Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Fiche: Corruption & éthique - Gens d'affaires

Stéphane Roy et la fraude chez SNC/Lavalin

Stéphane Roy, ancien vice-président aux finances de la division Construction au sein de la firme de génie-conseil SNC/Lavalin, fait face à 11 chefs d'accusation pour sa participation présumée au versement de 22,5 millions$ en pots-de-vin. Impliqué dans la collusion et la corruption tant au Canada qu'à l'étranger, l'accusé au comble de l'hypocrisie poursuit SNC/Lavalin. Un nid de vipère - JosPublic

L'invisible Stéphane Roy et  Pierre Duhaime son mentor ou menteur au choix

 

Stéphane Roy au fil du temps

2014

10 septembre 2014
Stéphane Roy, un ex-Vice-président de SNC-Lavalin, est arrêté

La Sûreté du Québec (SQ) a procédé à l'arrestation de Stéphane Roy pour son implication présumée dans un stratagème de corruption visant à favoriser SNC-Lavalin dans l'obtention du contrat de construction du Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

Selon ce que rapporte l'Unité permanente anticorruption (UPAC), 11 chefs d'accusation à l'endroit de Stéphane Roy ont été autorisés par le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP).

Plusieurs de ces accusations le relient directement à Pierre Duhaime, Riadh Ben Aïssa, Arthur Porter, Jeremy Morris et Yanaï Elbaz ( 01 ), tous accusés pour leur participation à un complot visant à influencer des conclusions d'affaires avec le gouvernement en leur faveur, notamment par le paiement de commissions secrètes à des fonctionnaires du CUSM.

Au moment des faits reprochés, Stéphane Roy occupait chez SNC-Lavalin la fonction de vice-président aux finances de la division de construction.

Source: Agence La Presse Canadienne

 
 
 
 
 

Février 2014
Corruption étrangère

La gendarmerie royale du Canada (GRC) accuse Stéphane Roy, ex-vice-président et contrôleur financier de SNC/Lavalin, de fraude envers des actifs gelés par l'ONU en ayant payé des frais de location d'un condominium à Toronto pour Saadi Kadhafi de la Libye. Une enquête interne chez SNC/Lavalin aurait démontré que 56 millions $ auraient servi à des paiements illicites. Roy était directement impliqué dans l'embauche de Cyndy Vanier qui a été emprisonnée pendant 18 mois au Mexique après avoir été accusée d'avoir comploté pour faire entrer illégalement Saadi Kadhafi un partenaire d'affaires lybien de SNC/Lavalin clandestinement. Roy était au Mexique en novembre 2011 pour rencontrer Vanier lorsqu'elle fut arrêtée. Roy fut détenu, questionné et autorisé à rentrer au Canada.

 
 
 

2013

 

Février 2013
Poursuite contre SNC/Lavalin

 

Stéphane Roy, ex-vice-président de la branche construction de SNC-Lavalin, avait été licencié en 2012 dans le sillage de révélations sur son hypothétique implication dans une tentative de faire entrer en fraude, au Mexique, un fils du colonel Kadhafi, Saadi, et plus généralement sur les accointances du groupe avec l'ancien régime libyen.

M. Roy estime avoir suivi loyalement les instructions de ses supérieurs. Congédié par SNC/Lavalin, il réclame maintenant des indemnités de départ et dommages-intérêts atteignant au total plus de 930 000 $, selon une requête déposée auprès d'un tribunal québécois.

Dans ce document, il affirme notamment que SNC-Lavalin entretenait des relations d'affaires avec Tripoli bien avant qu'il occupe le poste de vice-président et soit chargé de s'occuper de projets de construction à travers le monde, y compris en Libye.

Le groupe "avait créé une culture d'entreprise dont la pratique courante était de faire tout le nécessaire incluant le paiement de +commissions+ et autres bénéfices pour obtenir des contrats", précise M. Roy, avant de souligner qu'il avait agi "selon les moeurs et attentes" de l'entreprise.

Lire la suite - Sur La Presse

2012

9 février 2012
Démissions volontaires

 

La firme annonce que le vice-président pour le Moyen-Orient et l'Afrique-du-Nord, Riadh Ben Aïssa, et le vice-président aux finances pour la division construction, Stéphane Roy, avaient été contraints de démissionner et avaient quitté le service de la firme. Roy était au Mexique au moment de l'arrestation de Vanier et Huerta. Selon Le Devoir, des employés de SNC-Lavalin auraient participé à la fuite de Saadi Kadhafi vers le Niger lors des derniers jours du régime Kadhafi en Libye

 

2011

11 novembre 2011
Arrestation de Vanier au Mexique

 

Le quotidien montréalais The Gazette rapporte que, le 11 novembre 2011, Cynthia Vanier et Gabriela Davila Huerta ( 02 ) ont été arrêtées au Mexique pour avoir obtenu des faux documents pour Saadi Kadhafi, 38 ans, le fils du dictateur Libyen Moammar Kadhafi, et d'avoir tenté de le faire passer au Mexique sous une fausse identité avec sa famille alors qu'un interdit de circulation avait été prononcé par l'Organisation des Nations Unies-ONU à l'endroit des membres de la famille Kadhafi ; Huerta, une Mexicaine, avait été mise en contact avec Stéphane Roy par madame Vanier ; Madame Vanier est accusée de participation au crime organisé et de tentative de trafic d'êtres humains. Madame Vanier aurait acheté une résidence pour Saadi Kadhafi .

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Juillet 2011
Mandat à Cynthia Vanier

Le quotidien The Gazette rapporte qu'en juillet 2011, Cynthia Vanier a été recrutée et envoyée en Libye pour y observer la situation et faire rapport sur ce qui s'y passait. Son rapport envoyé à Stéphane Roy est élogieux à l'endroit du régime Kadhafi. Roy se serait déclaré pleinement satisfait du rapport et aurait affirmé qu'il serait heureux de travailler avec elle pour le retour des employés de SNC en Libye une fois les combats terminés.

Source: Commission Charbonneau: Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction

Choix de photos, fusion de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publication : 10 septembre 2014

  Pour faire parvenir ce texte à d'autres :  

 

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

  Gens d'affaires
Ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

  Politiciens.nes
Ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

  Employés.es de l'État
Ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

  Éthique et corruption

Notes & Références encyclopédiques:

01

Qui sont Pierre Duhaime, Riadh Ben Aïssa, Dr Arthur-T. Porter, Jeremy Morris et Yanaï Elbaz ?

Retour au texte

02

À propos de la mexicaine Gabriela Davila Huerta - Sur UT San Diego en anglais, le 23 juin 2012

Retour au texte

Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Corruption - Gens d'affaires - Haut de page