Coalition comme étant un sous-traitant d'une firme de relations publiques qui elle est financée par l'industrie du tabac. Un moment de pure jouissance

27

Martin COITEUX
Président du Conseil du Trésor

Le sinistre ministre Coiteux insulte l'intelligence collective du Québec

Pour réaliser ses objectifs de transférer l'ensemble des activités de l'État vers les compagnies privées, Martin Coiteux n'hésite pas à utiliser une langue de bois concoctée par ses agents de propagande. Devant ce mépris à l'intelligence de la population Steve-E. Fortin, blogueur, journaliste pigiste et enseignant lui répond avec fougue, documentation à l'appui et beaucoup de pertinence.

26
 

Francine PELLETIER
journaliste

Pas tannés de mourir?

Alors que nos dirigeants accusent, eux, un certain embonpoint, les perspectives d’avenir, elles, n’auront jamais été aussi maigres. Il faut éviter les allusions personnelles, je sais, mais le contraste est quand même saisissant : nos leaders engraissent et nous, légendaire classe moyenne, on s’étiole.  Francine Pelletier s'explique.

25

Jacques PARIZEAU
ex-premier ministre du Québec

Refondation du Parti Québécois? Allocution de Jacques Parizeau

Voici le texte et la vidéo de l'ex-premier ministre et chef du Parti québécois Jacques Parizeau, d'une durée de près de 32 minutes dans laquelle il invite les indépendantistes à la clarté du propos et à des gestes qui sous-tendent l'accès à l'indépendance. Il invite les membres du Parti Québécois à refonder le parti en s'appuyant sur sa base et de réinstaurer le respect des membres du parti. Il a été chaudement accueilli par l'auditoire réuni au Théâtre l'Olympia à Montréal, le 21 septembre 2014, dans le cadre de l'événement «destiNation»

24

Les "Trois comparses"

 
 

Bolduc, Barrette et Couillard: trois médecins pour soigner les conflits d'intérêts qui donnent le mal de coeur

Il y en a qui les ont crus. Ils avaient promis un gouvernement propre qui ferait table rase du lourd passé hérité de Jean Charest et qui agirait en toute transparence. À peine trois mois après avoir formé un gouvernement majoritaire à Québec, les libéraux ne cessent de nous surprendre par la vitesse avec laquelle ils réussissent à nous dégoûter de nouveau de la politique.

23

Sébastien ROBERT

La retraite des fonctionnaires et l'hypocrisie de nos élus.es

Le gouvernement du Parti Libéral du Québec a déposé le projet de loi 3 sur les régimes de retraite des employés.es municipaux. Ces régimes de retraite qui couvrent 172 000 Québécois, dont 50 000 retraités, font actuellement face à des déficits actuariels de 3,9 milliards de dollars. Le projet de loi vise à corriger cette situation, soit disant parce que les contribuables n'ont pas les moyens de payer de tels régimes.

22

Christine ST-PIERRE
Ministre Parti Libéral du Québec

 
 
 
 

Christine Saint-Pierre: une ministre nommée à la diplomatie internationale du Québec qui envoie chier le monde

JosPublic allait commenter la nomination de Mme Christine St-Pierre au poste de ministre des Relations internationales et de la Francophonie, par le bon Dr Philippe Couillard. J'y voyais là une incongruité difficile à avaler. Comment pouvait-on la nommer en charge des diplomates québécois lorsqu'elle se comporte en impulsive grossière chatte de ruelle au parlement. Comme je suis moi-même assez sec dans mes réactions, je cède la parole à Monsieur Richard Le Hir, un diplomate ex-député pour le Parti Québécois, qui écrivait cette semaine «La diplomate au cabinet».

21

Le 17 avril un anniversaire qui mérite de mettre le drapeau en berne

Le gouvernement du Québec, chaque 17 avril, devrait mettre en berne le fleurdelisé qui flotte au-dessus de l'Assemblée nationale, pour marquer l'anniversaire du rapatriement unilatéral de la Constitution canadienne, croit Pierre-Karl Péladeau, nouveau député péquiste de Saint-Jérôme.

