L’ex-grand patron de Genivar, rebaptisée WSP Global, reconnaît ne pas avoir déployé les mesures nécessaires au sein de l’entreprise entre 2003 et 2010 pour éviter la mise en place d’un système de partage de contrats dans les travaux publics et d’un stratagème de financement politique à la Ville de Montréal.

« Il se devait d’assurer un suivi au niveau de l’attribution des contrats. Il avait un rôle de gardien », a plaidé l’avocate du syndic.

Pierre Shoiry a déjà renoncé jeudi le 7 novembre 2019 à son titre d’ingénieur, a fait valoir Me Charles B. Côté. Il s’engage à ne plus jamais être ingénieur. Les parties suggèrent une amende de 75 000 $ pour les deux chefs.

Un ancien dirigeant de Genivar, l’ingénieur François Perreault, a été reconnu coupable en mai 2019 de plusieurs infractions déontologiques en lien avec un système de répartition de contrats entre les firmes d’ingénierie à la Ville de Montréal de 2002 à 2009. Son ancien collègue Yves Lortie de Genivar a plaidé coupable à des infractions similaires cette année.

Note de JosPublic: la dernière transaction de ses actions de WSP Global lui ont valu le pactole d'environ 24 millions$ brut en septembre 2019. Alors 75 000$ pour se refaire une virginité!!!