Moteur de recherche en page d'accueil de MétéoPolitique

James John Charest: Bye bye mon cow-boy conservateur

 
 

 

John James Charest accompagné de son soutien moral et la preuve qu'il est aimable. Fin d'un règne de 2003 à 2012. L'homme a détruit le Parti Libéral du Québec et en a fait un parti Progressif-Conservateur comme à l'époque de Jos Clark au Canada