Finances publiques

 

La dette du Québec a doublé sous la gouverne Charest

 

La dette était de 111,5 Milliards $ en 2004. Elle est maintenant rendue à 245 milliards $. Elle augmente de 11,3 Milliards $ par année. Et pourtant, le gouvernement Charest coupe et hausse partout. Car les seuls intérêts à payer sur la dette nous étouffent toujours un peu plus. Le service de la dette atteignait 7,8 Milliards $ dans le budget de l’an dernier. Il est devenu le troisième poste budgétaire en importance.

Pour l'État comme pour tout citoyen et citoyenne, une personne riche est une personne sans dette. Cependant un taux d'endettement raisonnable et l'argent investi dans des immobilisations ou des organismes rapportant des revenus, est considéré comme un bon placement.

Dans le présent cas, ce qui est reproché au Parti Libéral du Québec est d'avoir fait la promesse de baisser la dette sous de fausses prétentions et sans plan d'action raisonné et raisonnable.

Ci-dessous: textes en lien direct avec le sujet

  Vers la Fiche: les finances publiques

Éclatement du mythe entretenu par le Réseau Liberté: le Québec n'est pas une province de quêteux

  Retour au Bilan du PLQ

Notes & Références encyclopédiques:

Dette du Québec: le chiffre qui tue, Blogue de Martin Coiteux, 8 mars 2012

La vérité sur la dette québécoise, Blogue de Réjean Parent, 14 mars 2012

La légende de la grosse dette du Québec, Journal de Montréal 26 avril 2012, Léo-Paul Lauzon, professeur de science comptable