Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Fiche: Corruption & éthique - Gens d'affaires

Marc Lefrançois et famille
Des affaires sans risque chez les Lefrançois de Poly Excavation de Laval
Sauf qu'en juillet 2017, Marc plaide coupable!

Le 9 mai 2013, l'Unité permanente anti-corruption a mis sous arrêt Marc Lefrançois un proche de Gilles Vaillancourt, l'ex-maire.  Cette arrestation veut mettre fin au stratagème de collusion entre l'ex-maire, le directeur général, le directeur de l'ingénierie de la ville de Laval, des entreprises de construction, des firmes de Génie-conseil et des avocats.

     

Début procès

Plaidoyer

Décision du tribunal

Sentence

Au terme de l’enquête préliminaire, au palais de justice de Laval le 4 septembre 2015, la juge a rendu sa décision : la preuve s’avère suffisante pour citer à procès l'accusé. Procès remis à moult reprises entre 2013 et 2017.

 

Le procès est programmé pour le 8 octobre 2017

La requête pour réclamer la fin des procédures à cause des délais invoquée par l'l'arrêt Jordand e la Cour suprême sera entendue à une date non encore programmée.

Il a plaidé coupable le 4 juillet 2017 il a plaidé coupables à des accusations de complot, de fraude dépassant 5 000 $ et de corruption dans les affaires municipales. 

 

Il y aura représentation sur sentence en août 2017 et sentence en septembre 2017

 
 
 

Marc Lefrançois plaide coupable

 
 

Près de quatre ans après son arrestation Marc Lefrançois complice de l'ancien maire de Laval Gilles Vaillancourt a plaidé coupable le 4 juillet 2017 à une série d'accusations criminelles liées au système de corruption et collusion qui régissait l'octroi des contrats publics dans l'île Jésus (ville de Laval) entre 1996 et 2010.

Marc Lefrançois, ex-dirigeant de l'entreprise Poly Excavation, s’est reconnu coupable de complot, fraudes à l'endroit de la Ville de Laval et corruption dans les affaires municipales. 

 

 
 

Arrestation et chefs d'accusation

 
 

Tony Accurso, Gilles Vaillancourt, Claude Asselin et Claude Deguise feront face à une accusation de gangstérisme. Les autres accusations sont: fraudes envers le gouvernement, complot, abus de confiance, corruption dans les affaires municipales, recyclage des produits de la criminalité. 

En photo, arrestation de Marc Lefrançois à son domicile.

Liste des personnes visées par les chefs d'accusations déposés :
Arrestation et interrogation le 9 mai 2013
Comparution devant le juge le 10 juillet 2013

Antonio Accurso - Simard/Beaudry
Claude Asselin - ex-directeur général de Laval
Jean Bertrand, avocat agent officiel du défunt parti politique le Pro de Laval
Yanick Bouchard
  Robert Cloutier
Claude Deguise, ex-directeur de l'ingénierie de Laval
Claude Desjardins
Guy Desjardins
Mario Desrochers
Jocelyn Dufresne
Serge Duplessis
Louis Farley
Alain Filiatreault
Laval Gagnon
Jean Gauthier
Giuliano Giuliani
 Guy Jobin
Carl Ladouceur
Pierre L. Lambert - avocat chez Dunton Rainville
Daniel Lavallée
Lyan Lavallée
Patrick Lavallée
Marc Lefrançois de Poly-Excavation
Luc Lemay
Anthony Mergl de Nepcon
Mike Mergl
Ronnie Mergl
Joseph Molluso
Léonardo Moscato
Valmont Nadon
François Perreault - Genivar
Rosaire Sauriol - Dessau
Robert Talbot
Yves Théberge
Gilles Vaillancourt
Guy Vaillancourt

 

Les enquêteurs de l'escouade Marteau ont mené une perquisition dans les bureaux de Poly-Excavation
( 02 ). Le patron de cette entreprise lavalloise, Marc Lefrançois, a été interrogé hier par les policiers

 
 

L'entreprise et ses propriétaires

 

L'actionnaire principal de Poly-Excavation était Gestion Léo Lefrançois Inc., du nom du fondateur, qui, de son vivant, était partenaire de Gilles Vaillancourt.  Léo Lefrançois, ancien président de Poly-Excavation jusqu'à son décès en 1995, avait jadis été co-actionnaire dans une société à numéro dirigée par le maire Gilles Vaillancourt ( 01 ) de la firme Parc Domiciliaire Boisbriand.  Le maire s'est départi de ses actions en 2001. 

