Moteur de recherche en page d'accueil de MétéoPolitique

Marguerite Blais Financement illégal du Parti Libéral du Québec, Marguerite Blais ex-ministre députée de Saint-Henri Saint-Jacques au Québec. Marguerite Blais Financement illégal du Parti Libéral du Québec. Collusion avec la firme d'ingénieur conseil Dessau

Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Fiche: Corruption & éthique - Politiciens.nes

Marguerite Blais, financement illégal du Parti Libéral du Québec

L’ex-ministre du Parti Libéral du Québec et députée provinciale de la circonscription Saint-Henri/Saint-Jacques de la région de l'Île-de-Montréal est citée dans des documents judiciaires. Elle avoue avoir accepté d'être financée illégalement par la firme de génie-conseil Dessau, une des entreprises dans la nébuleuse corporative de Tony Accurso.

Marguerite Blais Financement illégal du Parti Libéral du Québec, Marguerite Blais ex-ministre députée de Saint-Henri Saint-Jacques au Québec. Marguerite Blais Financement illégal du Parti Libéral du Québec. Collusion avec la firme d'ingénieur conseil Dessau
 

Marguerite Blais Financement illégal du Parti Libéral du Québec, Marguerite Blais ex-ministre députée de Saint-Henri Saint-Jacques au Québec. Marguerite Blais Financement illégal du Parti Libéral du Québec. Collusion avec la firme d'ingénieur conseil Dessau

Mme Blais, réélue en avril 2014, a elle-même confirmé aux enquêteurs de l’Unité permanente anticorruption (UPAC) que Benoit Savard, un vice-président principal - Développement national Dessau inc., avait contribué à son financement « pour la récolte de 2008 ».

Une deuxième source, Camille Gagnon, a confirmé son propos aux enquêteurs. 

Les informations sont tirées d’une déclaration assermentée d’un policier, produite en cour pour obtenir les mandats de perquisition à la permanence du Parti libéral du Québec, rue Waverly à Montréal. 

Financement « sectoriel » 

Les policiers ont récupéré une dizaine de courriels entre Violette Trépanier, responsable du financement au PLQ, et Benoit Savard. Le rôle de Dessau et de M. Savard n’est pas précisé dans les documents, qui sont encore caviardés

Benoit Savard, un militant libéral de longue date, fut organisateur en chef du parti jusqu’en 2007. Cette année-là, il s’est joint à Dessau où il a oeuvré comme vice-président principal jusqu’en octobre 2013. 

Selon la théorie des policiers, une partie importante du financement dit « sectoriel » au PLQ visait les firmes d’ingénierie et les entrepreneurs en construction, ce qui contrevient à la loi électorale. 

« L’enquête […] vise précisément le financement occulte fait par le PLQ auprès des entreprises via un système de prête-noms », affirme le policier dans sa déclaration. 

La firme de génie-conseil Roche et Infrabec (l’ancienne entreprise de Lino Zambito) auraient fait partie des donateurs du PLQ, ainsi que d’autres sociétés dont les noms sont caviardés dans les documents. 

Des infractions criminelles de fraude, abus de confiance et entrepreneurs qui souscrivent à une caisse électorale auraient pu être commises.

Les faits n’ont pas été prouvés en cour, et aucune personne n’a été arrêtée à ce jour dans la vaste enquête de l’UPAC sur le financement illégal du PLQ. 

Les policiers s’intéressent notamment au rôle joué par Marc Bibeau, grand argentier libéral bénévole et proche de l’ex-premier ministre, Jean Charest, et à celui tenu par Joël Gauthier, ex-directeur général du PLQ et ex-dirigeant de l’Agence métropolitaine de transport (AMT) et ex-membre du conseil d'administration de la compagnie Hexagone (anciennement propriété de Tony Accurso).

 

Source: Journal Le Devoir pour SPEQ Le Devoir inc.

Choix de photos, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publication : 9 septembre 2014

Benoit Savard

Violette Trépanier ( 01 )

Lino Zambito ( 02 )

Marc Bibeau ( 03 )

Jean Charest ( 04 )

Joël Gauthier ( 05 )

  Pour faire parvenir ce texte à d'autres : 

Conflits d'intérêts, Corruption, collusion, Maire, Ville, Assomption, Lanaudière, Jean-Claude Gingras, Éthique, Entrave à la justice, UPAC

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

Politiciens et politiciennes
en conflits d'intérêts

  Gens d'affaires

  Fiche Corruption et Éthique

Marguerite Blais Financement illégal du Parti Libéral du Québec, Marguerite Blais ex-ministre députée de Saint-Henri Saint-Jacques au Québec. Marguerite Blais Financement illégal du Parti Libéral du Québec. Collusion avec la firme d'ingénieur conseil Dessau

Notes & Références encyclopédiques:

01

 

À propos de Violette Trépanier l'ex-députée du Parti Libéral du Québec  - Sur MétéoPolitique

 

Retour au texte

02

À propos de Lino Zambito l'ex-président d'Infrabec - Sur MétéoPolitique

Retour au texte

03

 

À propos de Marc-A. Bibeau grand argentier du Parti Libéral du Québec et propriétaire de Schokbeton de Saint-Eustache - Sur MétéoPolitique

 

Retour au texte

04

 

À propos de James John Jean Charest, ex-premier ministre du Québec - Sur MétéoPolitique

 

Retour au texte

05

 
 

À propos de Joël Gauthier, ex-directeur et collecteur de fonds pour le Parti Libéral du Québec et ex-membre du conseil d'administration d'Hexagone (une entreprise ayant déjà été la propriété de Tony Accurso)

 
 

Retour au texte

Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Corruption - Commission - Politiciens.nes - Haut de page