Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Fiche: Corruption & éthique - Politiciens.nes - Beauchamp

 Line Beauchamp à l'Éducation: un passage marquant et oubliable

Démission de la ministre de l'éducation. Line Beauchamp démissionne, Démission de la ministre Line Beauchamp


Commentaire de JosPublic

Le 14 mai 2012 - La ministre de l'Éducation Line Beauchamp démissionne dans la foulée de la grève étudiante.

La ministre, qui est aussi Vice-première ministre, affirme en être arrivée à cette décision après avoir compris qu'elle ne pouvait plus faire avancer le dossier de la grève des étudiants.tes. Elle ne parle pas ici du dossier des frais de scolarité qui est la raison même de la grève étudiante.

Mme Beauchamp a dit ne plus croire à la volonté des leaders étudiants de trouver une réelle sortie de crise, puisqu'elle a encore discuté avec eux au téléphone, en les voyant rejeter une à une toutes ses propositions, a-t-elle affirmé. Ce qui avec le recul est faux.

Elle a dit continuer de croire à la nécessité de mieux financer les universités, ajoutant que les étudiants doivent faire leur juste part à ce chapitre. Et voilà qu’elle répète le mantra du ministre des finances qui est le responsable de tout ce capharnaüm. Bien sûr, Raymond Bachand ( 19 ) fait les sales jobs du Premier Ministre. C’est de son ministère qu’arrive la réouverture des frais de scolarité et non du ministère de l’Éducation, c'est encore lui avec sa taxe au montant fixe sur la santé. Il est bien connu que ce dernier envisage de prendre la relève de Jean Charest… peut-être l’aura-t-il à force d’empoisonner la vie de tous les autres ministres.

Pour en revenir à la démissionnaire, la dernière phrase du texte qui annonce sa démission dit tout: "Les étudiants doivent faire leur juste part à ce chapitre". Ce dont elle parle c'est du financement des universités. Elle démissionne donc parce que les étudiant ont refusé le principe de "Barcelone" ( 20 ) qui pousse encore plus en avant la vision des gens qui sur le plan politique sont des égoïstes et qui ont comme objectif de commercialiser l'éducation. Cette démission n'est une perte pour personne, surtout que nous apprenons au lendemain de l'annonce, que de toute façon elle n'avait pas l'intention d'être candidate au poste de députée lors des prochaines élections. Alors, sa démission est tout un sacrifice!

C'est plutôt une belle pièce de théâtre bien orchestrée par un premier ministre cynique. Incapable de réaliser les objectifs de sa famille politique, elle blâme les leaders étudiants pour éviter d'avouer ses propres biais idéologiques... Maintenant elle aura tout le temps de vérifier avec qui elle déjeune le matin... jusqu’à ce que, à l’instar de son ex-collègue Nathalie Normandeau, elle reçoive une offre qu’elle ne pourra refuser... - JosPublic

« J’ai aussi une formation en psychologie organisationnelle qui m’aide à cerner les dynamiques de groupe, à comprendre pourquoi une situation est dans une impasse et comment la dénouer. »
                                                     
             -  Line Beauchamp

«J'ai lu que Mme Line Beauchamp a obtenu un diplôme quelconque en psychologie, ...j'ai l'impression qu'elle a copié sur quelqu'un.»
                                                                   
Daniel Lemire - humoriste

La décision d'augmenter les frais de scolarité ne fut pas la première décision de la nouvelle ministre de l'Éducation. Elle coupa 6,9 millions $ dans le budget de l'éducation de l'Abitibi/Témiscaminque pour les recycler on ne sait où... Le plan Nord serait une hypothèse plausible..

Son approche face à violence à l'école ou au décrochage scolaire, ne semble pas avoir fait tellement d'adeptes.

La cerise sur le "sunday" arrive avec cette proposition d'étalement des frais de scolarité universitaire  

La proposition semble ravir les bailleurs de fonds du Parti Libéral du Québec, particulièrement les banquiers, les actionnaires dans les banques et les membres des caisses populaires. Toutefois, on semble avoir oublié les étudiants.

Grâce aux intérêts payés par les étudiants, mais aussi par le gouvernement, c'est-à-dire les contribuables, l’élargissement du régime de prêts souhaité par le gouvernement Charest permettra aux banques et aux caisses populaires d’engranger davantage de profits.

Rappelons qu’une somme de plus de 1.4 milliard de dollars a été, à toute fin pratique, offerte aux banques depuis 1989. De quoi à se faire soutenir en tant que parti politique.

Dans une étude d’Iris ( 17 ), on peut lire:

Dans cette étude, l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) démontre que le programme de prêts aux étudiant·e·s du Québec aurait avantage à être revu en profondeur pour diminuer sa dépendance envers les institutions financières privées. Une telle politique allégerait le poids de ce programme pour les finances publiques, en plus de réduire l’endettement étudiant (étude 2009).

Ainsi, l’offre du gouvernement d’élargir le programme de prêts pour études supérieures vise plus à enrichir les banques qu’à ouvrir un réel dialogue avec les étudiants en grève puisque ces derniers ne gagnent rien d’autre que davantage de dettes. De plus, ce sont tous les contribuables qui, par leurs taxes et impôts, aideront à enrichir les banques.

Line Beauchamp est passée aujourd’hui de la gardienne de l’accessibilité aux études à la gardienne des profits aux banques.

 

Sources: Commission Charbonneau Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction
Agence QMI, Journal de Québec et TVA Nouvelles pour Quebecor, La Presse Canadienne/Canadian Press Enterprises propriété de CTVglobemedia, Torstar et Power Corporation of Canada, AmériQuébec et L'Aut'Journal indépendants, Le Devoir pour SPEQ Le Devoir Inc., La Presse/Gesca pour Power Corporation of Canada, Rue Frontenac pour les lockouté du Journal de Montréal. La Métropole pour Stéphane Mastropolo, Parti Libéral du Québec, Twitter, Wikipédia et Ici Radio-Canada pour la Société CBC/Radio-Canada

Choix de photos, fusion des textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publication :28 novembre 2012

 

  Pour faire parvenir ce texte à d'autres : 

 

Ci-dessous: textes en lien direct avec le sujet

  Portrait de la politicienne
Line Beauchamp

  Les valeurs libérales par Vincent Marissal. Chroniqueur au journal La Presse le 02 mai 2012

  Des politiciens et politiciennes ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

Notes & Références encyclopédiques:

19

Qui est Raymond Bachand ?

Retour au texte

20

Le principe de Barcelone et l'assurance-qualité

Retour au texte

17
 
 
 

14 octobre 2009– Étude de l'IRIS:Le gouvernement du Québec devrait-il lui-même prêter de l’argent aux étudiant·e·s?

L'étude de Philippe Hurteau

PDF 24 pages

 
 
 

Retour au texte

Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Éthique  - Politiciens.nes - Beauchamp - Haut de page