Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Fiche: Corruption & éthique - Gens d'affaires

Giuseppe Borsellino et ses conflits d'intérêts
(attention de pas confondre avec Giuseppe Joe Borsellino de Garnier construction)

Homme d'affaires et entrepreneur dans l'industrie de la construction, on le dit un des bâtisseurs de la ville de Saint-Léonard aujourd'hui l'arrondissement Saint-Léonard de Montréal où Frank Zampino était maire. Des histoires de collusion pour l'obtention de terrains à bon prix à Laval et à Montréal, de construction dans des milieux humides. Sous le voile corporatif du Groupe Petra, l'homme en imposerait et serait craint chez les fonctionnaires municipaux.

Giuseppe Borsellino

 
 

Présentation de l'homme d'affaires

 
 

Né à Cattolica Eraclea en Sicile, Italie. Il immigre au Canada en 1954 à l'âge de 13 ans. Il a fondé sa première entreprise, Roma Construction, en 1972 avec des membres de sa famille. Il se lance alors dans la construction de tours à bureaux, de bâtiments industriels et commerciaux. En 1986, il forme le Groupe Petra ltée qui devient un des grands propriétaires et gestionnaires immobiliers avec un portefeuille de quatre millions de pieds carrés.

Un des membres fondateurs de la Fondation communautaire canadienne-italienne qui a recueilli les 17 M $ nécessaires à la construction du Centre Leonardo da Vinci à Saint-Léonard, inauguré en mai 2002, un complexe culturel et sportif où trône un buste de M. Borsellino et de sa femme. L'objectif de cette fondation est de soutenir les organismes qui desservent la communauté italienne. Il en a d'ailleurs été président de 1988 à 1992. M. Borsellino est également un des fondateurs du centre Leonardo da Vinci et a été le président du conseil d'administration. 

Il est aussi membre de plusieurs organisations comme les chambres de commerce italienne du Québec et de Saint-Léonard, et l'Association des gens d'affaires et professionnels italo-canadiens.

L'homme d'affaires est bien connu dans le milieu des affaires, particulièrement dans la communauté italienne. M. Borsellino participe à de nombreuses activités caritatives, au cours desquelles il côtoie des ministres, des maires et tout le gratin de Montréal.

Selon quatre sources, affirme le journal La Presse, il est un des rares hommes d'affaires à avoir assisté aux funérailles de Nicolo Rizzuto, le 15 novembre. Rizzuto avait été assassiné dans sa maison cinq jours plus tôt. Il était considéré comme le patriarche de la mafia sicilienne au Canada.

Comment expliquer la présence de M. Borsellino à ces obsèques? Les journalistes de la Presse ont tenté à de nombreuses reprises de lui poser la question, mais sans succès. M. Borsellino est né à Cattolica Eraclea, petite ville de Sicile, tout comme Nicolo Rizzuto. Les deux hommes ont immigré au Canada la même année, en 1954. M. Borsellino avait aussi assisté aux obsèques du demi-frère de Rizzuto, Liborio Milioto, à Montréal. Contrairement à son demi-frère, M. Milioto n'était pas fiché par la police comme un membre de la mafia montréalaise.

Des noms intimidants

Lino Zambito ( 01 ) concède que le sujet peut paraître «délicat»: «Ce sont des gens que je connais. Mon père est né dans le même village (Cattolica Eraclea), ils sont venus sur le même bateau. Ils ne m'ont jamais fait de mal ou menacé. Il n'était pas question de faire un show avec des mensonges que certains auraient bien aimé m'entendre dire. Voilà pourquoi le lendemain on a raconté que j'avais un deal avec eux

Cattolica Eraclea

 
 

Propriétaire et administrateur

 
 

Il est président du Groupe Petra, un important promoteur immobilier en partenariat avec la Famille Saputo. Giusseppe Borsellino est aussi propriétaire de Placement Borsa.

