Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Fiche: Corruption & éthique  - Politiciens.nes - Coupables

Petite sentence pour gros bonnet: et la justice dans tout ça?

Texte par Claude AUBIN
Policier à la retraite, chroniqueur et auteur
( 01 )

 

L'ex-ministre Tony Tomassi vient de recevoir sa sentence : retourner à l'État les dollars fraudés et 240 heures de travaux communautaires.

Selon les avocats de la couronne et de la défense, il s'agit d'une peine exemplaire.

À ce compte, j'aurais tellement peur d'être fraudeur! 240 heures à faire semblant de faire quelque chose d'utile, une farce digne d'une pièce de Molière. Ceci n'est qu'un petit exemple des sentences exemplaires données aux amis des amis.

N'ayez crainte, quelques petits seront frappés plus durement. Comme le dit si bien un dicton chinois: «Il faut frapper le renard pour faire peur au loup.» Mais ici, les loups se tordent de rire, personne ne viendra les frapper avec vigueur.

Tony Tomassi ( 02 )

La façon de procéder pour ne pas nuire à l'image est maintenant de demander la mise à la retraite. Donc pas de procès juteux, pas de scandales, pas de salissage. Il faut vraiment être mal pris pour se rendre jusqu'au palais de justice.

J'ai pour ma part côtoyé le système de justice pendant plus de trente années, pendant lesquelles je fus à même de constater l'énorme différence entre être un criminel riche et un bandit sans le sou.

Quand, dans une cause, un procureur te console en disant : «ne t'en fais pas, son avocat lui a coûté une fortune, c'est comme s'il avait payé une amende».

Quand, dans une autre cause, un avocat dit à son client que de voler une scie c'est un vol, alors que sur le même chantier, des camions sortent avec des chargements complets. Comment ne pas devenir cynique?

Allez faire un tour dans nos prisons, allez rencontrer tous ces présidents de compagnie qui nous fraudent avec tant de zèle. Oups... Ils n'y sont pas! Ils sont remplacés par de petits criminels minables, pauvres et sans éducation. Tant pis, ils n'avaient qu'à avoir des amis parmi la crème.

Tels des papillons éblouis par la lumière, nous regardons parader devant une commission sans dents, avec de vaines espérances de justice, des menteurs et des magouilleurs, gredins de la pire espèce. Nos élites et leurs amis nous tirent la langue sans vergogne. Il parait normal d'être magouilleur ou de fermer les yeux sur les magouilles, quand nous devons récompenser les amis et les complices du système. Les cochons payeurs n'ont qu'à se taire, l'élite a des droits et du pouvoir.

Je ne sais pas pour vous, mais je suis pris d'une nausée incontrôlable. Où sont passés les gens d'honneur, les gens de parole et de droiture?

La justice n'a pas de prix. Mais comme le chantait Jacques Brel : «L'argent n'a pas d'odeur, mais pas d'odeur me monte au nez

 

Source: Le Huffington Post du Québec pour AOL

Choix de photos, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publication : 14 juin 2014

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

  Personnes condamnées pour abus de bien public
Depuis l'Opération Marteau

  Politiciens et politiciennes
Ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

Employés.es de l'État
Ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

Tony Tomassi : bio-politico-judiciaire

Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Corruption - Politiciens.nes - Coupables- Haut de page

Photo de fond d'écran: Assemblée nationale du Québec - Salon bleu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notes & Références encyclopédiques:

01

 

Claude Aubin auteur -Site personnel. À propos de Claude Aubin - policier à la retraite - Sur Radio-Canada.

 

Retour au texte

02

 

Tony Tomassi déclaré coupable: Sentence - retourner à l'État les 6 995,31 $ fraudés. Il devra également verser un remboursement de 2 550 $ au ministère des Finances et faire un don au Centre d'aide aux victimes d'actes criminels, à la fondation de l'hôpital Sacré-Coeur de Montréal - pour le pavillon Albert-Prévost qui offre des soins en santé mentale et à la Fondation Suicide-Action de Montréal. Le remboursement et les dons totalisent 11 750 $. Il doit aussi faire 240 heures de travaux communautaires. Il faut retenir pour fin de mieux comprendre la justice de classe au Québec, qu'il a reçu à sa démission du poste de député, une indemnité de 122 000 $.

La procureure de la Couronne Nathalie Chouinard a également fait valoir que la proposition respecte la jurisprudence. Imposer à un ancien ministre le maximum d'heures de travaux communautaires prévu à la loi a une « valeur symbolique » importante, a-t-elle dit. «Les objectifs de dissuasion et d'exemplarité sont rencontrés » avec cette peine. « Le seul fait d'avoir un casier judiciaire, ça ruine la vie en partant », a-t-elle ajouté au cours d'un bref point de presse.

En plaidant coupable, M. Tomassi a évité un procès et les québécois ne sauront jamais l'étendu de sa corruption et qui étaient ses complices.

À propos de Tony Tomassi ex-député du Parti Libéral du Québec - Sur MétéoPolitique

 

Retour au texte

Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Corruption - Politiciens.nes - Coupables - Haut de page