Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Corruption & éthique - Ville de Montréal - Opinions

Eau Secours! réclame l’annulation pure et simple
du contrat des compteurs d’eau à la Ville de Montréal

La Coalition québécoise pour une gestion responsable de l’eau – Eau Secours! demande que le contrat des compteurs d’eau à la ville de Montréal soit annulé et que l’ensemble des activités soit réalisé par les employés municipaux. 



Communiqué de presse
publié le 12 mai 2009
Martine Ouellet
présidente

 

Le contrat actuel donne l’impression d’une privatisation cachée et se fait au détriment des citoyennes et des citoyens qui devront payer plus cher que si le bien public était géré par les employés municipaux. Ceux-ci sont compétents, mieux placés et moins coûteux pour réaliser ce travail.  

La Ville de Montréal doit conserver l’entière responsabilité de la gestion des infrastructures de l’eau et consolider ses compétences en matière de gestion de l’eau. La gestion d’analyse des données, la gestion des banques de données et la maintenance doivent être assumés par la fonction publique. Dans ce cas-ci, même l’installation pourrait être faite par les employés municipaux qui réalisent déjà des installations semblables pour la gestion quotidienne des infrastructures de l’eau.

Selon Martine Ouellet, présidente d’Eau Secours!, « L’attribution du présent contrat a été faite de façon nébuleuse et il n’y a pas de raison valable de signer ce contrat sur 25 ans, alors que la gestion par le public s’avère plus performante et surtout moins coûteuse que le privé. On le voit d’ailleurs avec le montant exorbitant de ce contrat dont les coûts seront assumés par les citoyennes et citoyens de Montréal ».  

La Coalition appuie la démarche de l’enquête du vérificateur général, ainsi que l’enquête judiciaire en cours, afin que la population de Montréal ait l’heure juste dans ce dossier. Eau Secours! demande aussi que des règles d’éthique soient établies pour éviter toutes situations de conflit d’intérêt