Dans ses « déclarations des intérêts des élus » passées, Gilles Vaillancourt a indiqué être président de Gestion FGV ltée. Après que le maire s'est départi de ses actions en 2001, c’est l’avocat Me Normand Royal qui a occupé ce fauteuil par la suite.  Cependant Gestion F.G.V. apparaissait il y a quelques mois (2013) encore parmi les actionnaires de Parc Domiciliaire Boisbraind inc.

Quant à Gilles Vaillancourt, il a indiqué récemment à La Presse avoir vendu ses actions et ne pas savoir qui en sont les actionnaires actuels.  Or, toujours selon le registre des entreprises du Québec, c’est Marc Lefrançois, président de Poly Excavation et fils du défunt Léo (en 1995), qui occupe le poste de président.

Ici pour consulter le montage des entreprises Lefrançois ( 02 )

Poly-Excavation, Parc Domiciliaire Boisbriand, Gestion Léo Lefrançois Inc., 2779129 Canada Inc., 2640-5878 Québec Inc., Société d'investissements Sofortal Inc.

 
 

Partenaires en affaires à Laval, voisins en vacances en Floride

 
 

La promiscuité notoire dans les affaires entre élus et acteurs majeurs de la construction à Laval se prolonge aussi pendant leurs vacances sur les bords de la mer, à Miami Beach. ( 03 )

En premier lieu, parmi les plus connus, les Gendron.  Marc Gendron, son épouse et leur fils Bruno ont acquis en 1992 un condo de la compagnie Gestion Léo Lefrançois.

Le Arlen House est un méga complexe avec marina privée.

Jusqu’à son décès trois ans plus tard, Léo Lefrançois dirigeait la firme Poly Excavation.  L'entreprise est reprise alors par son fils Marc.   Cette entreprise fait partie d’un groupe restreint qui s’est partagé la somme de 388 M$ en contrats de voirie et d’infrastructures entre 2001 et 2008.   Poly Excavation arrive en 3e position derrière les firmes de Antonio Accurso (Simard-Beaudry et Louisbourg Construction) et de la famille Mergl  (Nepcon) pour la valeur des contrats accordés par la municipalité.

 
 

Enquête et perquisition

 
 

L'Unité permanente anti-corruption de la Sûreté du Québec a perquisitionné chez Poly-Excavation et Marc Lefrançois a été rencontré par les enquêteurs de l'escouade Marteau.  Ceux-ci n'ont donc pas fait qu'emporter des boîtes de documents.
 

La perquisition s'est déroulée dans le cadre de la vaste enquête menée actuellement sur l'adjudication des contrats à Laval. Poly-Excavation, entreprise familiale, est l'une des firmes qui obtiennent le plus de contrats de la Ville pour la réfection des réseaux d'eau et d'égout.  Elle est aussi très active dans les contrats adjugés sur invitation dans le cadre des projets «MOP» (maîtrise d'oeuvre privée).

 

Sources: NixGuy.com, indépendant, cyberpresse.ca pour Power Corporation of Canada
 

Choix de photos, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Mise à jour le 7 juillet 2017

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

  Des gens d'affaires
mêlés à des histoires douteuses sur le plan de l'éthique

  Politiciens et politiciennes
Ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

Employés.es de l'État
Ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

  Vers la Fiche:
Corruption et Éthique

Notes & Références encyclopédiques:

01

Qui est Gilles Vaillancourt ? Sur MétéoPolitique

Retour au texte

02
 

Qui sont les propriétaires de Poly, Poly Excavation Inc et Gestion Léo Lefrançois Inc. ? Sur MétéoPolitique

 

Retour au texte

03

 

 

Partenaires en affaires à Laval, Voisins en Floride

La promiscuité notoire dans les affaires entre élus et acteurs majeurs de la construction à Laval se prolonge aussi pendant leurs vacances sur les bords de la mer, à Miami Beach. Il y avait le bateau d’un célèbre entrepreneur de construction, voici maintenant les condos.

 

Retour au texte

Retour: Plan site -  MétéoPolitique - Finance - Corruption & éthique - Gens d'affaires - Entreprises - Haut de page