18 avril 2012 - Dans un rapport qu'il vient de remettre à l'escouade Marteau, Alain Bond de la ville de Montréal se penche sur la vente d'un immense terrain de la ville, le site Marc-Aurèle Fortin, à un des plus gros promoteurs privés au Québec, a appris l'animateur de l'émission Enquête, Alain Gravel.

Giuseppe Borsellino

Le consortium Petra-St-Luc en a fait l'acquisition à un coût près de cinq fois moins élevé que ce qu'avait déboursé la Ville à la fin des années 80. LienIl est aussi propriétaire de Placements Borsa.

Il est impliqué dans le Consortium Petra-St-Luc


Les gestions Giuseppe Borsellino Ltée propriété de Giusseppa Borsellino


Il siège au conseil d'administration d'Optical Software Development

Le 24 août 2005, q
ui est 9047-4784 Québec Inc. ?

 
 

L'immobilier à Laval

 
 

 En 2004, Borsellino vend un terrain situé en bordure de la rivière des Mille-Îles à Laval à Claude Asselin, alors directeur général de la ville de Laval ; le prix de vente : 14,32 $ le pied carré alors que les terrains voisins se vendent à 19,68 $ le pied carré.

En décembre 2010, le journal La Presse révèle qu'en 2000 et 2004, des entreprises de monsieur Borsellino avaient acquis des terres appartenant à la ville de Laval situées au coeur du quartier Chomedey, au nord du boulevard Saint-Elzéar, entre les boulevards Curé-Labelle et Daniel-Johnson ; le prix payé à la ville a été en moyenne de 0.85 $ le pied carré, mais le prix moyen payé par monsieur Borsellino pour les terrains privés adjacents a été de 2,05 $ le pied carré ; les entreprises de monsieur Borsellino ont loti ces terrains, y ont installé rues et services publics (eaux et égouts) et les ont revendus à des entrepreneurs au prix de 24 $ le pied carré.

En 2010, avec ses associés, il détient la tour de la Bourse (place Victoria à Montréal) et la tour CIBC (angle René-Lévesque et Peel à Montréal).

 
 

L'immobilier à Montréal

 
 

Arrondissement Rivière-des-Prairies à Montréal : des questions autour de la vente d'un immense terrain

Dans un rapport qu'Alain Bond de la ville de Montréal a remis à l'escouade Marteau ( 02 ), il se penche sur la vente d'un immense terrain de la ville, le site Marc-Aurèle Fortin, à un des plus gros promoteurs privés au Québec, a appris l'animateur de l'émission Enquête, Alain Gravel. Le consortium Petra-St-Luc ( 03 ) en a fait l'acquisition à un coût près de cinq fois moins élevé que ce qu'avait déboursé la Ville à la fin des années 80.

Il s'agit d'un terrain gros comme 27 terrains de soccer, sur lequel sont construites des maisons à Rivière-des-Prairies. La Ville l'a vendu au consortium Petra St-Luc pour un 1,5 million de dollars, alors qu'elle en avait payé 7,7 millions de dollars, 15 ans auparavant. Assez pour éveiller les soupçons du vérificateur de la ville en 2009, et maintenant ceux du nouveau contrôleur, Alain Bond, qui vient de remettre son dossier à la police.

Ce dossier soulève de graves questions : est-ce que des fonctionnaires de la Ville auraient gonflé le coût des infrastructures pour faire chuter le prix de vente du terrain au profit de l'acheteur?

Le contrôleur relève aussi une autre transaction immobilière survenue durant la période où se déroulait l'appel d'offres, soit la vente de deux terrains aux deux enfants de Pierre Santamaria alors directeur général de l'arrondissement Rivière-des-Prairies.

Ces terrains, où sont maintenant construites de luxueuses résidences, étaient justement la propriété du Groupe Petra, faisant partie du consortium et dirigé par Giuseppe Borsellino. Ensemble, les enfants Santamaria auraient économisé au moins 200 000 $ par rapport à l'évaluation municipale.

