La firme d'ingénierie Axor gagna la loto: 5 millions$ ... en compensation!

Source: Société Radio-Canada, Canoë, Télévision canal Argent, l'agence de Presse canadienne
Mis en ligne le 4 décembre 2009


 

Photo du Palais des congrès de Montréal

Axor, contrats, extras, soumission, SIQ, contrat gré à gré, génie conseil, Axor, extras,  

Québec a dû payer environ cinq millions de dollars en dédommagement à la firme Axor pour un appel d'offres qui a dérapé lors de l'agrandissement du Palais des congrès de Montréal.

Il s'agissait d'un projet de 200 millions promis par le gouvernement péquiste de Lucien Bouchard. En 1999, Axor avait été choisie lors du premier appel d'offres pour ce contrat de 200 M$. Axor avait été préférée aux firmes Pomerleau et Gespro.

La soumission de Gespro avait été jugée totalement inacceptable. Pourtant, la Société immobilière du Québec (SIQ) ira à l'encontre de cette recommandation pour négocier de gré à gré avec Gespro.

L'ex-président de l'Ordre des ingénieurs, Roger Nicolet, a dit trouver cette pratique «étonnante» et affirme qu'on ne peut négocier de gré à gré en plein processus d'appel d'offres. Il a soutenu à Radio-Canada qu'il semblait y avoir eu «une forme de préjugé de la part du donneur d'ouvrage».

À l'époque, l'ex-président-directeur général du Palais des congrès, François Lebrun, s'est opposé à la démarche de la SIQ, gestionnaire du projet, parce qu'il craignait les poursuites.

Dans un avis juridique il est écrit qu'une action pourrait reprocher à la SIQ d'avoir négocié avec l'entrepreneur malgré l'irrecevabilité de sa soumission.

La direction du Palais des congrès va donc forcer un deuxième appel d'offres au grand dam du cabinet de Lucien Bouchard. C'est finalement Gespro, disqualifié au premier tour, qui obtiendra le contrat.

Axor a tout de même réclamé 16 millions à la SIQ, parce qu'elle affirme que le processus a été contaminé dès le départ. La SIQ a dû verser environ 5 millions en dédommagement à Axor. L'ex-PDG du Palais des congrès, François Lebrun, avait prévenu le gouvernement Bouchard du dérapage du processus d'appel d'offres. Il a été forcé de déménager à Boston en tant que délégué général.

Axor, contrats, extras, soumission, SIQ, contrat gré à gré, génie conseil, Axor, extras,