20

François LEGAULT & Pierre-Karl PÉLADEAU

 
 
 

Qui l'emportera Legault le multimillionnaire ou Péladeau le milliardaire

Avril 2014 - Les péquistes préparent leur réalignement politique et c’est le tandem Gérard Bouchard (le frère de Lucien) et Louise Beaudoin (la porteuse de message parisienne-ex-diplomate), qui se sont lancés dans la mêlée afin d’orienter le post mortem de la «souveraineté-association».
Bernard Landry – la belle-mère vernaculaire – prépare le terrain pour son patron, le milliardaire Pierre-Karl Péladeau (PKP). Dans ce dossier, quatre textes d'observateurs éclairés et engagés pour la suite des choses nationaliste-gauche-droite. Pierre Dubuc, Paul Cliche, Pierre Bibeau et le Prof Solitaire

18

Tchou tchou

À la veille de l'élection provinciale québécoise du 7 avril 2014, Pierre Foglia, célèbre chroniqueur, nous demande où s'en va notre train? Il a sa propre réponse.

17

Le vote stratégique

À la veille de l'élection provinciale québécoise du 7 avril 2014, la question du vote stratégique se pose comme à chaque élection. Est-ce que cela existe vraiment, vaut-il la peine, a-t-il un impact et lequel? Jean-François Daoust et Paul Cliche, deux personnes férues de science politique font le point sur la question.

16

Élection au Québec en 2014: la moralité et l'éthique de nouvelles vertus électorale?

L'éthique est devenu un enjeu central de la campagne électorale en cours. Pour comprendre ce qui se passe, il peut être instructif de retourner en arrière. Aux élections de 1935 et 1936 par exemple avec lesquelles un certain parallèle peut-être établi.

15

Livre blanc sur l'avenir du Québec. Ballon politique ou démarche authentique ? Par Paul Cliche

La première ministre du Québec, Pauline Marois remet timidement en marche le train de la souveraineté : elle s’engage à déposer un Livre blanc sur l’avenir du Québec si elle est réélue, à défaut de promettre un référendum. Serait-ce un ballon pré-électoral ou le début d'une démarche vers l'indépendance ou souveraineté politique et souveraineté populaire se conjugueraient ?

14

Fatima HOUDA-PÉPIN

Députée provinciale de la circonscription de La Pinière

La députée de la circonscription de La Pinière défend sa réputation

La députée de la circonscription provinciale de La Pinière, région de la Montérégie, brise le silence pour répliquer aux députés.es du Parti Libéral du Québec qui ont tenté de ternir sa réputation. Ceux et celles qui se sont confiés à Denis Lessard, un journaliste spécialiste des coups fourrés ont démontré qu'ils souhaitaient punir Mme Houda-Pepin d'avoir parlé à voix haute

13

Philippe COUILLARD

Chef du Parti Libéral du Québec

Couillard expulse du caucus du Parti Libéral du Québec une musulmane qui est contre le port du Tchador

Le titre du texte est l'expression de l'effet pervers du geste posé par le chef du Parti Libéral du Québec. Exiger le silence de la députée musulmane Fatima Houda-Pepin comme condition de retour au caucus équivaut à une expulsion. Depuis 2006 les membres du Parti Libéral du Québec connaissent bien le "J'accuse" de la députée. Tous s'en sont accommodés jusqu'au moment où le vrai débat de société arrive et qu'au lieu de s'engager honnêtement, Philippe Couillard chef de la première opposition à l'Assemblée nationale se prive de l'expertise de la seule musulmane élue au parlement québécois. 

12

Élection au Québec en décembre 2013 ?

En déclenchant à la fin de l'automne 2013, des élections précipitées, Pauline Marois violera l’esprit de la loi votée à l'unanimité par l'Assemblée nationale du Québec. Cette loi prévoit des élections à date fixe, mais prévoit aussi des situations exceptionnelles où la loi ne s'applique pas.

10

Jean-François LISÉE
Ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur et Ministre responsable de la région de Montréal

Bilan du Parti Québécois: Jean-François Lisée, ministre du gouvernement Marois répond à Jules Falardeau, cinéaste

Il semble bien à JosPublic qu'après 7 mois de pouvoir l'aile parlementaire du Parti Québécois peine à expliquer ce qu'elle fait. Les médias nous rapportent en détails ce que les élus.es au pouvoir ne font pas ou font mal ou pas à leur goût. Mais par rapport au programme électoral du Parti Québécois où en sont-ils vraiment ? Voici donc une chronique publiée par Jean-François Lisée, question de permettre aux élus.es de présenter leur propre bilan...à nous de titrer nos conclusions à partir de leur programme électoral et celui des autres partis tels que présentés à l'électorat en août et septembre 2012.

