Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Fiche: Corruption & éthique - Politiciens.nes

Jacques Olivier, ex-maire de Longueuil et ses conflits d'intérêts

Lors de son témoignage devant la Commission Charbonneau Rosaire Sauriol, ex-vice-président de Dessau confirme le témoignage de Yves Cadotte de SNC/Lavalin et affirme qu'en échange de financement pour les maires Jacques Olivier et Claude Gladu, la firme obtenait des contrats de la Ville. L'argent était remis aux organisateurs politiques.

 

   

Les 14 et 18 mars 2013, M. Cadotte a témoigné devant la commission Charbonneau et a admis qu'un système de collusion impliquant les firmes de génie-conseil SNC-Lavalin, Dessau, SM, Genivar et CIMA avait existé à Longueuil sous l'administration des maires Jacques Olivier et Claude Gladu dans les années 2000. ( 01 )

SNC-Lavalin, dit-il, a versé des milliers de dollars en argent comptant aux caisses électorales en 2005 et en 2009 par l’entremise des organisateurs André Létourneau et Serge Sévigny.

En échange, SNC-Lavalin obtenait une part des contrats de services de la Ville. La firme savait à l’avance quels contrats elle allait obtenir.

Yves Cadotte ex de SNC/Lavalin ( 02 )

Rosaire Sauriol ex de Dessau ingénierie ( 03 )

Rosaire Sauriol, ex-vice-président de Dessau confirme le témoignage de Cadotte et affirme qu'en échange de financement pour les maires Jacques Olivier et Claude Gladu, la firme obtenait des contrats de la Ville. L'argent était remis aux organisateurs politiques André Létourneau et Serge Sévigny.

 
 

Olivier fraye avec les voleurs du scandale des commandites

 
 

Jacques Olivier, se retrouve à son tour au centre d'une controverse. L'administration de la nouvelle Ville de Longueuil a accordé un lucratif contrat de communication à un bureau-conseil, dont certains dirigeants ont donné un coup de main à la campagne du maire. Un contrat de 1,2 million de dollars a été accordé à Groupe Everest. ( 04 )

Étonnamment, Groupe Everest, une firme de relations publiques de Montréal, aura remporté le contrat de la Ville même s'il n'était pas le plus bas soumissionnaire. Sept entreprises ont déposé une soumission à Longueuil pour obtenir le contrat et Everest s'est classée deuxième. En vertu d'un autre contrat évalué à plus de 100 000 dollars, la compagnie a également été mandatée pour concevoir le nouveau logo de la Ville de Longueuil. Pourtant, le vice-président du groupe, Michel Guitard, a participé à la campagne du maire, comme M. Olivier le reconnaît lui-même. Bien plus, le président de Groupe Everest, Claude Boulay, est un ami personnel de M. Olivier, ce que celui-ci est beaucoup plus réticent à admettre.

Le maire Olivier admet connaître des gens qui ont travaillé à sa campagne chez Everest, mais il soutient qu'ils ne représentaient pas la compagnie à cette occasion. Le nouveau maire a refusé de dire s'il s'est retiré de la réunion du comité exécutif lorsque la décision d'accorder ce contrat à Everest a été prise. Le contrat a été accordé le soir même où la Ville de Longueuil embauchait quatre personnes pour son service interne de communications. M. Olivier ne voit là rien d'anormal.

Après la réunion du conseil municipal, le maire de la troisième ville du Québec a refusé de répondre aux questions des journalistes qui lui demandaient si le président de Groupe Everest, Claude Boulay, était un ami personnel: «Ça regarde l'ensemble des citoyens de Longueuil, ça ne vous regarde pas. Vous ne représentez pas l'ensemble des citoyens. Les citoyens m'appelleront.»

Selon témoignage de Jean Breault lors de la Commission Gomery Lors d'une réunion mondaine en août, M. Brault discute avec Jacques Olivier, l'actuel maire de Longueuil, et obtient une confirmation de son «intuition». «Il (Jacques Olivier) m'a lancé comme ça : colle-toi sur Corriveau; ça va t'ouvrir des portes.» Journal Point Sud 11 Avril 2005

Jacques Olivier ne se souvient pas d’avoir recommandé en 1997 à Jean Brault de « se coller » sur Jacques Corriveau pour obtenir des contrats du gouvernement fédéral, comme l’a déclaré le président de Groupaction lors de son témoignage devant la commission Gomery le 31 mars 2005.

Interrogé après une conférence de presse portant sur le taux de satisfaction des citoyens de Longueuil face aux services municipaux, M. Olivier a dit ne pas se souvenir d’une telle conversation, "qui aurait eu lieu il y a 10 ans lors d’une rencontre d’un Comité formé d’amis et de clients de Rogers Cantel".

M. Olivier dit qu’il connaissait M. Corriveau ( 05 ) et avoir eu avec lui des "rencontres civilisées", mais il ajoute
« avoir rarement partagé ses idées », a-t-il déclaré aux journalistes.

De 1997 à 2001, M. Corriveau a siégé au conseil d’administration de Technobase Rive-Sud alors présidée par M. Olivier.

Commandites: une enquête publique s'impose, dit le Bloc le 21 mai 2002

De plus, des hauts dirigeants du Groupe Everest ont vraisemblablement des affinités avec certaines municipalités. Il en est ainsi de Longueuil où le maire Jacques Olivier a bénéficié lors de sa campagne électorale, de l'aide du vice-président aux Relations publiques au Groupe Everest, Michel Guitard.

 

Source:  Commission Charbonneau: Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction

Choix de photos, fusion de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publication : 11 juin 2013

  Pour faire parvenir ce texte à d'autres :  

 

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

  Gens d'affaires
Ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

  Politiciens.nes
Ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

  Employés.es de l'État
Ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

  Éthique et corruption

 

Notes & Références encyclopédiques:

01 Un système de collusion avait existé sur la Rive-Sud de Montréal - Sur Radio-Canada. - Sur Radio-Canada, le 18 mars 2013

Retour au texte

02 À propos d'Yves Cadotte ex de SNC/Lavalin - Sur MétéoPolitique

Retour au texte

03 À propos de Rosaire Sauriol ex de Dessau ingénierie - Sur MétéoPolitique

Retour au texte

04 Controverse autour de Jacques Olivier - Sur Société Radio-Canada, le 20 mars 2002

Retour au texte

05

Liens étroits entre Chrétien et Jacques Corriveau - Sur Vigil.net

Retour au texte

Retour : Plan site -  MétéoPolitique - Finance - corruption & éthique -  Politiciens.nes - Haut page