Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Fiche: Corruption & éthique - Gens d'affaires

Maître Yohann ELBAZ, avocat fraudeur

Arrêté par l'Unité permanente anticorruption du Québec (UPAC), Maître Yohann Elbaz, fera face à 16 chefs d'accusations criminelles qui ont été autorisés par le Bureau de lutte à la corruption et à la malversation du Directeur des poursuites criminelles et pénales, notamment pour fraudes et fraudes envers le gouvernement, abus de confiance par un fonctionnaire public, commissions secrètes et recyclage des produits de la criminalité. Il est aussi impliqué dans la fiducie qui était propriétaire de la somptueuse maison de son frère Yanaï, qui aurait été construite en partie grâce aux services gratuits de fournisseurs du CUSM.

 

Yohann Elbaz est avocat.  Selon le bottin du barreau du Québec, il travaille au sein de l'«Étude Légale Ethos», rue McGill.  Selon le Registre des entreprises du Québec, il s'agit d'un nom utilisé depuis le mois dernier par une entreprise dont le seul actionnaire est M. Elbaz.  Opus Légal, un bureau d'avocats enregistré à l'adresse que fournit Yohann Elbaz pour Ethos, compte une boîte vocale au nom de Yohann Elbaz.  Il n'est toutefois pas inscrit comme avocat sur son site internet.

 
 

L'UPAC arrête six homme pour fraude au super hôpital anglophone de Montréal

 
 

25 avril 2013 -Yohann Elbaz fait face à 16 accusation incluant la fraude et le blanchiment d'argent.   L'Unité permanente anticorruption du Québec a mis sous arrêt Yohann Elbaz à propos de l'octroi du contrat en partenariat public-privé du Centre Hospitalier universitaire McGill.

C'est un avocat, le frère de Yanaï Elbaz, l'ex-directeur du Centre hospitalier qui a été arrêté en février 2013 à propos du même sujet.

Les complices allégués dans ce dossier sont l'ex-directeur du Centre hospitalier et grand ami du Dr Philippe Couillard, le Dr. Arthur T. Porter, l'ex-chef de la direction de SNC/Lavalin, Pierre Duhaime, Riadh ben Aïssa, un vice-président de SNC/Lavalin et un courtier financier Jeremy Morris.
 

Source: CBC News

Centre Hospitalier universitaire McGill en construction

 
 

Est-ce que l'administration du CUSM couvre l'avocat fraudeur

 
 

Le 25 avril 2013, la direction du Centre universitaire de santé de McGill, le CUSM, refuse de dévoiler la nature, le nombre et/ou les coûts des mandats de «consultation externe» réalisés pour son compte par Yohann Elbaz, arrêté par l'Unité permanente anticorruption (UPAC).

En milieu de journée, le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) a révélé dans un communiqué que le nouvel accusé dans l'affaire des pots-de-vin au mégahôpital anglophone a «réalisé des mandats de consultation externe pour le [...] CUSM de 2009 à octobre 2011».

Selon des bases de données juridiques, M. Elbaz a représenté un ou plusieurs hôpitaux à des dizaines de reprises au cours des dernières années. Le nom des hôpitaux est toujours caviardé dans les jugements afin de protéger la confidentialité des patients.

Au CUSM, on refuse d'indiquer en quoi consistaient les mandats de consultation effectués par M. Elbaz, ou même si le terme «consultation» pouvait inclure des contrats de représentation juridique. «Nous ne ferons pas plus de commentaires sur ce dossier», a répété Richard Fahey, en charge de la propagande de l'organisation.

«Commissions secrètes»

Yohann Elbaz devrait faire face à 16 accusations criminelles, selon un communiqué de l'UPAC. Parmi ces chefs, on compte de présumées «fraudes et fraudes envers le gouvernement, abus de confiance par un fonctionnaire public, commissions secrètes et recyclage des produits de la criminalité», indique le communiqué des policiers. Il devient le sixième suspect dans cette affaire.

De plus, M. Elbaz est le frère de Yanaï Elbaz, ( 01 ) un cadre du CUSM soupçonné de complicité avec Arthur Porter ( 02 ) dans ce dossier. Yanaï Elbaz a été arrêté en novembre 2012, puis en février 2013. Il a alors été libéré sous caution.

L'ancien patron de l'immobilier au CUSM est accusé d'avoir accepté «par corruption» des avantages de la firme SNC-Lavalin. Le géant québécois de l'ingénierie souhaitait obtenir le contrat de construction du mégahôpital, évalué à 1,3 milliard de dollars.

Sur la fiche d'identification de Yanaï Elbaz à la Commission Charbonneau, son frère Yohann est cité comme une «relation d'affaires».

 

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

  Employés.es de l'État
Ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

  Politiciens et politiciennes
Ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

Des gens d'affaires
mêlés à des histoires douteuses sur le plan de l'éthique

  Vers la Fiche:
Corruption et Éthique

Sources : Droit Inc. pour René Lewandowski, Journal de Montréal/QMI pour Québecor inc.

Choix de photos, fusion de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publication : 25 mai 2013

 

Notes & Références encyclopédiques:

01

À propos de Yanaï Elbaz ex-administrateur au CUSM - Sur MétéoPolitique

Retour au texte

02

À propos du Dr Arthur Porter ex-directeur du CUSM - Sur MétéoPolitique

Retour au texte

Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Fiche: Corruption & éthique - Gens d'affaires - Haut de page