09

Daniel BRETON
député de Sainte-Marie-Saint-Jacques

Le scandale de "10 ans de gaspillage énergétique"

Le député provincial de la circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Daniel Breton, exprime son point de vue sur la stratégie énergétique de l'ancien gouvernement du parti libéral du Québec, lors d'un débat à l'Assemblée nationale du Québec qui traitait du rapport d'une commission parlementaire sur la fermeture ou le déclassement de la centrale nucléaire Gentilly-2 et Gentilly-1.

11

Agnès MALTAIS
Ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale du Québec

La langue de bois d'Agnès Maltais pour attaquer les BS

«Enfin, le projet de loi vise à bonifier les prestations spéciales versées pour subvenir au coût d’accessoires reliés au système d’élimination pour les prestataires d’aide financière qui ont une problématique de santé significative à ce niveau Vous y comprenez quelque chose, vous?

 
 
08

Il faudrait abolir le BS pour faire taire les braillards

Analyses par les chroniqueurs Normand Baillargeon et David Desjardins à propos des coupures à l'Aide sociale décidé par la ministre Agnès Maltais du Parti Québécois

06

Marois au Congo et les députés.es cumulards bien au chaud

Des beaux gestes! Certes, il y en a. Beaucoup méritent cependant d'être appréciés dans leur contexte. Lors du 14e Sommet de la francophonie tenu en République démocratique du Congo (RDC), la Première ministre du Québec a eu raison de profiter de l'occasion pour souligner et encourager le travail de certains congolais et congolaises qui souhaitent vivre dignement leurs rêves démocratiques dans un système attentif à leurs besoins.

07

Collusion du PQ pour empêcher de possibles révélations troublantes sur leurs pratiques?

Collusion entre le Parti Québécois, l'Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec et l'Association de la construction du Québec dans une tentative d'empêcher des citoyens et citoyennes de  déposer devant la Commission des témoignages colligés, en plus de nouvelles tentatives pour dénigrer Jacques Duchesneau.
Le Parti Québécois se tire dans pied

05

James John Charest: Bye bye mon cow-boy conservateur

Fin d'un règne de 2003 à 2012. L'homme a détruit le Parti Libéral du Québec et en a fait un parti Progressif - Conservateur comme à l'époque de Jos Clark au Canada

 

Textes d'analyses & opinions publiés durant la campagne électorale "Québec 2012"

Par Normand Baillargeon - philosophe, Pierre Bourgault - homme politique, Pierre Dubuc - rédacteur en chef de l'Aut'Journal, Maxime Duchesne - universitaire, Jacques Dufresne - philosophe, JosPublic - webmestre, Robert Laplante - sociologue, Rita Dionne Marselais - femme politique, Denis McCready - cinéaste, Yves Michaud - homme politique

04

C'est l'heure du bilan politique

Depuis le 29 janvier 1996, l'absence de moralité quant au bien commun et l'indifférenciation entre les objectifs de l'État et de l'Entreprise privée ont créé une gouvernance dictatoriale qui, avec ses moyens répressifs surtout en 2012, fait craindre l'implantation d'un État policier au Québec. JosPublic vous présente des analyses, loin d'être exhaustives, des partis politiques au Québec pour mieux saisir les enjeux de notre avenir collectif.

03

Sujets ayant fait scandale suite aux décisions du Parti Libéral du Québec depuis 2003

L'indignation en chiffres et en aberrations. Plus de 90 aberrations, scandales, tromperies et mensonges

 
 
 
01

Inspection des minounes... Le Québec s'enfonce dans la corruption, la collusion et la dictature économique....

Le Parti Libéral du Québec, avec à sa tête le Conservateur Jean Charest, a été élu une première fois en mars 2003. Depuis tous les gestes posés vont dans le sens de l'affaiblissement de l'État par le dé-financement des ses revenus et la commercialisation des services. Ce programme politique était connu lors de l'élection. Ce qui l'était moins ou pas à ce moment-là, c'est la façon de le réaliser en collusion avec le monde des affaires. L'absence de moralité quant au bien commun et l'indifférenciation entre les objectifs de l'État et de l'Entreprise privée ont créé une gouvernance dictatoriale qui, avec ses moyens répressifs mis en place de 2003 à 2012, fait craindre l'implantation d'un État policier.