Pierre Santamaria, qui n'a pas voulu nous donner d'entrevue devant la caméra, n'y voit qu'une coïncidence.

«

Moi, je ne vois absolument rien de mal là-dedans; M. Borsellino, il connaît mes enfants depuis qu'ils sont nés, ça date d'une quarantaine d'années
                                                   — Pierre Santamaria

»

La mairesse de l'arrondissement, Chantal Rouleau, elle, ne comprend pas pourquoi la proposition du consortium Petra St-Luc a été retenue alors qu'elle s'était classée dernière lors de la première évaluation. Plus tard, Petra-St-Luc avait accepté d'égaler la proposition la plus élevée.

Dans un document interne de l'arrondissement que nous avons obtenu, un fonctionnaire décrit, sous le couvert de l'anonymat, l'influence de Giuseppe Borsellino.

La mairesse de l'arrondissement Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau.
«

À l'époque, tout le monde à la Ville était intimidé par Borsellino. Il était perçu comme quelqu'un qu'il ne fallait pas confronter

»

L'escouade Marteau confirme avoir reçu le dossier du contrôleur de la Ville. Elle l'analyse pour déterminer s'il y a matière à enquête.

Le groupe Petra a par ailleurs eu quelques difficultés avec le ministère de l'Environnement en 2005. L'entreprise avait dû démolir des constructions qu'elle avait amorcées sur le site d'un milieu humide, à Laval, et le restaurer parce qu'elle avait commencé les travaux avant la fin de l'étude environnementale.

Le promoteur 9047-4784 Québec inc. est, selon le registre québécois des entreprises, une société sans employés qui se spécialise dans la vente de terrains. Son actionnaire principal est le groupe Petra limitée, situé au 8000 du boulevard Langelier, soit la même adresse que sa filiale à numéro. La direction de cette dernière entreprise est assurée par Remo Zeppelli, président, par Giuseppe Borsellino, vice-président, et par Joseph Marcone, secrétaire. Elle a été fondée en 1997.

Le nom de M. Zeppelli apparaît dans au moins un autre dossier de milieux humides à Laval, soit celui du driving range Fatima-Lierre, près du boulevard Saint-Martin. En 2004, le ministère de l'Environnement avait émis dans cet autre dossier un premier avis d'infraction à une autre société à numéro, la société 3669-700 Canada inc., qui regroupe elle aussi quelques hommes d'affaires d'origine italienne, dont M. Zeppelli.

Sources: Commission Charbonneau Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction, Sites internet tels que Mémoire du Québec, etc.
Journaux: La Presse/Gesca pour Power Corporation of Canada, Le Devoir pour SPEQ Le Devoir Inc, L'Avenir de l'Est et l'Informateur de Rivière des prairies pour Transcontinental Inc.
Agence: La Presse canadienne/Canadian Press Enterprises propriété de CTVglobemedia, Torstar et Power Corporation of Canada

Choix de photos, fusion des textes, mise en page et références : JosPublic
La plus récente mise à jour: 4 février 2013

Conflits d'intérêts, Corruption, collusion, Maire, Ville, Assomption, Lanaudière, Jean-Claude Gingras, Éthique, Entrave à la justice, UPAC

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

Politiciens et politiciennes
en conflits d'intérêts

  Gens d'affaires

  Fiche Corruption et Éthique

Notes & Références encyclopédiques:

01

Qui est Lino Zambito ? - Sur MétéoPolitique

Retour au texte

02

Qu'est-ce que l'escouade Marteau - Sur MétéoPolitique

Retour au texte

03

Qu'est-ce que le Consortium Petra-St-Luc ? Sur MétéoPolitique

Retour au texte

04

24 août 2005

Le ministre Mulcair ordonne la remise en l'état originel d'un milieu humide à Laval

19 mai 2006

Restauration d'un milieu humide saccagé à Laval. Le ministère change de stratégie pour arriver à ses fins

Retour au texte